Les Dragons enflamment le Rocher

L'AS Monaco restait sur 14 matches sans défaite en phase de poule de Ligue des champions à domicile. Sergio Conceiçao et ses joueurs ont mis fin à cette série en s'imposant ce soir au Louis-II 3-0. L'AS Monaco est troisième de son groupe.

Une ouverture de Kamil Glik à destination de Rony Lopes, qui remet en une touche vers Falcao, lequel reprend sans contrôle de l'extérieur du pied. Une reprise qui s'écrasera sur la barre d'un Iker Casillas resté pantois devant la soudaineté de la frappe du Colombien. Une action qui pourrait aussi symboliser l'impuissance monégasque dans ce match.

Face à des Dragons plus incisifs dans les duels, plus costauds au milieu et surtout plus réalistes devant, les hommes de Leonardo Jardim n'ont que trop peu mis la pression sur le but adverse. Les deux buts inscrits par les ouailles de Sergio Conceiçao sont d'ailleurs symptomatiques des difficultés monégasques de ce soir. 

Battus dans l'impact

Avec trois colosses sur le terrain au coup d'envoi, les joueurs de Porto sortaient les muscles sur chaque duel. D'autant que Mariga, Aboubakar et Danilo étaient imités par l'ensemble de leurs partenaires.

Plus incisifs sur les duels, il suffit de voir à quel point Glik et Jemerson ont été en difficulté face au duo d'avant-centres portugais. A l'image du Polonais sur le deuxième et le troisième, battu tantôt en vitesse, tantôt à l'épaule, les Monégasques n'ont pas su répondre au défi physique imposé par les Dragons.

Pris au milieu

C'était l'une des grandes forces de Monaco l'an dernier. Souvent maître au milieu de terrain, les joueurs de Leonardo Jardim ont éprouvé toutes les difficultés du monde à y exister. Comme sur le deuxième but, lorsque Yacine Brahimi élimine trois joueurs avant de lancer son partenaire en profondeur qui n'avait plus qu'à centrer pour Aboubakar qui inscrivait son doublé. 

Rony 5074

Malgré un début de match en trompe l'œil, Fabinho, assez nerveux, et Moutinho n'ont que rarement trouvé les solutions. Seul Rachid Ghezzal a réellement existé alors que Thomas Lemar est apparu très en dessous de ses capacités. Les entrées de Carrillo (à la place de Diakhaby à la mi-temps), Rony Lopes (pour Lemar) et Keita Baldé (pour Ghezzal) n'y ont pas changé grand chose. 

Diego Benaglio a même évité que l'addition ne soit plus corsée à plusieurs reprises. Et même s'il s'est montré héroïque sur les premier et troisième buts, il n'a finalement pu les éviter, étant à chaque fois abandonné par sa défense. 

Benaglio 0373

La prochaine rencontre de Ligue des Champions verra les Monégasques recevoir le Besiktas (17/10) qui s'est imposé ce soir face à Leipzig (2-0) et viendra donc au Louis-II en leader. Les Monégasques devront impérativement l'emporter pour se relancer dans ce groupe G. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les jeunes confirment

Après leur victoire inaugurale à Leipzig la semaine dernière, les jeunes pousses de l'Academy ont confirmé leur bonne forme en s'imposant quelques heures avant la défaite de leurs aînés. Tout ne fut pas simple lors de cette victoire étriquée (3-2) mais les joueurs de Frédéric Barilaro ont pu compter sur un bon Adrien Bongiovanni, auteur d'un doublé dans le dernier quart d'heure. De quoi leur assurer la première place du groupe après deux journées.