Les Voiles du Passé

Tous les deux ans, la marina du Yacht Club de Monaco accueille d'anciens navires pour quelques jours de régates et concours d'élégance. Cette année encore, la Classic Week a fait l'unanimité auprès des amateurs de voile.

La tradition. Une chose importante à Monaco. Et le Yacht Club n'échappe pas à la règle. Depuis 1994 et la création de ce rendez-vous des amoureux des temps anciens, le succès n'a cessé de s'accroître pour la Classic Week. Et cette 13e édition, qui s'est tenue du 13 au 17 septembre derniers, n'a pas infirmé ce point. Au contraire. Il y avait plus de 150 unités présentes cette année, avec notamment 21 big boats (+ de 25 mètres), soit 9 de plus qu'il y a deux ans. 

Mcw17sg 10318 Studio Borlenghi S Gattini

Faisant écho aux premiers meetings de canots automobiles mis en place par le Yacht Club de Monaco au début du siècle dernier, ces quelques jours permettent un réel voyage dans le temps et donnent ainsi l'occasion d'observer aussi bien de vieilles unités que les tenues d'époque en lien avec ces navires d'antan. Régates, courses de régularité, concours, exhibition, défilé, tout était réuni pour que la semaine placée sous le signe des années folles montre tout l'attachement du Yacht Club de Monaco à la tradition.

Img 0481

Des régates pour toutes les tailles

Si l'élégance et le voyage dans le temps sont les points les plus visibles de la Classic Week, l'aspect sportif et compétitif n'est pas laissé de côté pour autant. Au programme, des régates pour différentes catégories de bateaux, avec les 15 M JI, les voiliers de traditions et les Dinghies 12'. Et les premiers à ouvrir le bal des régatiers étaient les 15 M JI, accompagnés des voiliers de tradition.

Mcw17cb 03554 Studio Borlenghi Carlo Borlenghi

 Dès le début de la compétition, les équipages ont redoublé d'efforts pour amener leur navire sur la plus haute marche du classement. Du côté des 15 M JI, Mariska n'a pas mis longtemps à prendre les devants. Dès le deuxième jour de régate, le voilier d'origine britannique, barré par Benjamin Redreau, a pris les devants pour ne plus jamais quitter un leadership bien mérité. Avec 3 victoires en 6 manches, Mariska a confirmé sa belle année après sa victoire initiale aux Baléares. 

Mcw17sg 01051 Studio Borlenghi S GattiniImg 0489

Le sacre définitif devrait intervenir à Saint-Tropez lors de la dernière étape du "15 meter class association annual trophy", dont la Classic Week est une des trois étapes. Les voiliers de tradition ont eux aussi offert de belles oppositions. Si Creole a obtenu le trophée de la meilleure manœuvre, il n'a pu monter sur le podium de la catégorie Big Boat, où le trio Cambria, Moonbeam IV (qui a appartenu au Prince Rainier III sous le nom de Deo Juvante) et Elena of London a trusté les premières places. 

Mcw17ff 00323 Studio Borlenghi F Ferri

Une belle consécration pour Cambria qui est le seul représentant des 23 mètres de jauge internationale encore en navigation. Le ballet des anciens a également mis aux prises des navires d'époque aurique, marconi ou classique (voir encadré classement). Présents depuis 3 éditions, les Dinghies 12 ont permis de retrouver l'essence de la compétition en monotype. Trecivette, sous pavillon Français, s'est ainsi imposé, tout en étant talonné par deux Monégasques avec Pupi et Cice.

Img 0506

La vitesse ne fait pas tout

Si La Fontaine expliquait qu'il ne servait à rien de courir, car il suffisait de partir à point, cette maxime trouvait tout son sens dans l'épreuve de régularité qui était dédiée aux canots automobiles. Ils étaient une quarantaine à prendre le départ de cette course où la vitesse est limitée. 

Mcw17cb 06469  Studio Borlenghi C Borlenghi

Parmi eux, une dizaine de Riva. Un hommage a d'ailleurs été rendu au créateur de ces petites embarcations à la coque d'acajou qui étaient très prisées par la jet set dès les années 50. En plein cœur de la marina du Yacht Club de Monaco, un défilé puis un lâché de ballons ont ainsi eu lieu en présence de l'ensemble de la famille Riva. Le turquoise était bien sûr de rigueur, la couleur étant la marque de fabrique de cette grande firme du yachting. 

Mcw17sg 00953 Studio Borlenghi S Gattini

Mais les Riva n'étaient pas les seuls canots automobiles à prendre part à l'épreuve de régularité. En leur compagnie l'on pouvait retrouver des Chris Craft et Hacker Craft. Mais comme un symbole, c'est le Why Not, un Riva Junior de 1967, qui s'est imposé. Canots comme voiliers se devaient également de prendre part au concours d'élégance. Si le but de ce genre d'épreuve est d'y choisir le plus beau bateau, plusieurs critères entrent tout de même en ligne de compte.

Mcw17cb 09531 Studio Borlenghi Carlo Borlenghi

 L'attitude de l'équipage, les détails du bateau, comme les tenues portées par les personnes à bord avaient leur importance. Et le folklore était total puisque même à terre, il n'était pas rare de croiser des personnes vêtues comme dans les années folles se balader pendant que les navires défilaient. Si Albatros l'a emporté chez les canots automobiles, c'est Elena of London qui s'est imposé chez les voiliers.

Mcw17ff 03453 Studio Borlenghi F Ferri

La Classic Week côté terre

L'essentiel de la semaine ancienne se passe en mer. C'est un fait. Mais pour ceux qui n'auraient pas le pied marin, l'effervescence à terre était aussi importante. Il était ainsi possible de se rendre compte de l'évolution du Port Hercule au fil des décennies grâce à une exposition photo réalisée grâce à des clichés issus des archives du Palais. Un village avait également été mis en place, où artistes, artisans, antiquaires, peintres et autres sculpteurs avaient pu installer leur stand, face à ces voiliers qui attiraient nombre de curieux. De même que les deux modèles de voitures anciennes garées devant le Yacht Club de Monaco.

Mcw17ap 04780 Studio Borlenghi A Pisapia

 Si la vieille Maserati a fait son effet, la Rolls Royce rouge a incité nombre de passants à se prêter au jeu de la photo souvenir. Parmi les moments forts s'étant déroulés à terre, deux autres concours. Avec La Belle Classe Restauration, c'est l'authenticité des navires qui était mise en avant. Le jury inspectait ainsi les voiliers afin de voir lequel pouvait se targuer d'une préservation et d'une valorisation de son patrimoine au plus haut point. Et à ce petit jeu, c'est The Blue Peter, un cotre Marconi de 1930, qui l'a emporté. Les papilles n'ont pas été mises de côté puisque le concours des chefs mettait aux prises les équipages qui devaient associer mets et champagne. 

Mcw17ap 05001 Studio Borlenghi A Pisapia

À l'issue de cette présentation, le jury composé des chefs Jacques Maximin (président), Christian Plumail (Yacht Club de Monaco), Christian Garcia (Palais princier), Philippe Johannes (Fairmont) et Eva Casanova (Moet Hennessy), a choisi de donner la victoire au crew de Trinakria, une goélette à trois mâts. Clou du spectacle, le Trophée Monaco Classic Week. Une récompense qui est attribuée au bateau cumulant les meilleurs classements dans les catégories "Belle classe restauration" et "concours d'élégance". Et à ce petit jeu, c'est Viola, un cotre aurique classé monument historique (voir encadré) qui a raflé la mise. 

Mcw17ap 05178 Studio Borlenghi A Pisapia

Le prix a d'ailleurs été remis par Sir Robin Knox-Johnston, président du jury et premier homme à avoir effectué le tour du monde en solitaire. De quoi clôturer en beauté cette 13e édition de la Classic Week. Avant de prendre rendez-vous pour la 14e qui aura lieu dans deux ans.

Mcw17ff 05470 Studio Borlenghi F Ferri

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_mcw17ap_05603_studio_borlenghi-a-pisapia

Viola

Le vainqueur du Trophée Monaco Classic Week 2017 est donc revenu à Viola. Bâtiment classé monument historique et inscrit au patrimoine maritime, ce cotre aurique de 1908 est l'œuvre de William Fife III, architecte et constructeur naval de renom dans l'Europe de son temps. Il appartient aujourd'hui à Kostia Belkin, membre du Yacht Club de Monaco.


Palmarès

Classement
. 15 M JI :
1er Mariska / 2e The Lady Ann / 3e Hispania
. Epoque Aurique :
1er Olympian / 2e Chips / 3e Kelpie
. Epoque Marconi :
1er Rowdy / 2e Cippino / 3e Erica
. Big Boat :
1er Cambria / 2e Moonbeam IV / 3e Elena
. Classique :
1er Encounter / 2e Resolute Salmon / 3e Samurai . Dinghy' 12 : 1er Trecivette / 2e Pupi / 3e Cice

Prix Spéciaux
Meilleure manœuvre : Creole Epreuve de régularité : Why not Epreuve élégance canot : Albatros Epreuve élégance : Elena Prix Belle Classe Restauration : The Blue Peter Trophée Monaco Classic Week 2017 : Viola