Monaco remporte le Trophée Sainte-Dévote

Le traditionnel tournoi sainte-dévote s'est tenu ce samedi 31 mars. Avec 16 équipes engagées pour 13 pays représentés, la fête du rugby a battu son plein sur la pelouse du stade louis-II. Comme en dehors. Monaco a battu les corses de Lucciana (6-1) dans le Trophée Sainte-Dévote pour la 3e année consécutive.

Le ciel bleu a pris place au-dessus de la pelouse du Louis-II un peu à la surprise générale pour cette 8e édition du tournoi Sainte-Dévote. Pour le plus grand bonheur des centaines d'enfants présents ainsi que pour les organisateurs. Car des enfants, il y en avait. Plus de 250 jeunes rugbymen avaient répondu à l'appel de la Fédération Monégasque de Rugby et de la Fondation Princesse Charlène. 

Img 6950

A l'exception de l'Afrique du Sud, qui n'a pu être présente cette année, les habitués étaient de la partie. Les Tunisiens de Jemmel, les Russes de Kaliningrad, les Italiens d'Imperia, ou encore les Français du RC Toulon et les Corses de Lucciana. Sans oublier bien entendu les jeunes pousses monégasques. 

Img 6954

Le Trophée pour Monaco

Si les premières oppositions étaient prévues à 9 heures, la présentation officielle des équipes s'est faite en présence du couple princier. Et, une fois n'est pas coutume, une fanfare écossaise était également de la partie pour ouvrir la marche et apporter un supplément de solennité à ce moment fort de la journée. 

Img 6974

Dans la foulée, les Monégasques ont affronté les Corses pour leur entrée en lice dans le tournoi. Un match qui comptait également pour le Trophée Sainte-Dévote, les deux équipes étant à l'origine de ce rassemblement. 

Img 7032

Et comme lors des deux dernières éditions, ce sont les locaux qui l'ont emporté. Si le score était plus serré l'an dernier, les protégés de la FMR ont totalement surclassé leurs adversaires du jour en s'imposant largement sur le score de 6 essais à 1. Dans la foulée, les petits Rouge et Blanc ont reçu leur trophée des mains de la Princesse Charlène. De quoi lancer parfaitement la journée et leur apporter une dose de motivation supplémentaire. 

Img 7048

Compétition relevée

Mais le Trophée Sainte-Dévote, aussi important soit-il, n'était pas la seule rencontre de la journée, loin de là. Car il y avait en tout 48 matches de prévus tout au long du samedi. Divisées en quatre poules de quatre, les seize équipes présentes avaient ainsi la possibilité de se qualifier pour les phases finales selon deux groupes. La Cup, qui permet d'aller gagner le tournoi, et le trophy, pour les matches de classement. 

Img 7145

La bataille a ainsi fait rage sur les deux terrains dessinés sur la pelouse du Louis-II. Car bien qu'en U12, les jeunes pousses du rugby présentes sur le terrain monégasques n'ont pas fait dans la dentelle. Plaquages, raffuts et autres tirages de maillots ont été légion. Non sans mal, certains petits quittant parfois le pré les larmes aux yeux, avant, souvent, d'y revenir plein de hargne. 

Img 7128

Très vite, certaines équipes ont montré de très belles choses d'un point de vue rugby. Et dès l'entame des matches, les Tunisiens et les Ecossais ont rapidement fait comprendre qu'il faudrait compter sur eux jusqu'à la fin de la journée. Sans discontinuer, toute la matinée durant, les équipes ont enchaîné les matches, appelées sur le terrain par le biais de l'emblématique speaker de la Roca Team. 

Img 7068

Placée dans la poule D, la sélection monégasque avait bien entamé sa journée en venant à bout de Lucciana.  Dans leur deuxième opposition, ce sont les Russes de Kaliningrad qui se dressaient devant eux. Mal embarqués au départ et rapidement menés 2 essais à 0, les jeunes pousses de la Principauté ont ensuite su inverser la tendance. Trois essais inscrits les uns derrière les autres et les voilà devant. Un dernier pour la route donnait plus d'ampleur au score et voyait les Monégasques s'imposer 4-2. De quoi s'assurer une place pour les 1/4 de finales de la Cup.

Img 7135

Et bien leur en a pris puisque leur dernier match de poule allait se jouer contre les futurs vainqueurs de cette 8e édition du tournoi Sainte-Dévote. Une partie compliquée pour les Rouge et Blanc puisqu'elle se soldait par une cinglante défaite 4-0. Mais l'essentiel était préservé avec cette qualification acquise un peu plus tôt.

Pause et animations

La moitié des matches était jouée lorsque les petits rugbymen partaient se restaurer et reprendre des forces pour la suite des opérations. Comme toujours lors du Tournoi Sainte-Dévote, si le rugby est le sport à l'honneur, la compétition n'est pas seule à se dérouler sur la pelouse du Louis-II. Alors que les classements finaux se précisent et que la finale se dessine, ce sont d'autres joueurs qui se préparent à entrer sur le pré. Ils ne portent pas les mêmes maillots, n'ont pas encore forcément la passion du rugby mais tous ont le sourire.

Img 7205

Qu'ils soient des tout petits, grâce au Tots Rugby, ou des personnes déficientes, avec le rugby adapté, encadré par des jeunes de la FMR, tous ont chaque année l'opportunité de venir participer à cette journée autour des valeurs de partage et de convivialité. Le tout apprenant des gestes essentiels de l'ovalie. Frédéric Michalak, parrain du tournoi, a d'ailleurs pu assister à ces moments, lui qui, dans sa jeunesse, avait aussi pris part à ce genre de manifestations. 

"Je trouve ça très bien qu'on fasse ce genre de tournoi. Je trouve que les enfants qu'on voit aujourd'hui sont très performants, surtout pour des U12. Ça montre que le rugby se porte bien et assister à des rencontres internationales, réunir autant de gamins dans un super stade comme celui-là, ça va forcément leur laisser de supers souvenirs.

Img 6979

Avant d'assister à ce joyeux spectacle, les premiers quarts de finale avaient eu lieu, de même que les premiers matches de classement. Monaco, deuxième de sa poule, affrontait ainsi les Ecossais en 1/4 de la Cup. A l'image de leur match face aux Russes, les locaux ont du mal au départ et encaissent rapidement les essais sous les assauts adverses. Un "quatre à la suite" qui va laisser des traces. Malgré une belle réaction d'orgueil, qui les voit revenir à 4-2, mes Monégasques ne parviennent pas à revenir. "Ils sont tombés face à de rudes écossais, mais j'ai l'impression que d'année en année, le niveau monte sur cette manifestation", a d'ailleurs déclaré Michalak après ce match. 

Img 7164

Exit la Cup, place au Trophy pour les Rouge et Blancs. De leur côté, les Ecossais vont se hisser jusqu'en finale. Pour réussir à se classer du mieux possible, il reste alors deux matches aux Rouge et Blanc. Le premier les voit rencontrer les Lettons de Mitava. Une partie accrochée mais remportée par la sélection nationale de la Principauté (3-1) et qui leur ouvre les portes de la 5e place.

Img 7180

Pour ce faire, il faudra encore remporter un match. Défaits par Jemmel en 1/4 de la Cup, les jeunes pousses du RCT se dressent devant les Monégasques. Et c'est un match à rebondissements qui attendaient les spectateurs présents en tribunes. Une belle entame de match permet ainsi à Monaco de mener assez vite, mais les petits de la Rade ne se démontent pas et recollent vite au score. 

Img 7249

Un petit exploit personnel d'un Varois permet même au RCT de reprendre la tête. Mais les rouge et Blanc étaient bien décidés à emmener leurs adversaires jusqu'au bout et à ne rien lâcher. On joue alors les dernières secondes quand les locaux inscrivent un ultime essai, leur permettant de revenir à 3-3. On joue alors la prolongation où tout essai inscrit déclarera vainqueur l'équipe le marquant. Mais les deux groupes se neutralisent et le score en reste là. A la faveur de leur nombre de points inscrits dans la journée, ce sont les Toulonnais qui sont déclarés vainqueurs, les Monégasques se classant donc 6es de ce 8e Tournoi Sainte-Dévote. Leur meilleur classement à ce jour. 

L'heure de la finale

Quelques minutes plus tard, la grande finale pouvait enfin débuter. Au menu, un alléchant Jemmel - Edimbourg, avec deux équipes ayant fait forte impression tout au long de la journée. Faisant jeu égal lors des premiers instants de cet ultime match de la journée, Ecossais et Tunisiens ont offert un beau spectacle. Et si ce sont les pensionnaires du Fettes College Preparatory School d'Edimbourg qui ont scoré les premiers, ils n'ont rien pu faire par la suite. 

Img 7277

La machine tunisienne s'est remise en marche et les Blanc et Vert n'ont fait qu'une bouchée des Britanniques. Malgré un léger regain de forme en fin de match, l'issue s'est rapidement dévoilée au fil de la partie et les Tunisiens se sont finalement imposés (5-2), de quoi remporter le tournoi pour la deuxième fois après leur premier succès en 2015. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos