Une finale inédite

La finale du 113e Rolex Monte-Carlo Masters proposera une affiche inédite avec Dusan Lajovic et Fabio Fognini.

Ce n'était sans doute pas la finale à laquelle s'attendait l'organisation. Ni même les fans de tennis. Mais c'est bien une affiche encore jamais vue à ce stade de la compétition en Principauté qui se jouera demain.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Lajovic 1

D'un côté, Dusan Lajovic. A 28 ans, le 48e joueur mondial atteint pour la première fois la finale d'un Masters 1 000. Et ce au terme d'un parcours assez fou qui l'a vu écarter successivement Malek Jaziri, David Goffin, Dominic Thiem, Lorenzo Sonego et donc Daniil Medvedev au terme d'un match maîtrisé après des débuts difficiles.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Fognini 4

De l'autre, Fabio Fognini. L'Italien a créé LA surprise du tournoi en éliminant le tenant du titre, Rafael Nadal, au terme d'une demi-finale menée de main de maître. Une première pour lui aussi à ce niveau.

Medvedev méconnaissable

Après son marathon d'hier face à Novak Djokovic, on s'attendait à retrouver un Daniil Medvedev fatigué. D'autant que le bonhomme a eu quelques clients face à lui (Sosa, Tsitsipas) et sortait de deux matches en trois sets (Tsitsipas et Djokovic). Mais son début de match n'a rien laissé transparaître de cela. Fidèle à lui-même, il n'a pas changé de tactique face à Lajovic. Ce qui lui a d'ailleurs permis de mener 5-1 dans la première manche. Avant de s'éteindre.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Medvedev 2

Alors qu'il sert pour le gain du set, la machine s'enraye et Lajovic débreake une première fois. Et enchaîne les jeux. En revenant à 5-5, le Serbe montre les limites du Russe en s'appliquant à jouer de la même manière que lui et le forçant ainsi à attaquer. Chose que 14e mondial n'a su faire correctement, mettant un grand nombre de balles en dehors du court ou dans le filet.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Lajovic 2

La deuxième manche aura été un long fleuve tranquille pour le Serbe, le Russe semblant totalement perdu sur le court. D'autant que Lajovic, en confiance, a gratifié l'assistance de quelques coups de grande classe, à l'image de deux frappes, l'une en coup droit, l'autre en revers, toutes deux long de ligne, lors du deuxième jeu, pour prendre l'avantage à chaque fois. Et dégoûter ainsi un peu plus le Russe. Empochant rapidement le deuxième set (34 minutes contre 1h01 pour le premier), il accède ainsi à la première finale de sa carrière, et de surcroît en Masters 1 000.

Fognini, mental d'acier

Fabio Fognini est le genre de joueur qui ne laisse pas indifférent. Ce genre de bonhomme qu'on aime détester. Mais il est aussi un tennisman de talent, souvent desservi par un caractère et un mental le poussant à la faute. Deux choses qu'il a su tourner à son avantage aujourd'hui, surtout contre un Nadal aussi médiocre.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Fognini 3

Face à Rafael Nadal, l'Italien, 18e mondial, a joué sa plus belle symphonie. Notamment sur le deuxième set, au cours duquel il a affiché un degré de maîtrise rarement atteint, surtout dans la durée. Car sur la deuxième manche, il n'a commencé à flancher qu'à 5-0, lorsqu'il servait pour le gain du match. C'est à ce moment-là que "Rafa" a retrouvé un peu de sa superbe pour sauver trois balles de match et prendre le service de son adversaire, avant de remporter sa mise en jeu.

Erika Tanaka Mcms2019 J8 Nadal 1

Mais Fognini n'a pas sombré. Il s'est ressaisi, pour retrouver ce relâchement qui lui a permis de marquer des points de toute beauté, que ce soit en coup droit ou en revers. Et la balle de match a été à l'image du set. Un coup de canon en coup droit hors de portée de l'Espagnol. Le lâché de raquette et le sourire qui ont suivi en disaient long sur la joie et le soulagement de l'Italien, qui a là l'occasion de remporter son premier titre majeur demain.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos