"Extraordinaire"

Les jeunes poloïstes de l'AS Monaco et de l'Olympic Nice Natation (ONN) ont participé la semaine dernière (du 25 juin au 2 juillet) au célèbre tournoi HabaWaba qui avait lieu à Lignano Sabbiadorro en Italie. Une victoire, des émotions et surtout beaucoup de souvenirs.

Il y a des événements qui peuvent marquer toute une vie. Surtout lorsqu'on est enfant. Les poloïstes monégasques et niçois se souviendront longtemps de cette 10e édition du HabaWaba (Happy Baby Water-Polo) qui s'est tenue à Lignano Sabbiadorro en Italie du 25 juin au 2 juillet. Plus qu'un simple événement sportif, une véritable fête. "C'est la deuxième fois que nous faisons ce tournoi et il y a toujours une bonne ambiance. En plus, cette année était un peu particulière, puisque la compétition fêtait ses dix ans. Vous imaginez, 137 équipes venues 14 pays différents. C'était extraordinaire", se remémore Sébastien Dervieux, responsable de la section. Si les tournois de water-polo pour les jeunes poloïstes fleurissent un peu partout (Canada, Chine…), il n'en reste pas moins que celui-ci est la plus grande manifestation destinée aux enfants au monde. Du côté des performances, l'AS Monaco Natation ne pouvait pas rêver mieux.

Img 20170702 Wa0024

Au bout du suspense

Coachée par Florent Menut, la Team Azur, qui était composée de 5 Monégasques et de 5 Niçois, est arrivée là où on ne l'attendait pas. "On savait que notre équipe U9 était compétitive et pouvait tirer son épingle du jeu dans la compétition. On s'attendait au maximum à une demi-finale. Mais arriver en finale et remporter le tournoi non", confie l'entraîneur monégasque. Et quelle finale ! C'est au bout d'une série de penalties interminables que les protégés de Sébastien Dervieux se sont imposés face aux Grecs Patrias Dias. "Quel match ! À 1'52 de la fin, on mène de 9-7, au lieu de conserver le ballon et notre avance, les petits avaient tellement envie de marquer qu'ils se sont mis en danger. Et finalement au coup de sifflet final, on termine à 9-9."

Img 20170627 Wa0016

Il leur a donc fallu faire preuve d'un incroyable sang froid. "Il y a eu 16 tirs au but en tout. Nous sommes passés par toutes les émotions. Dans les tribunes, les autres équipes françaises nous soutiennent. Au moment où le dernier penalty a été tiré et que nous remportons le match, nous avons tous sauté dans la piscine." A ces mots l'émotion est encore audible dans la voix de l'entraîneur. Lui-même avoue ne pas être totalement remis de cette folle semaine. "Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons. À la cérémonie de clôture, l'hymne monégasque a résonné dans l'enceinte, c'était juste magnifique." L'AS Monaco avait engagé deux équipes, et même si les U11 n'ont pas eu la même réussite, tout le mérite leur revient, tant le niveau était élevé.

"On ne s'est pas trompé sur la formation"

Dès la première phase du tournoi, les Monégasques ont impressionné en terminant 2e de leur poule. Les jeunes joueurs de la Principauté ont offert à leurs coachs Sébastien Dervieux et Florent Menut une bonne dose de surprise et de fierté. "Il y a avait vraiment du niveau, d'autant que dans cette catégorie d'âge, 113 équipes étaient inscrites", tient à souligner le responsable de la formation. Après avoir joué le haut du tableau, les poloïstes ont enchaîné les matches. Allant jusqu'à battre la forte équipe italienne de Camogli sur le score de 5 à 4. 

Img 20170629 Wa0033

Mais l'aventure s'est finalement arrêtée pour eux en 16e de finale. "Devant enchaîner 10 matches en 5 jours, l'équipe était un peu émoussée lors du dernier jour décisif dus à des conditions difficiles (orages, matches reportés tardivement en soirée et fatigue accumulée). Malgré cela, leur prestation a été de qualité et nos U11 ont remporté 5 matches sur 10 joués. On termine à la 49e place du classement général."

Img 20170625 Wa0002

Tout le travail réalisé depuis la création de la section a porté ses fruits et a été remarqué et salué par les entraîneurs des autres équipes. "Certains coachs sont venus nous voir pour nous féliciter sur la qualité de notre jeu. Cela prouve que l'on ne s'est pas trompé sur notre formation". Les performances réalisées lors de l'HabaWaBa révèlent une réelle expansion du water-polo sur le Rocher. En septembre prochain, les jeunes poloïstes retrouveront les bassins plus déterminés que jamais.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos