Du simple au double

C'est sous l'œil attentif de leur coach, Guillaume Couillard, que les joueurs de la Fédération Monégasque de Tennis ont pris part à cette 112e édition du Monte-Carlo Rolex Masters.

Ils arpentent les coursives du Monte-Carlo Country Club toute l'année. Leurs entraînements et leur préparation physique se déroulent à Monaco. Mais ils sont régulièrement de par le monde pour les différents tournois qui rythment leur saison. Les occasions de jouer à domicile ne sont donc pas légion et le Rolex Monte-Carlo Masters en est une belle. Titulaires de wild cards, Florent Diep, Amaury Delmas, Romain Arneodo, Hugo Nys et Lucas Catarina ont ainsi pris part au cru 2018 du Masters 1 000 monégasque. Si Lucas Catarina était tableau final, les autres ont dû passer par les qualifications. 

Tirage difficile

Et dès le tirage au sort, les choses s'annonçaient compliquées. Pour les quatre compères dont l'entrée en lice était prévue le samedi, leurs adversaires étaient tous des top 100. Et pas forcément n'importe lesquels, puisque parmi eux se trouvaient Jérémy Chardy, membre de l'équipe de France de coupe Davis ou encore Stefanos Tsitsipas, jeune pépite qui ne cesse de grimper à l'ATP. C'est d'ailleurs face au jeune Grec que Florent Diep a ouvert le bal pour les représentants de la FMT. Solide et habile dès lors qu'il réussissait à passer ses premières balles, Florent a cependant eu toutes les difficultés du monde à aller chercher son adversaire. Frustré à l'issue du match, le natif de la région parisienne regrettait notamment de n'avoir "pu l'accrocher comme je l'aurais voulu. Il sert très bien et je me sentais en danger sur mon service", regrettait d'ailleurs Florent Diep après son match, perdu 6/3 - 6/2. 

Pour Amaury Delmas, sa participation était une grande première. Il est l'un des derniers à avoir rejoint le groupe de Guillaume Couillard et a fait face à Mirza Basic pour ses débuts en Masters 1 000. Un adversaire solide, 92e mondial au moment de leur affrontement. Pas de quoi impressionner le jeune homme (20 ans), cependant, qui ne s'est pas démonté face au Bosnien. Avec un coup droit puissant, il a mis en difficulté Basic à de nombreuses reprises, réussissant quelques très beaux points, de quoi amener son opposant à l'applaudir, notamment après un échange assez long remporté par Delmas. Mais l'intensité du match était telle qu'il a finalement craqué (6/4 - 6/0). "C'était une première pour moi, je suis content d'avoir pu y prendre part et on voit vraiment la différence avec le haut niveau. Je suis un peu déçu de moi sur le second set mais j'ai fait un bon premier." 

Erika Tanaka Mc Masters 2018 J4 View 1

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_erika_tanaka_mc_masters_2018_j3_couillard_2

L'avis de Guillaume Couillard

Entraîneur du groupe de tennismen de la FMT, ainsi que capitaine de l'équipe de Coupe Davis, Guillaume Couillard nous a adressé tout au long de la semaine son expertise et son analyse des matches de ses joueurs. Et c'est un bilan mitigé qui ressort de cette édition 2018 du Rolex Monte-Carlo Masters pour les joueurs de la Principauté. "Globalement, on a quand même une petite déception, parce qu'on aurait aimé un peu plus de victoires en simple. On savait aussi que ça pouvait se passer comme ça, ce n'est pas un scandale. Ils ont fait du mieux possible, ça ne dépendait pas que d'eux. J'aurais aimé une victoire en qualif', au moins, et des scores un peu plus accrochés. En double, quand on regarde dans le rétro, on se dit qu'ils ont une balle de match contre les vainqueurs du tournoi donc c'est rageant, mais on se dit aussi que c'est positif d'avoir une équipe capable de rivaliser avec les meilleurs du monde, donc pourquoi ne pas y être un jour. Il faudra peut-être faire quelques ajustements en vue de l'an prochain, notamment pour nos joueurs de double qui jouent peu en simple, mais ce n'est pas évident avec le calendrier."