Les tennismen monégasques commencent bien l'année

Engagés aux 4 coins du globe pour disputer des tournois challengers et 15 000 $ (subdivisions du circuit ATP), les Monégasques ont déjà glané 3 titres dans les 15 premiers jours de l'année.

A l'heure où beaucoup se remettent encore des fêtes de fin d'année, cinq des joueurs de la fédération monégasque - Hugo Nys, Romain Arneodo, Lucas Catarina, Florent Diep et Amaury Delmas - étaient déjà de retour sur les courts des quatre coins du monde pour des tournois challengers et 15 000 $.  Et l'année 2019 ne pouvait pas mieux débuter pour le tennis de la Principauté, puisque ses représentants ont déjà ramené trois titres rien que sur leur première semaine de compétition.

Les joueurs de double ont été les premiers à briller. Du 6 au 12 janvier, Hugo Nys, 85e mondial en double, était à Canberra (Australie) pour un tournoi Challenger (niveau en dessous de l'ATP). Aligné avec le Brésilien Marcelo Demoliner, ils ont éliminé les têtes de série n°1, Denys Molchanov et Igor Zelenay en demi-finale (7/6-3/6-10/8). 

49622770 279261136088779 8056004615628706030 N

Opposés à André Goransson et Sem Verbeek en finale, le duo est resté solide sur sa mise en jeu (seulement 3 jeux de service perdus durant le match) pour s'adjuger leur premier titre de l'année (3/6-6/4-10/3). "C'est une belle performance pour débuter la saison, surtout qu'il a dû enchaîner avec l'Open d'Australie (14-27 janvier)", explique Guillaume Couillard, son entraîneur.

Pour le premier Grand Chelem de la saison, c'est avec son compatriote Benoît Paire que Hugo était associé. Malheureusement, l'aventure s'es arrêtée dès le premier tour face à Roberto Carballes Baena et Andrey Rublev (6/2-7/6). Malgré la défaite, le coach "préfère garder le positif. L'an passé, Hugo a participé aux 4 tournois du Grand Chelem. Jouer ces tournois permet de gagner plus de points, de même que les tournois du circuit ATP permettent d'acquérir de l'expérience."

Habitué lui aussi à évoluer au niveau supérieur, Romain Arneodo était de l'autre côté du Pacifique, à Orlando (Etats-Unis) pour un tournoi sur dur en double. Associé avec le Biélorusse Andrei Vasilevski, le Monégasque et son partenaire ont passé 1 h 30 en moyenne sur les courts pour rallier la finale face à Gonçalo Oliveira et Andrea Vavassori. 

47691737 530430970790633 5414488891395740545 N

Pour le dernier match de la semaine, les quatre joueurs se sont livré un duel serré. Dans le tie-break du premier set, Arneodo et Vasilevski ont su remporter 3 fois le service de leurs adversaires, puis le match en 3 manches (7/6-2/6-15/13). Ce nouveau trophée est "la récompense d'un gros travail de préparation effectué cet hiver" selon Guillaume Couillard.

Une bonne préparation

Il n'y a pas qu'en double que les représentants de la Fédération Monégasque de Tennis ont brillé. Engagé à Monastir (Tunisie), un tournoi de catégorie 15 000$ (en-dessous du Challenger), Lucas Catarina était tête de série n°1. Le tennisman de 22 ans n'a pas flanché, en ne concédant que 2 sets dans la semaine. Il a affronté en finale un local de l'étape, Skander Mansouri (n°4). 

Lucas Catarina  Et

Malgré 3 doubles fautes dans le match, il est resté solide sur son service en remportant 91% de ses mises en jeu, contre 73% pour son adversaire, suffisant pour s'imposer (6/4-7/5). Guillaume Couillard est fier de son protégé, "vainqueur de son premier titre depuis 2017 (4 succès). Il est encore jeune, il a une grosse marge de progression. On est confiant pour la suite." Cette victoire permet au Monégasque de remonter au 478e rang au classement ATP.

Les deux derniers représentants de la Fédération Monégasque de Tennis étaient pour leur part sur les courts à Bagnole-de-l'Orne (Normandie) pour un autre tournoi de catégorie 15 000$. S'il a réussi à se hisser jusqu'au tableau principal après deux tours de qualifications, Amaury Delmas "n'a pas eu de chance au tirage du premier tour" puisqu'il est tombé d'entrée sur son compatriote et coéquipier Florent Diep, sorti vainqueur de ce duel (6/2-6/4). 

"C'était un match particulier car les deux se connaissent par cœur, ils s'entraînent toute l'année ensemble", confie l'entraîneur. Malgré ce succès, la semaine en Normandie de Florent Diep est stoppée dès le tour suivant par Mick Lescure en 2 manches (7/5-7/5).

Amaury Delmas  Erika Tanaka

Ces bons résultats du début de saison ont été possibles grâce à une grosse préparation effectuée durant la trêve de décembre, où "les joueurs n'ont pas fait de tournoi pour privilégier l'entraînement." Pendant un mois et demi, ils en ont profité pour faire un gros travail sur le physique, le mental et leur tennis, n'ayant pas le temps de le faire dans l'année à cause de l'enchaînement des compétitions. "Le fait de gagner dès la première semaine, ça leur prouve que prendre le temps de travailler porte ces fruits", se félicite l'entraîneur. De bonne augure pour la suite.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos