Retrouver le rythme

Le Monte-Carlo Country Club a vu quelques matches d'entraînement se dérouler sur ses courts en dur avant la reprise de la saison. Un moyen pour les joueurs de retrouver le rythme de la compétition.

Après la période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19 et l'arrêt de toutes compétitions sportives, les tennismen ont repris petit à petit le chemin de l'entraînement. Retrouver la raquette et quelques sensations, avec pour objectif d'être prêt à la reprise des compétitions des différents circuits ATP*. Pour ce faire, rien de mieux que des matches pour gagner en rythme. 

Img 1574

A l'initiative de Benjamin Balleret, historique de la Coupe Davis monégasque et aujourd'hui coach de Pierre-Hugues Herbert, six joueurs ont pris part à des oppositions d'entraînement une semaine durant : Lucas Catarina (475e mondial) et Valentin Vacherot (3e du système universitaire américain), les locaux de l'étape, Pierre-Hugues Herbert (71e mondial), Leandro Riedi (11e mondial juniors), Manuel Guinard (302e mondial) et Arthur Rinderknech (161e mondial). Au programme, un match par jour et du rab si besoin, comme le détaille Benjamin Balleret. "C'est à la carte, selon les entraîneurs. Tout le monde n'en était pas au même moment dans leurs entraînements, certains avaient besoin de quantité là où d'autres allaient chercher plus de qualité", glisse le coach de ''P2H''. 

Varier les partenaires de jeu

Une opportunité, aussi, de changer leurs habitudes, notamment au niveau des oppositions. "On recherche toute l'année différents partenaires parce que l'approche du match est différente", note Guillaume Couillard, coach de Lucas Catarina et capitaine de l'équipe monégasque de Coupe Davis. "Quand tu joues contre un garçon que tu connais parfaitement, tu as tendance à moins réfléchir sur ta préparation de match, tu connais ses forces et ses faiblesses, tu sais presque ce qu'il faut faire tactiquement. Et tu le connais tellement qu'au final, que tu gagnes ou que tu perdes, tu vas le rejouer le lendemain. Là, tu dois mener une réflexion : comment il joue, comment je dois jouer, est-ce que ça marche, est-ce que je dois changer quelque chose, tu essaies, et puis tu as aussi envie de gagner donc ça te pousse à faire des efforts qui te rapprochent du match officiel." 

Img 1896

Un constat partagé par les tennismen, à commencer par son poulain, Lucas Catarina, heureux de voir "d'autres joueurs. Et puis il y a un petit enjeu, car après autant de temps sans tournoi, ce à quoi nous ne sommes pas habitués, jouer quelqu'un qu'on ne croise qu'en compétition apporte une motivation supplémentaire." Et à voir les bonhommes se dépenser sur les courts du MCCC, l'intensité était de rigueur. Toute la panoplie était de sortie et c'était aussi l'occasion de se tester face à différents profils, comme le confie Pierre-Hugues Herbert. 

Img 1653

"On a de grands serveurs, quelqu'un qui joue vite et est extrêmement vif, un autre assez complet capable d'être fulgurant, donc il faut réussir à adapter son jeu, même si au départ on essaie d'imposer le sien. C'est aussi intéressant de voir comment, sur différents profils, on réussit à trouver la solution pour imposer son jeu", glisse celui qui s'est imposé en double à Monaco avec Nicolas Mahut en 2016. A l'issue de cette semaine d'entraînement, tous ont repris par des compétitions locales avant de pouvoir reprendre leurs tournées habituelles. Si la situation sanitaire le permet. 

Img 1962

* Si tout est censé redémarrer courant août avec la tournée américaine, l'incertitude planait toujours à l'heure où nous bouclions ces lignes. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos