Camille Serme à la rencontre des jeunes du Monte-Carlo Squash Racket Club

L'habituée des courts monégasques est cette semaine en Principauté pour des vacances sportives. L'occasion pour la n°1 française de taper la balle avec les jeunes pousses du Monte-Carlo Squash Racket Club.

On ne la présente plus. Pendant une semaine, et comme chaque année depuis cinq ans, Camille Serme (n°1 française et n°3 mondiale) a fait de la Principauté son lieu de villégiature et d'entraînement estival.

Si la jeune femme, originaire de Créteil, est une habituée des courts du Monte-Carlo Squash Rackets Club, c'est la toute première fois qu'elle se livre à une partie avec les jeunes licenciés du club. "C'est la première fois à Monaco que je vois des tout jeunes sur les terrains. Cela veut dire qu'Yves (le professeur de l'école de squash) fait du bon boulot et amène de plus en plus de monde au club et au squash en général. Taper des balles avec les jeunes, j'adore cela ! Parce que j'aime jouer avant tout", explique la sportive. "Cela me plaît de passer des messages aux jeunes quand j'ai l'occasion. Pas leur expliquer comment jouer, mais leur faire partager mon expérience". 

Img 0019

En petit comité

Les vacances ayant entraîné bon nombre de jeunes loin de la Principauté, c'est avec trois jeunes que cette rencontre se fera. Parfait pour un moment personnalisé.  Le jeune Lucas, 9 ans, qui pratique le squash depuis un an au sein de l'école du club, et son petit frère Sasha, six ans, qui pratique le tennis, sont venus pour l'occasion avec leurs grands-parents.  Après les présentations, Camille entraîne les deux garçons sur le terrain. "Let's go. Tenez une balle", lance-t-elle à Lucas et Sasha. Si Lucas semble tout de suite retrouver ses repères, son frère, lui, se montre timide sur les premières balles, avant de prendre en assurance et de parvenir à quelques beaux échanges  avec la championne.

Img 0011

Puis c'était au tour de Sam, neuf ans, également un des jeunes espoirs de l'école de squash, de rentrer en piste. Venus s'entraîner avec son papa ce jour-là, il a fait depuis ses débuts des progrès fulgurants. Mettant autant d'énergie que sa partenaire de jeu, il arpente sans relâche le terrain de bout en bout, et montre de belles choses… "Il tape fort pour son âge, il se débrouille", confirme Camille. "J'ai essayé de le faire courir, pour le fatiguer un peu. Mais à cet âge-là,  ils ont une énergie débordante... Je voulais le tester un peu. Je regardais où il se plaçait. Des fois il oubliait de revenir au centre, donc je lui disais de revenir là où il était. C'était marrant !", souligne l'athlète qui espère que ce moment leur a plu. "Ils avaient l'air timides..."

Img 0056

Timides, c'est sûr. Mais face à une journaliste, on peut les comprendre. Des quelques mots échangés à la sortie du court, il en ressort une belle expérience pour les deux joueurs qui reprendront les cours dès la rentrée avec Yves. Pour Sasha, même s'il a beaucoup aimé cette initiation, c'est vers le ballon orange qu'il se dirigera à la rentrée. "Mince, on n'a pas réussi à te convertir", lui lance Camille ! Mais qui sait ? De l'antre de la Roca Team aux salles de squash, après tout, il n'y a qu'un étage...



Retrouvez dans le prochain numéro de Code Sport Monaco (n°31), à paraître début octobre, un reportage consacré à Camille Serme.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos