24e Open de Monaco : la jeunesse au pouvoir

Samedi dernier, le monte-Carlo squash Rackets Club club organisait son traditionnel open, le 24 du nom. Avec deux places de dauphin, les membres du club ont fièrement représentés les couleurs de la Principauté.

C'est encore un beau plateau qui s'était donné rendez-vous sur les courts du Monte-Carlo Squash Rackets Club, le 10 février dernier, à l'occasion du traditionnel Open de Monaco, 24du nom. Un plateau à la fois relevé, - avec notamment la 46e française chez les féminines et les 56e et 62e chez les hommes - et intéressant. "Nous avons quelques nouvelles têtes et surtout des jeunes joueurs qui sont présents. C'est une nouvelle génération qui se mélange avec l'actuelle. Sans oublier beaucoup de nos voisins niçois, des fidèles, que l'on retrouve dans les deux tableaux", souligne satisfait Christian Billard, multiple fois tenant du titre et surtout juge-arbitre du tournoi. 

Img 4067

Avec quatre rencontres programmées dans la journée, ce samedi s'annonçait chargé pour les 32 joueurs sur les courts, répartis sur trois tableaux : un A et un B pour les hommes, en fonction de leur classement, et un tableau unique pour les huit dames en lice. Parmi eux, un bon tiers de licenciés de la Principauté, venus défendre les couleurs du club, pour la plus grande satisfaction d'ailleurs de leur entraîneur Yves Tastet. Le bilan est "très bon. On était treize Monégasques représentés, ce qui est pas mal !" 

Il faut dire que l'Open est un rendez-vous pour lequel les locaux ont a coeur de briller. Et c'est plutôt réussi, puisque six Monégasques se classent dans le Top 10 du plateau A. "C'est un bon bilan car on avait quand meme un tableau assez relevé et ils se sont plutôt bien défendus", souligne le coach. Notons la belle performance d'Olivier Jaffrennou qui remporte le plateau B.

La jeunesse contre l'expérience

En finales A, cela s'annonçait comme le combat de l'âge contre celui de l'expérience. Notamment chez les féminines puisqu'on retrouvait Anne Baldoni, vainqueur en 2016, face à la jeune cuersoise Mahé Asensi, 14 ans. Une adversaire redoutable puisqu'elle figure déjà à la 46e française et s'impose comme l'un des jeunes talents du squash à suivre dans le futur. Preuve en est sur les courts les deux adversaires se sont données du fil à retordre. Au coude à coude pendant tout le match, c'est finalement la jeune Mahé qui repart avec le titre. "Elle est très jeune. Elle est plein d'avenir et ça fait plaisir qu'elle ait gagné ce tournoi, parce que peut-être plus tard qu'elle ne pourra pas le faire plus tard", avance Christian Billard, qui espère bien retrouver un jour la jeune fille au Monte-Carlo Squash Classic, le tournoi international qui réunit l'élite mondiale de la discipline.

Img 3883

Chez les hommes, le tenant du titre Yves Tastet s'est hissé jusqu'à la finale du tableau A, malgré une grippe qui l'a fortement diminué. Opposé à Grégory Veillon, un Antibois de 18 ans, il s'inclinera au bout de quatre jeux (11-5, 6-11, 11-7, 6-11).  "J'ai réussi à aller jusqu'au bout, ce qui n'était pas gagné. C'était un match agréable car c'est un jeune qui monte et qui a un belle mentalité. Il a un beau jeu et c'est rare de les voir avec ce comportement là maintenant. Ce jeune est bien cadré. Cela rend le jeu meilleur et les spectateurs en profitent." 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos