Dossier

Cannes international triathlon : Faure et Morel s'imposent

Chez les hommes, Hervé Faure a remporté la première édition du Cannes international triathlon. Chez les dames, c'est Charlotte Morel qui a décroché la timbale. Suivie par de nombreux spectateurs, l'épreuve a séduit, malgré un fait de course

614 inscrits sur le parcours le plus long, le "L" (soit 2 kilomètres de natation, 80 km de vélo et 16 km de course à pied), 436 sur le M (natation et course à pied réduites de moitié, avec 50 km de vélo).

Pour la première édition du Cannes international triathlon, les organisateurs n'ont pas cherché à concurrencer les mastodontes du genre en terme d'effectifs, préférant valoriser l'image de marque de leur manifestation et assurer les meilleures conditions aux engagés.

Dans l'eau, c'était tout de même la bagarre, comme toujours. Dès 8 heures du matin, les favoris de l'épreuve, parmi lesquels le champion du monde Frederik van Lierde, Nicolas Fernandez, Hervé Faure, Frédéric Belaubre ou encore Hervé Banti s'élançaient devant le gros des troupes.

Pasteur et Belaubre déjà dans le bain

Encouragés par de nombreux supporters, installés juste au-dessus de Bijou plage, vers la pointe Croisette, pros et amateurs ont effectuée deux boucles dans la Méditerranée, plutôt fraîche à cette époque.

Robin Pasteur, licencié à Saint-Raphaël était le premier à sortir la tête de l'eau. Dans son sillage, on trouvait Frédéric Belaubre (représentant tricolore aux JO d'Athènes 2004 et Pékin 2008), qui s'alignait pour la première fois sur ce format.

Juste après ce duo, on trouvait le Belge Frederik van Lierde, à dix secondes de Pasteur et sept de Van Lierde. Près d'une minute s'écoulait avant que l'on puisse voir un quatrième homme émerger.

Chez les femmes, Charlotte Morel, la compagne de Belaubre, également novice sur la distance, prenait les commandes des opérations, devantMargie Santamaria et Jenny Fletcher.

Van Lierde ouvre la voie, Molinari prend la fuite

Une fois le pied mis à terre, il s'agissait d'effectuer la transition le plus rapidement possible. Combinaisons ôtées, vélos enfourchés. Et c'était parti pour 80 km. 

Frederik van Lierde, Frédéric Belaubre, Robin Pasteur s'installaient en tête, sans vraiment montrer de signes de lassitude. Petit à petit, van Lierde rentrait dans le rang, sans chercher à tenter sa chance et faire exploser le groupe de tête.

L'Italien Giulio Moliniari, lui, optait pour l'offensive. A Châteauneuf-de-Grasse, après 50 bornes sur un parcours loin de s'apparenter à une promenade de santé, il semait ses compagnons de route,  creusant même un écart d’1'30".

Faure et Fernandez, perdus mais gagnants ?

Sur la Croisette, le public avait pourtant la surprise de voir un autre tandem débouler le premier. Hervé Faure et Nicolas Fernandez, mal guidés par la moto ouvreuse, se sont retrouvés sur le mauvais chemin. Après concertation avec le corps arbitral, il était décidé que les deux hommes seraient immobilisés durant trois avant d'entamer leur parcours à pied.

Molinari parvenait à devancer Fernandez, sociétaire de l'AS Monaco triathlon, mais ne rattrapait pas Hervé Faure, qui s'adjugeait donc la première édition du Cannes international triathlon en 3 h 36' 45", avec 30 secondes d'avance sur le Transalpin et 40 sur Fernandez. Agacé par ce fait de course, Frederik van Lierde en terminait après 3 h 37' 35"35.

Morel s'est accrochée

Chez les femmes, pas de discussion possible. Performante à vélo, Charlotte Morel possédait plus de 2'30" d'avance sur Céline Bousrez (licenciée à Tristars de Cannes). Un marge de manœuvre plus que nécessaire pour Morel, victime d'une blessure durant sa préparation hivernale. 

Dans la dernière ligne droite, elle conservait six précieuses secondes sur Bousrez, deuxième avec plus de sept minutes d'avance sur l'Italienne Martina Dogana.

(Plus de photos à venir)


Les réactions des concurrents et du directeur de course

Les résultats complets du parcours L, M et du "court métrage"

Le récit "embarqué" de l'épreuve

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos