Le Nice Volley Ball démarre fort

Samedi soir, les hommes de Mladen Kasic ont effectué leur retour sur les parquets d'une Ligue B complétement chamboulée.

Elle est loin derrière la déception d'avoir trébuché la saison dernière lors de la finale des Play-offs face à Maxéville-Nancy. Samedi dernier, lors du match avancé de la première journée du championnat, c'est un retour tonitruant qu'ont réalisé les hommes de Mladen Kasic sur les parquets de la salle Palmeiro, le fief du Nice Volley Ball. 

S'ils concèdent à l'équipe de St-Quentin la première manche (22-25), et une première partie du deuxième set durant lequel l'équipe cherchait encore ses repères, les Niçois se sont vite ressaisis et retournent le match à leur avantage, ne laissant aucune chance à leurs adversaires (25-23, 25-15, 25-18).

Effectif renouvelé

A noter que l'équipe de Nice Volley Ball a subi un important lifting pendant l'inter-saison. Seuls rescapés de la saison précédente, l'international Raphaël Corre et le pointu Srdjan Ristic ont cette année été rejoints par le meilleur libéro de la saison précédente, Jelle Ribbens (1,83 m, 23 ans). Tout droit arrivé de Nancy, il est rejoint dans la capitale azuréenne par son ancien équipier, le central Mirko Radevic (2,02 m, 28 ans).

A noter que ce poste s'est également renforcé avec l'arrivée du meilleur central du précédent championnat, Nemanja Cubrilo (2,06m, 25 ans) en provenance de Harnes. L'équipe s'est par ailleurs au poste de réceptionneur-atttaquant avec Niklas Seppänen (1,93 m, 22 ans), Alexis Gras (1,91 m, 22 ans), Jérôme Clere (1,95 m, 25 ans) et Florian Beclin (1,93 m, 28 ans).

Un championnat à 8

Pour cette première journée de championnat, c'est une ligue B entièrement bouleversée qu'ont retrouvé les hommes de Mladen Kasic puisque, suite aux problèmes financiers dans certains clubs, la deuxième division masculine ne compte désormais plus que huit équipes contre quatorze la saison précédente. Un bouleversement qui a entraîné de nombreuses modifications dans l'organisation du championnat. 

La saison 2015-2016 se découpera ainsi en deux "parties". Une première partie régulière durant laquelle les équipes s'affronteront en match aller et retour, puis une phase de matchs supplémentaires dont le lieu sera déterminée par le résultat de la première phase. Au final donc, trois rencontres pendant la saison régulière qui ne servira qu'à établi un classement puisque toutes  les équipes se retrouveront automatiquement ensuite en play-offs et ce, dès les quarts de finale. 

Prochain rendez-vous pour les hommes de Raphaël Corre ce samedi face à l'équipe de Plessis-Robinson.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :