L'œil de Guillaume Couillard...sur la journée des monégasques

Tout au long de la dizaine du tennis à Monte-Carlo, retrouvez chaque jour l'œil de Guillaume Couillard, capitaine de l'équipe de Coupe Davis Monégasque, qui reviendra sur les matches du jour. Pour la première, retour sur la journée des joueurs des la FMT.

Romain Arneodo, Amaury Delmas, Florent Diep et Hugo Nys étaient en lice hier pour le premier tour des qualifications du Rolex Monte-Carlo Masters. Leur entraîneur, Guillaume Couillard, revient sur leurs prestations. 

Florent Diep - Stefanos Tsitsipas (3/6 - 2/6)

"Je trouve qu'il n'a pas trop mal commencé son match. Il met de l'intensité, il dirige plutôt les échanges et il a suffit que sur un ou deux points, il se retienne un peu et il se fait breaker. Et Tsitsipas se relâche un peu plus, il en met plus et la dynamique change. Flo se met à douter un peu plus, l'autre moins et ça fait une différence, puis ça devient de plus en plus compliqué. Il n'y a qu'un break au premier set et le score est un peu sévère (6-3). Tsitsipas a très bien servi, a eu beaucoup de points gratuits avec son service, tandis que Flo devait batailler fort sur tous ses jeux de service. Dès qu'il avait un jeu de retour a jouer, il était sans pression et se libérait plus. Et ça s'est joué aussi au service."

Amaury Delmas - Mirza Basic (4/6 - 0/6)

"Il l'a appris au dernier moment, il n'a pas pu vraiment se préparer pour le tournoi comme les autres. Il était un peu tendu avant, mais il se fait breaker d'entrée et il essaie quand même de créer du jeu, de rentrer dans la balle. Il tente quand même des choses. Ça lui a permis de débreaker derrière. Le score est assez sévère. Le 6-4 au premier est honnête. En gagnant le premier set, Basic se relâche un peu plus, il a fait moins d'erreurs, il a été plus agressif sur les retours de service, et inversement Amaury avait un peu peur des retours. Il a dû forcer un peu sur certaines frappes et le fait d'être dans ce genre de tournoi face à ce genre de joueurs, ça lui a fait commettre des erreurs. Il a fait ce qu'on attendait de lui, il ne s'est pas démonté, il est rentré dans le mec, il s'est pas trop laissé impressionné par l'événement, c'est positif."

Hugo Nys - Dusan Lajovic (2/6 - 4/6)

"Il est en manque de repères en simple et physiquement c'est un peu plus compliqué qu'avant, il a moins de coffre. Il doit adapter sa tactique par rapport à ce qu'il a dans les jambes. Il est obligé de forcer, de tenter des choses en début de point pour éviter les grands rallyes, et contre ce genre de mecs, à des moments ça rate. Malgré tout, il a gardé une attitude très positive. Hugo a un jeu à risque, il essaie de frapper la balle fort, tôt, de monter au filet. C'est déjà dur de garder un niveau constant tout le match, encore plus quand tu n'as pas le rythme. Il fait trois jeux exceptionnels, mais après Lajovic reprend confiance en revenant à 3-3. Donc il lui manquait quelques matches dans les jambes. Difficile de lui reprocher grand chose."

Romain Arneodo - Jérémy Chardy (3/6 - 2/6)

"Je suis déçu parce qu'il commence très, très bien. Il met beaucoup d'intensité avec son coup droit, il ose prendre la balle tôt, il a des opportunités de 4-1 au premier, j'aurais aimé savoir ce qui se serait passé derrière. Mais il n'y arrive pas et après l'autre a déroulé, il a fait moins d'erreurs, il a mieux servi. Romain s'est un peu laissé faire, il aurait dû utiliser un peu plus son coup droit pour aller le chercher. Mais il manque aussi de rythme en simple. Il y avait la place pour qu'il aille chercher au moins un set."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :