L'AS Monaco rugby monte en Fédérale 3

L'équipe de la Principauté a validé sa montée en semi-professionnel à trois journées de la fin du championnat. Mais la saison n'est pas encore terminée pour les hommes de Sylvain Masson et Luciano Orquera.

Essai transformé ! Les hommes de Sylvain Masson et de Luciano Orquera évolueront l'année prochaine en Fédérale 3. Trois journées avant la fin du championnat, ils ont validé leur montée. Et avec la manière. "On finit meilleure attaque et meilleure défense également. C'est nous qui avons marqué le plus d'essais cette saison, cela montre qu'on a réussi à avoir un haut niveau performance toute la saison", souligne le coach, satisfait de la régularité de ses joueurs. 

Img 4511

Si le club avait mis toutes les chances de son côté en recrutant un nouvel entraîneur et de nouveaux joueurs à l'inter-saison, tout ne s'annonçait pas si simple, plusieurs équipes pouvant prétendre à la montée. "En ayant annoncé qu'on voulait monter, on était attendu. On était parmi les grands favoris. Du coup, chaque match était difficile, chaque déplacement attendu. Il a fallu se remettre en question chaque semaine pour aller chercher la performance et le résultat", ajoute le coach. 

Img 4552

Invaincu à domicile, le XV monégasque a enchaîné les scores fleuves, ne s'inclinant qu'à trois reprises et uniquement à l'extérieur, "à chaque fois sur le plus petit des scores", précise Sylvain Masson (17-16 contre le SMUC lors de la première journée, 18-17 contre Mourillon lors de la 9e journée et 10 - 8 contre Arles lors de la 11e journée). "A domicile, on a réussi à mettre du rythme pour les surclasser. A l'extérieur, il a toujours fallu gagner la bataille d'agressivité pour ensuite mettre du rythme. Ça a été fait et c'est là qu'est notre plus grande satisfaction." 

La saison n'est pas finie

Si la montée est aujourd'hui assurée, la saison n'en est pas pour autant terminée pour les Rouge et Blanc. Première étape, la finale régionale, qui se déroulera lors du week-end de Pâques, à Châteaurenard, contre le 2e de la division honneur. Deux semaines après, place aux championnats de France. "C'est une aventure à part qui marque les joueurs à vie. On a envie de profiter de cela et d'aller le plus loin possible", annonce Sylvain Masson. 

Img 4434

Pas question donc pour les Monégasques de se relâcher. Vainqueurs du derby contre Saint-Laurent-du-Var il y a deux semaines, puis contre Sisteron dimanche dernier (4e de division honneur), ils affronteront la semaine prochaine le Mourillon (leur dauphin) à domicile, pour la dernière journée. "En ce moment, on est friands de ce genre de matches. Ce sont toujours des nouveaux tests pour le groupe. Ils sont toujours différents, cela permet de se forger, de faire des vrais tests pour travailler la capacité de ce groupe à se sublimer et se préparer pour le championnat de France qui arrive juste après", explique le coach. 

Img 4406

Rendez-vous dimanche 7 avril à 15 heures au stade du Prince Héréditaire Jacques, pour une dernière journée aux allures de finales du championnat.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_img_4521

La rentrée déjà dans le viseur

Le championnat n'est pas encore fini que les coaches s'attellent déjà au prochain exercice. "On commence doucement à préparer la saison prochaine", explique Sylvain Masson, qui compte bien continuer l'aventure avec les mêmes joueurs. "On veut vraiment s'appuyer sur ce groupe-là, sur son expérience et son vécu de ces deux dernières années. La continuité amène les résultats". Le coach prévoit donc le recrutement de quatre à six recrues. "Des joueurs qui ont déjà l'expérience. Notamment là où on a pêché cette année". S'il est conscient de la lourde tâche qui les attendent à l'étage supérieur, les deux coaches ont déjà défini les objectifs pour la Fédérale 3. "On va arriver avec beaucoup d'envie. On sait très bien que la première année, on jouera le maintien. On veut un beau maintien. C'est dans l'ADN de Monaco d'être ambitieux !"