Une Kids Cup haute en couleurs

L'AS Monaco Rugby a organisé sa traditionnelle Kids Cup ce dimanche 3 juin. Un rendez-vous de fin de saison pour toutes les catégories de jeunes de U8 aux U12, avec un match de gala pour les U14. Et comme souvent, le monde de l'ovalie a répondu présent à l'appel monégasque, à commencer par le parrain de l'édition 2018, Yoann Huget, ailier du Stade Toulousain et du XV de France.

Il est à peine 9 h 30 et les premiers coups de sifflet retentissent déjà dans l'enceinte du stade de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Pas de football, comme on peut en voir souvent, mais de jeunes rugbymen. Le terrain principal est divisé en trois parties quand la petite pelouse située juste au-dessus est découpée en deux aires de jeu. Trois catégories de bambins sont présentes, avec les U8, U10 et U12. 

Img 9555

Qu'elles soient du département ou plus lointaines, nombreuses sont les équipes à avoir répondu présentes pour cette nouvelle Monaco Rugby Kids Cup. "On avait pas loin de 600 petits sur la journée", précise d'ailleurs Jérémy Benstaali, le directeur de l'école de rugby, présent à la table de marque sur le terrain principal, en compagnie de Fabien Camin, manager des jeunes. Et qu'elles viennent de loin, comme le Stade Toulousain ou la Section Paloise, ou qu'elles soient voisines, à l'image du RC Toulon, de Hyères-Carqueiranne, du Stade Niçois ou du Stade Laurentin, toutes les équipes présentes ont permis d'offrir un tournoi de haute volée. 

Img 9522

Preuve en est, les Toulousains ont déjà pris leur ticket pour l'an prochain. "Toulouse veut revenir avec son équipe une parce que c'est un tournoi de niveau A, et c'était compliqué pour leurs petits, donc c'est une bonne chose pour notre tournoi", glisse, satisfait, Jérémy Benstaali.

Monaco au niveau

Car il y avait du lourd sur le terrain de Saint-Jean Cap Ferrat. Avec quelques clubs de Top 14 représentés, mais aussi le Rugby Club Hyères Carqueiranne La Crau, dont l'école est l'une des meilleures de France, le niveau était des plus relevés. "Ils font parti du top 10 des écoles et notre tournoi est bien placé, à cette période de l'année, car les gros clubs de Top 14 aiment bien prévoir un voyage de fin de saison. L'an prochain, on devrait d'ailleurs avoir Brive et Lyon", note le directeur de l'école de rugby.

Img 9480

Une école bien représentée sur le tournoi puisque les jeunes monégasques étaient présents dans toutes les catégories. Et leurs résultats, même si le classement final importe parfois moins que le contenu, a tout de même validé le travail réalisé depuis quelques années. Si les U8 ont terminé 7es, les U10 et U12 ont eux fini en 5e position. 

Img 9547

"On est à notre place, le classement n’apporte pas grand chose, c'est surtout pour voir comment ils se comportent  face aux autres équipes. Comparativement aux équipes qui sont sur le plateau, les autres nous appréhendent de manière différente, ils ne se disent plus "ah c'est cool on a Monaco dans la poule", relève d'ailleurs Jérémy Benstaali. Des progrès qui ont aussi permis au club de lancer un tournoi de cette envergure et d'inviter des équipes d'un certain calibre, comme l'explique Thomas Riqué, président du club.

Img 9564

"On est sur le cœur de la formation, ce qu’on voulait, et aussi proposer à nos enfants des aventures extraordinaires, comme ce genre de tournoi. Chaque année, on a une équipe de Top 14 en plus et certains ont entendu parler du tournoi et voudraient rejoindre l’aventure, donc on est ravi. Demain il y aura Brive, mais aujourd’hui on a la Section Paloise, Montpellier, le RC Toulon, le Stade Toulousain et l’AS Monaco qui est loin d’être ridicule. Ce sont des équipes qu’on n’aurait peut-être pas osé inviter il y a quelques années en arrière donc cela montre que le travail paye.

Une fête du club

La Monaco Rugby Kids Cup, c'est aussi un moment où tout le club se réunit autour des plus petits. Avec une mobilisation générale de bénévoles, issus de tous les étages du club et d'en dehors. Joueurs des catégories supérieures, parents, tout le monde vient donner un coup de main pour que la journée se passe dans les meilleures conditions. On en retrouve ainsi au stand de la boutique du club mais aussi vers le barbecue, où les grillades ont commencé à répandre une odeur alléchante assez tôt dans la matinée. 

Img 9533

"Le bilan de cette journée est plus que positif, et ce à tous les niveaux. Du jeu, puisqu'on a vu pas mal de belles choses et on n'a pas eu beaucoup de blessés. Mais aussi du point de vue des bénévoles, qui se sont rendus disponibles et sur un événement ponctuel comme ça, on a aussi des parents des catégories de jeunes qui s'investissent de plus en plus et nous donnent un sacré coup de main", note Jérémy Benstaali.

Img 9475

Et pour que la fête soit complète, il fallait un parrain d'exception pour cette journée. Cette année, c'est Yoann Huget, le trois-quart aile du Stade Toulousain et du XV de France qui avait fait le déplacement. S'il a ensuite été rejoint par Vincent Clerc, parrain l'an dernier, l'Ariégeois a apprécié le spectacle proposé par les jeunes, même s'il a eu un œil particulier sur les petits portant la même tunique que celle qu'il arbore sur les pelouses de Top 14. 

Img 9580

"C’est sympa d’être là parce qu’on est passé par là et ça nous rappelle des souvenirs. C’est un vent de fraîcheur agréable en fin de saison, on oublie un peu le reste et on prend du plaisir avec les enfants.  Je ne leur donne pas trop de conseils de jeu, juste qu’ils prennent le plus de plaisir possible, même si on voit un peu trop de coups de pied à mon goût déjà à cet âge-là, et je me suis permis de dire aux jeunes toulousains de jouer le plus possible à la main. Ce qui est sympa c’est de voir l'évolution au fur et à mesure du tournoi, leur capacité à se remettre d’une défaite et à se focaliser sur le match d’après, cette faculté qu’ils ont à surmonter chaque match. Et ils prennent du plaisir." Et c'est bien là l'essentiel.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos