L'AS Monaco tennis de table sauve les meubles

Pour l'AS Monaco tennis de table et ses différentes équipes, la saison s'est clôturée il y a peu. Eric André dresse un bilan positif de cette saison marquée cependant par la déception et des absences.

Dans beaucoup de disciplines, l'arrivée du mois du juin est synonyme de fin de saison. Des montées et des descentes, les différentes équipes de l'AS Monaco tennis de table ont rencontré des fortunes diverses. Et l'heure est au bilan pour le club de la Principauté et pour Eric André, entraîneur au club. "La saison a été bonne en générale, mais ce qu'il faut retenir, c'est la phase 2 de cette dernière", fait remarquer le Monégasque encore marqué par les soucis que le club a rencontré l'an passé.

Apres Le Match De La Montee En Nat3

Alors que l'équipe 1 du club côtoyait les sommets de Nationale 1 la saison dernière, les asémistes entrevoyaient une possible montée en Pro B. Mais rien ne s'est passé comme prévu. "On nous a fait comprendre qu'il ne pouvait y avoir que deux clubs professionnels à Monaco, à savoir le basketball et le football. Il n'y avait de place pour nous. Nous avons tout de même fait les play-offs pour la montée, car si nous avions déclaré forfait, nous pouvions être rétrogradés plusieurs divisions en dessous de la N1", explique le coach.

Priorité à l'équipe 2

Amputée de ses deux meilleurs joueurs Damien Provost et Oriol Manzo, qui aspiraient à jouer plus haut, l'AS Monaco a donc décidé pour cette saison 2016-2017 de donner la priorité à son équipe 2. "Nous voulions faire monter notre deuxième équipe en Nationale. Durant toute la première phase, nous avons laissé de côté la N1, ce qui nous a valu une descente en N2. Les joueurs ont joué quatre divisions en dessous de celle où ils devaient évoluer normalement. Ils ont fait un énorme sacrifice. Car pour eux, le plaisir de jouer n'était pas le même."

La Regionale 1 Sauve In Extremis

Des efforts payant, puisque l'équipe 2 s'est hissée en Nationale 3 tandis que la première, après avoir échoué dans la première phase, s'est maintenue en N2 et a manqué de peu la montée. "On s'en est bien sorti. Nous avons dû faire face à plusieurs blessures dans la saison, ce qui ne nous a pas facilité la tâche", souligne Eric André, soulagé d'avoir terminé cette saison sans casse. L'équipe 3, quant à elle, accède en Régionale 1 et l'équipe 5 en Départementale 2. Seule déception, la descente de la quatrième formation du club en pré-régionale.

Puisqu'il est impossible pour l'AS Monaco Tennis de table de rêver plus grand, pour la saison prochaine, les objectifs sont clairs : maintenir toutes les équipes dans leur catégorie respective ! Pour l'heure, les pongistes du Rocher ont les yeux rivés vers Saint-Marin où auront lieu les Jeux des Petits Etats d'Europe du 30 mai au 3 juin prochain, avec l'envie de faire aussi bien qu'en Islande, où ils avaient remporté 3 médailles d'or et 2 d'argent.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos