Un premier jour difficile

Pour ce premier jour des qualifications, trois joueurs de la Fédération Monégasque de Tennis étaient en lice mais aucun n'a réussi à franchir ce premier tour.

La pluie devait venir jouer les trouble fête mais c'est bien sous un soleil de plomb que la journée a débuté. Florent Diep, Hugo Nys et Romain Arneodo ont fait partie des premiers tennismen à fouler l'ocre monégasque en ce jour d'ouverture de la saison sur terre battue. Programmés sur le court des Princes, les trois joueurs de la FMT se sont ainsi succédé à partir de 11 heures.

Sous les yeux de Guillaume Couillard, leur coach, et de tout le clan monégasque, les trois garçons avaient un menu solide pour leur entrée en matière. Ugo Humbert (63e mondial), nouvelle pépite du tennis français attendait Florent Diep tandis que Hugo Nys avait hérité d'Aliaj Bedene, 68e à l'ATP. De son côté, Romain Arneodo allait se coltiner Juan Ignacio Londero, un bagarreur argentin (66e mondial).

C'est passé près pour Diep

Premier de cordée, c'est "Flo" Diep qui s'est élancé dès 11 heures. Et c'est aussi celui qui a sorti le match le plus abouti des trois compères. Sur la lignée de ce qu'il a réalisé dernièrement, le natif de Vincennes est passé très près de s'imposer. Défait en trois sets (6-3 / 5-7 / 3-6), il avait pourtant parfaitement débuté en empochant la première manche.

Erika Tanaka Mcms2019 J1 Diep 4

Mais il n'a ensuite pas su convertir ses occasions dans le deuxième set. "J'arrive à breaker rapidement alors que j'étais un peu tendu, je sauve pas mal de balles de break, je m'en sors bien en gagnant 6-3 alors qu'il a plus d'occasions que moi. Dans le second set, je sens que je suis mieux et que c'est moi qui ai le plus d'occasions, j'ai deux balles de break à 4-4, je sentais que je prenais presque le dessus, mais je conclus pas à 5-5 et il termine", confie le jeune homme.

Erika Tanaka Mcms2019 J1 Diep 2

De quoi ressortir grandi mais aussi déçu, car il aurait pu l'emporter en deux sets, comme le pense son coach. "Il n'est vraiment pas passé loin de gagner. je l'ai trouvé assez tendu malgré tout, notamment sur son revers, mais il arrive quand même à faire un gros match et l'emporte presque. En se libérant un peu plus, je pense qu'il gagnait en deux sets."

Arneodo et Nys, entre déception et frustration

Ils font partie des élément expérimentés de ce groupe de joueurs aux couleurs de la Principauté. Ils sont aussi tous deux aujourd'hui plus présents sur le circuit du double. Et malgré un bon niveau de jeu en simple affiché ces derniers temps à l'entraînement, Hugo Nys et Romain Arneodo n'ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu pour cette entrée en matière à domicile.

Face à Bedene (2-6 / 4-6), Hugo Nys n'a pas su sur quel pied danser, notamment dans son entame de match. "On avait un peu l'impression qu'il se cherchait, notamment sur le premier set, où il a souvent hésité entre être agressif, comme il joue sur dur, ou appliquer un vrai jeu de terre. Il a été soit agressif, soit défensif, mais n'a pas su trouver un mix des deux", analysait après-coup Guillaume Couillard.

Erika Tanaka Mcms2019 J1 Diep 3

De son côté, Hugo regrettait son entame de match. "Quand on la rate, à ce niveau-là, ça ne pardonne pas. Il est très agressif, les terres sont très sèches, ce court là est assez rapide, et lui il a su prendre le jeu à son compte très vite." Une fois dos au mur, le Haut-Savoyard a réussi à se relâcher un peu, ce qui lui a permis de signer une seconde manche plus intéressante. "Il s'est aussi un peu tendu au même moment, ce qui m'a permis de revenir un peu dans le match, mais c'est resté assez dur", confiait, déçu, le jeune homme à la sortie du court.

Romain Arneodo était quant à lui extrêmement frustré par son match. Défait 0-6 / 4-6, le monégasque n'a pas réussi à jouer à son niveau, notamment sur le premier set. "Je suis frustré du match, j'ai bien joué toute la semaine et là je joue super mal, je voulais surtout prendre du plaisir, quand je prends du plaisir je joue bien, et là je n'en ai pas pris."

Erika Tanaka Mcms2019 J1 Arneodo 2

Mieux revenu lors de la deuxième manche, où il breake d'entrée son adversaire, il a ensuite ressenti une douleur à l'adducteur nécessitant l'intervention du médecin. "Au 2e, je joue un peu mieux, j'ai un break rapide, mais après je rate des balles faciles, alors que dans le combat, je sais ce qu'il faut que je fasse et je n'arrive pas à le faire. En plus je me fais un peu mal à l'adducteur", regrettait Romain après son match.

"Romain perd le premier set en jouant à l'envers. Mentalement, 6-0, ce n'est pas facile mais il a su réagir et a changé tout de suite sa façon de jouer, ça a de suite fonctionné. ès le premier point du second, il a changé sa façon de jouer en pilonnant le coup droit de l'autre, ce qu'on voulait faire, donc quand il a gardé ce plan de jeu, ça a changé. Il fait une petite erreur de rigueur à 2-0 alors que ça doit faire 3-0, et se retrouve finalement à 2-2. Malgré ça il doit gagner ce set, qui est à sa portée", analysait son coach.

Une journée difficile donc, mais qui ne scelle pas pour autant le destin de tous, Arneodo et Nys étant encore en course sur le double. Lucas Catarina, quant à lui, débute en tableau principal dès lundi (voir encadré). 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le programme de lundi

Lucas Catarina débute son tournoi ce lundi. Face à lui, Jaume Munar, 21 ans et 61e mondial. Le Monégasque affrontera l'espagnol sur le court n°2 en troisième match. Dans la foulée, Romain Arneodo et Hugo Nys feront face aux frères Zverev pour leur entrée en lice en double.