Il est l'invincible

Après avoir survolé la semaine, Rafael Nadal a remporté son onzième Rolex Monte-Carlo Masters dans une finale à sens unique face à Kei Nishikori (6/3 - 6/2). Si le Majorquin a fait forte impression, le public du Monte-Carlo Country Club a pu voir de très belles choses tout au long de la semaine.

A l'approche du début du tournoi, les organisateurs ont dû frémir. Outre quelques absences de poids, comme celles de Roger Federer, Stan Wawrinka, Gaël Monfils ou Jo-Wilfried Tsonga, le ciel se montrait capricieux et colérique. Mais le soleil a repris sa place pour offrir une semaine magnifique et de très bonnes conditions de jeu aux tennismen dès les qualifications. Et les tribunes n'ont cessé de se garnir pour assurer un soutien toujours plus important aux joueurs (environ 136 000 spectateurs, un nouveau record). Notamment à Rafael Nadal, chouchou du public, ou comme lors de ce duel magnifique entre Richard Gasquet et Alexander Zverev, où les spectateurs sont restés malgré la nuit tombée. Une semaine pleine d'émotions, de rebondissements, à l'issue de laquelle le roi Rafa a prolongé son règne. 

Erika Tanaka Mc Masters 2018 J1 View 4

Nadal puissance 11

Il revenait de blessure et n'avait que peu de matches dans les jambes avant le début du Rolex Monte-Carlo Masters. Mais, comme chaque année, l'Espagnol avait coché la date du tournoi dans son calendrier. Déjà détenteur de 10 titres sur le Rocher, dont 8 consécutifs entre 2005 et 2012, il ne compte que 3 défaites dans le tournoi monégasque (2013, 2014, 2015). Et n'en a pas ajouté cette année. Pire, il a agi tel un rouleau compresseur tout au long de la semaine. Dès son entrée en lice, les observateurs ont rapidement compris que le "Taureau de Manacor" était en forme. Et ce ne sont pas les matches suivants qui ont pu inverser la donne. Sa partie la plus longue aura été sa demi-finale où il a passé 1 h 32 sur le court face à Grigor Dimitrov. Le plus rapide, en ¼ de finale face à Dominic Thiem (1 h 07). Expéditif, impressionnant, Rafael Nadal n'a pas fait dans la dentelle. Et pour sa finale face à Kei Nishikori, qu'il était surprenant de voir à ce niveau, l'Espagnol n'a pas dérogé à ses habitudes. Aucun set concédé, comme sur l'ensemble de la semaine, 5 jeux abandonnés (21 en tout pendant le tournoi) et une victoire en moins d'une heure et demie. De quoi remporter son 31e titre en Masters 1 000, un record. Impressionnant.

Erika Tanaka Mc Masters 2018 J9 Ceremonie 2

Richard Gasquet,le dernier mousquetaire

Pas de Monfils ni de Tsonga sur le Masters de Monte-Carlo 2018. Mais un Richard Gasquet en grande forme. Révélé à Monaco alors qu'il n'avait pas encore 16 ans (15 ans et 10 mois), le Biterrois a renoué avec ses plus belles heures connues en Principauté. Demi-finaliste en 2005 après avoir écarté Roger Federer alors numéro 1 mondial, il s'était incliné face à Nadal en demi-finale (le Majorquin allait ensuite remporter son premier titre à Monaco). Deux fois quart de finaliste (2007 et 2013), celui que l'on surnommait le petit Mozart du tennis a montré qu'il lui restait toujours des choses à accomplir sur le circuit. Et c'est très symboliquement à Monaco qu'il a remporté sa 500e victoire sur le Tour lors de son 1/8e de finale face à Mischa Zverev (6/2 - 7/5). La route s'est malheureusement achevée en ¼ face à Alexander, le jeune frère de Mischa et numéro 4 mondial. Un duel épique entre les deux hommes qui s'est terminé sous les étoiles et les projecteurs. Mais un duel qui a offert des coups d'un autre monde. Celui des étoiles du tennis, dont le Français fait assurément partie, même s'il n'a pas le palmarès qu'on lui promettait à ses débuts. 

Erika Tanaka Mc Masters 2019 J6 Gasquet 2

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos