C'est parti pour l'Elite !

Ce week-end, l'équipe féminine de l'AS Monaco volley-ball fera ses premiers pas en Elite, avec un adversaire de choix puisqu'elle affrontera Terville Florange Olympique, qui évoluait l'an dernier en Pro.

Le moment est historique dans l’histoire de l’AS Monaco Volley-Ball. Ce week-end, son équipe féminine fera son entrée sur les parquets de la division Elite, la deuxième division française. Et c'est un début de saison sur les chapeaux de roue qui attend la toute première équipe professionnelle féminine de la Principauté, puisque les jeunes promues affronteront le relégué de Ligue A, Terville Florange Olympique. Une entrée dans le vif du sujet, après un été agité.

Long chemin vers l'élite

Car si l'AS Monaco savait que Béziers, leader du championnat l'an dernier, refuserait probablement la montée, lui laissant ainsi place nette, l'annonce officielle, elle, s'est faite attendre. Jusqu'au dernier moment. Retardant d'autant aussi bien le recrutement de nouvelles joueuses que la recherche de financement nécessaires au club pour évoluer en 2e division. "L'Elite demande un investissement très important", souligne le président du club, Philippe Benguigui. "C'est un niveau où les filles sont obligées de se déplacer en avion, sans compter les nuits d'hôtel et le transport sur place...".

Alors début juillet, le club lance une campagne de financement participatif, via la plateforme Go Fund Me. Et si cet appel au crowdfunding n'aura pas eu l'effet escompté au niveau participation, la communication qu'il aura généré a eu tout de même le mérite d'attirer l'attention et l'intérêt des sponsors. Permettant ainsi aux volleyeuses monégasques de continuer une aventure bien méritée, au vu de la belle saison qu'elles avaient réalisée l'an passé.

Equipe renforcée

Aujourd'hui, le club part donc à la conquête de l'Elite. Et c'est un groupe renforcé qui fera son apparition sur les parquets de Terville Florange Olympique (Moselle), puisque quatre joueuses supplémentaires, "du niveau élite", sont venus compléter ses rangs. Et ce n'est pas le seul changement pour l'équipe féminine. Philippe Mora, qui évoluait en tant que joueur avec le groupe masculin en National 2, en reprend les rênes, avec un objectif pour cette saison : le maintien. "Mais on ne sait jamais. On ne s'attendait pas à la montée cette année. Ils nous ont fait cette belle surprise", avance le président du club, qui estime cependant que son équipe doit d'abord s'aguerrir à ce niveau avant de voir plus loin.

Si le championnat débute ce week-end, il faudra cependant attendre le 14 octobre et la troisième journée pour assister aux premiers pas de l'équipe sur le parquet monégasque. Les féminines affronteront au Moneghetti l'équipe de Nîmes. A vos agendas !

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :