Des espoirs et des regrets

Pour son dernier match à véritable enjeu de la saison régulière, l’AS Monaco Volley-Ball s’est inclinée au tie-break face au VC Harnes. Un match accroché qui est à l’image de la saison monégasque, avec un niveau de jeu comparable à des montagnes russes.

Encore une fois, on passe de peu à côté…” Michaël Chamy, coach-adjoint de l’équipe de Division Elite Féminine ne peut cacher sa déception à l’issue de la rencontre face au VC Harnes. Et difficile de ne pas le comprendre. Ses joueuses ont bien failli battre des Nordistes qui, on le rappelle, ont la prétention de disputer les play-offs (2-3). Mais comme souvent lors de ces dernières semaines, les joueuses du Rocher ont manqué de constance au cours de la partie.

Img 0098  Copier

“A l’image de notre saison”

Au Moneghetti, les sets se suivent mais ne se ressemblent pas. Les matches, oui. Une première manche accrochée, tendue jusqu’au bout, où les Monégasques font preuve de courage pour l’emporter à l’arrivée sur leur 4e balle de set (28-26). Et puis plus rien. Le coup d’arrêt.  “Un gros coup de moins bien physique” selon Michaël Chamy, qui offre facilement le deuxième set à leurs adversaires (19-25).

Img 0211  Copier

La pause va faire un grand bien aux filles de Mickael Blondeau. Elles attaquent le troisième avec d’autres intentions, un esprit bien plus conquérant. A tel point qu’elles parviennent à se retrouver à +10 au cours du set, qu’elles remportent finalement 25-19. “Ce match est à l’image de notre saison. Au top de notre niveau, on peut rivaliser avec les grosses équipes du championnat. Mais à chaque fois, on manque de constance, de lucidité. C’est ce qui nous différencie de celles qui sont au-dessus. Quand elles vont moins bien, elles gardent un niveau minimum, nous on tombe vraiment au fond.” Et la quatrième manche va on ne peut plus justifier les propos de Michaël Chamy.

Bis repetita

Après avoir montré un visage étincelant lors du troisième set, les Monégasques retombent dans leurs travers, comme lors de la deuxième manche. Harnes décroche alors un tie-break aisément (25-14). Et ce début de jeu décisif est dans la continuité de ce que viennent de réaliser les joueuses de Blondeau. Rapidement, elles sont menées 8 à 2 et les chances de victoires s’éloignent au large. “La fatigue, l’enjeu, le manque d’expérience… il nous manque toujours cette petite chose qui fera la différence.” Poussées par les supporters présents, les filles continuent d’y croire. Mais l’écart était trop grand (11-15).

Img 0572  Copier

Voie à deux issues

Comme le souligne Michaël Chamy, il y a deux réactions possibles après cette nouvelle défaite contre Harnes. “Soit elles se disent que cela fait trois matchs que l’on arrive pas à gagner. Soit elles prennent conscience qu’on a su accrocher des équipes de qualité en proposant par période un très beau jeu. Cela peut leur faire comprendre qu’on a le niveau et entamer avec confiance ces play-down.” Il faudra dans tous les cas à l’AS Monaco Volley-Ball de véritables ressources mentales et physiques, afin de se maintenir à ce niveau historique pour le club.  

Img 0300  Copier

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos