Tomas Berdych en visite

Les jeunes licenciés du Monte-Carlo country Club ont eu le plaisir de voir Tomas Berdych venir leur rendre visite hier lors du traditionnel goûter de noël du club.

Le Rolex Monte-Carlo Masters est pourtant encore loin. Mais les joueurs de tennis professionnels sont nombreux à résider en Principauté. Et certains y sont même de passage à l'inter-saison pour se préparer en vue des prochaines échéances lors des ATP training camps. De quoi donner l'occasion aux licenciés du Monte-Carlo Country Club de pouvoir en croiser quelques-uns au quotidien. 

Hier, ce sont les plus jeunes d'entre eux qui ont vécu un moment bien sympathique. Chaque année, le MCCC organise pour ses plus jeunes membres le goûter de noël. 125 petites têtes blondes ont ainsi répondu à l'appel du club et ont été récompensées de leurs efforts. Cadeaux, sucreries, sodas, tout ce qu'il faut pour gâter ces petits issus de l'école de tennis, du "multi-activity sports camp" ainsi que du groupe compétition. 

Et comme la magie de noël était déjà présente, aux alentours de 16 h 30, une nouvelle surprise les attendait. Tout juste sorti de son entraînement, c'est l'ancien 4e mondial, Tomas Berdych, qui est venu les rejoindre. Dédicaces, photos avec chacun des petits et une photo de groupe près du sapin ont ainsi permis d'immortaliser un moment qui restera à coup sûr dans les mémoires de ces tennismen et tenniswomen en herbe. 

Un moment apprécié également par le Tchèque, comme il nous l'a confié avant son départ. "Ce genre de moment est toujours agréable. Venir passer du temps avec les petits du club est aussi un moyen pour moi de rendre au club car j'ai la chance de m'entraîner ici. Lorsque j'étais enfant, je n'ai pas eu trop d'occasions comme cela d'avoir de moments avec des joueurs c'est aussi pour ça que c'est important pour moi de prendre le temps de participer à ces opérations. D'autant plus à quelques jours de noël, c'est comme un cadeau en avance pour eux."

Et à voir leurs yeux illuminés à l'entrée d'Iceman, eux aussi ont vu cela comme un cadeau. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :