Toujours la même histoire

Défaits 0-4 par les Parisiens, les Monégasques ont une nouvelle fois joué de malchance (deux blessés) et ont encore fait preuve de trop de largesses défensives pour espérer un résultat face au leader de la L1.

La série noire continue pour Thierry Henry. Déjà privé de treize joueurs sur blessure au coup d'envoi (plus Tielemans suspendu), deux autres sont venus s'ajouter à la liste en cours de jeu lors de la rencontre de ce dimanche face au PSG. Nacer Chadli, d'abord, suite à un contact avec Christopher Nkunku. Puis Jordi Mboula, remplaçant du Belge, touché à la cuisse droite en début de seconde période.

Mais l'ASM avait déjà commencé à sombrer avant même la sortie de Chadli. Dès la 4e minute, Edinson Cavani, muet en L1 depuis la 7e journée et un doublé face à Reims, a retrouvé le chemin des filets en poussant dans les cages une frappe trop croisée de Neymar. Un but survenu après une mauvaise relance de la défense asémiste. A vouloir défendre haut, les monégasques ont très souvent été pris dans leur dos face à la vitesse des attaquants parisiens, comme sur le deuxième but de l'Urugayen, bien servi par Diaby (2-0, 12e). Deux autres buts en deuxième mi-temps sont venus conclure les débats d'une soirée dominée par des parisiens qui n'ont pas eu à forcer leur talent.

Un onze inédit

L'infirmerie monégasque a de quoi aligner un onze qui doit faire envie à Thierry Henry. Plus les jours passent et plus elle se remplit, comme ce soir avec deux nouveaux pensionnaires. Même si Nacer Chadli pourrait n'être victime que d'un coup. Jordi Mboula devrait, quant à lui, y rester quelques temps. Avec Benoît Badiashile titulaire en défense centrale, c'est un nouveau jeune qui a fait ses débuts en pro ce soir à l'AS Monaco. 

Dès l'entame, les Monégasques rentrent bien dans leur match. Présents au duel, ils ont montré qu'ils avaient des intentions, ponctuées par une frappe trop enlevée de Sofiane Diop et un centre trop fuyant de Djibril Sidibé. Malheureusement, comme face à Bruges, mardi, un nouveau but rapide est venu y mettre un terme. Un à la 4e, un à la 12e, les deux validés après utilisation de la VAR, le juge de touche n'étant visiblement pas aligné sur le bon défenseur pour voir les hors-jeu. 

L'ASM a pourtant eu l'occasion de revenir dans le match, notamment par Falcao, à la 10e minute, mais ce dernier a opté pour le contrôle plutôt que pour la frappe. "Je sais ce qu'il a voulu faire, mais je ne comprends pas pourquoi", a d'ailleurs lâché Thierry Henry en conférence de presse à propos de cette action. Le score n'était alors qu'encore de 0-1. Quelques minutes plus tard, c'est Jordi Mboula qui manquait l'immanquable, envoyant la gonfle au-dessus du but vide (26e).  Diego Benaglio, pas aidé par sa défense ce soir, a cependant maintenu son équipe dans le match à trois reprises face à Mbappé, Nkunku puis Diaby. 

Les jeunes à l'assaut

Le deuxième acte a été semblable au premier. Deux buts encaissés, un nouveau blessé et toujours plus de jeunes sur le terrain. Le jeu n'avait repris que depuis 3 minutes, Jordi Mboula s'est écroulé en se tenant l'arrière de la cuisse droite alors qu'il tentait de déborder Kehrer. Une sortie sur civière pour le jeune ailier espagnol et c'est Wilson Isidor qui entrait pour sa première en pro. 

Il était d'ailleurs rejoint quelques minutes plus tard par Han-Noah Massengo alors qu'Edison Cavani avait à nouveau aggravé la marque, signant ainsi un triplé, et Neymar transformait un pénalty obtenu par Mbappé (Sidibé à la faute). Pas simple pour le garçon d'entrer dans ces conditions, mais les plus jeunes pousses du club ont montré qu'elles avaient toute leur place sur le terrain, affichant envie et volonté d'aller vers l'avant, jouant sans complexe. Mais cela n'a pas suffit pour masquer les maux actuels dont souffre le club. 

Avec cette nouvelle défaite, l'AS Monaco reste à la 19e place et le match face à Caen après la trêve relève déjà d'une importance capitale. En espérant que Thierry Henry ait récupéré quelques blessés d'ici là...

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :