Leonardo Jardim : "Nous avons plus de stabilité"

A la tête de l'AS Monaco pour la troisième saison consécutive, Leonardo Jardim analyse le début de saison réussi de son équipe et les raisons pour lesquelles son groupe semble plus fort que lors du dernier exercice.

Du jeu, des buts, l'AS Monaco propose un visage très agréable depuis le début de saison. En dehors du faux-pas lors du derby face à l'OGC Nice, les joueurs de Leonardo Jardim ont réalisé un départ canon avec notamment 7 victoires consécutives. 

Votre début de saison est bien meilleur que l'an dernier. Qu'avez-vous changé qui peut expliquer cela ?

Je crois qu'à de nombreuses reprises, la différence entre la défaite et la victoire se joue sur de petites choses. Cette année, nous sommes mieux préparés. Nous avons recruté trois joueurs (Mendy, Sidibé et Glik) qui donnent plus de stabilité à l'équipe et deux sont revenus de prêts, Falcao et Valère (Germain). Les jeunes arrivés l'an dernier et il y a deux ans ont progressé aussi, donc nous sommes plus forts cette année. La plus grande différence est là, parce que les entraînements, le staff, la méthode, tout ça n'a pas changé.Vous avez aussi fait évoluer votre système de jeu, avec deux attaquants sur certains matches. Est-ce que cela a beaucoup joué à votre avis ?Nous avons joué 10 matches* depuis le début de saison, 5 internationaux (3e tour préliminaire, barrages et 1er match de poule de Ligue des champions), 5 de championnats et nous n'avons joué avec deux attaquants qu'à 3 reprises, les deux matches contre Fenerbahçe et le dernier contre Rennes. Les autres, on a fait 1 + 1 devant. On va jouer comme ça cette saison, avec deux vraies pointes ou avec une pointe et un deuxième joueur qui tourne. Gabriel (Boschilia) ou Bernardo (Silva) sont des joueurs différents qui peuvent jouer comme ça. 

Le fait de vouloir jouer à deux attaquants, c'est une volonté que vous aviez en les récupérant tous les deux ?

Non, pas vraiment. La première année, avec Berbatov et Martial, mais aussi avec Valère, on a joué quelques fois avec deux attaquants. Valère avait fait plus de 30 matches, même s'il n'a pas toujours été titulaire, on avait quand même joué à deux devant. Mais cette année on risque de jouer plus souvent à deux attaquants parce qu'on a 3 solutions, Carillo, Valère et Falcao et il y aussi Gabriel et Bernardo qui peuvent jouer à cette position.

Vous avez déclaré après Rennes que "l'équipe est beaucoup plus forte que la saison dernière." Elle le semble et dégage plus de sérénité. Pourquoi selon vous ?

C'est pour différentes choses. C'est un peu grâce aux joueurs que l'on a fait venir mais il y a aussi l'adaptation de Jemerson, le retour de (Almamy) Touré qui est un jeune joueur et qui a été souvent blessé l'an dernier. Il y a aussi Raggi qui est toujours une solution aux quatre postes, et cela donne plus de stabilité. Je parle de la stabilité défensive, mais elle ne concerne pas seulement les défenseurs, parce que pour moi la responsabilité collective prime, c'est la responsabilité de 11 joueurs.

Jardim 2444

Que vous apportent des latéraux comme Sidibé et Mendy dans votre nouveau schéma de jeu ? 

Nous avons pris deux latéraux offensifs. L'an dernier nous n'avions pas ce profil et l'équipe manquait de joueurs pour donner plus de profondeur, c'est pour ça que nous avons fait venir ces deux joueurs. Le soutien des latéraux est important. Nous avons des solutions et cela donne plus de garanties.

Que pensez-vous de l'association entre Germain et Falcao, que l'on a surtout vu en préparation et 3 fois en matches officiels cette saison ?

C'est une bonne association, mais c'est important de rappeler qu'en pré-saison, Bernardo n'était pas là parce qu'il s'est blessé et il est revenu seulement après le 3e tour préliminaire. Son association avec Valère comme attaquant a été bonne, les deux matches contre Villareal, contre Paris ou contre Tottenham, le mariage 1+1 est aussi une bonne chose pour nous. Aujourd'hui, nous avons de bonnes solutions pour jouer à 2 ou en 1+1 devant.

Cette année vous semblez avoir beaucoup de solutions devant. Est-ce simple de gérer ça pour savoir qui mettre et à quel moment ? 

Je crois que l'effectif n'est pas grand. Nous avons un groupe de 17-18 joueurs et les jeunes de CFA. Tout le monde va jouer parce qu'avec les compétitions, on va avoir des matches tous les trois jours et c'est important de tourner un peu. Je crois que tout le monde aura l'opportunité de jouer et aura l'occasion de se montrer.

Valère Germain était prêté l'an dernier à Nice. Etait-ce une priorité qu'il reste cette année pour vous ? 

Il était prêté l'an dernier parce que, lors de la première saison de l'AS Monaco en Ligue 1, il était remplaçant et a marqué 5 buts. Lors de ma première année ici, il a marqué aussi à 5 reprises. Il avait fait 30 matches mais n'était pas titulaire, il est entré beaucoup de fois et aurait aimé être titulaire à tous les matches. J'ai discuté avec lui, je lui ai dit que ce ne serait pas possible parce qu'il devait y avoir Martial et il a préféré partir. Je pense que ça lui a fait du bien aussi, il a pris en maturité et ça c'est bon pour le groupe. Avec le retour de Falcao, ça donne plus de garanties et il y aussi Carrillo, qui a un profil différent des deux, c'est un joueur très fort de la tête. Je crois qu'on a de bonnes solutions à disposition. Après pour la vitesse il y a aussi Mbappe, qui est jeune et qui va arriver parce qu'il a besoin de progresser.

Falcao est le nouveau capitaine de l'équipe. Pourquoi lui ?

Je crois que cette année nous avons un groupe de capitaines, de 4-5 joueurs qui sont responsables de différentes choses, et après pour le brassard, beaucoup de joueurs l'ont déjà porté, que ce soit Nabil Dirar, Valère Germain, Danijel Subasic, Andrea Raggi et Radamel Falcao. Mais quand Radamel joue, pour sa dimension, c'est toujours un joueur qui suscite le respect. Il n'a pas besoin du brassard pour gagner en confiance, c'est surtout le respect que lui témoignent les autres.

Jardim 4999

Pensez-vous que le championnat sera plus relevé cette année ? Ou est-il plus ouvert que l'année dernière ?

Je crois que c'est plus compétitif que l'an dernier. Nous avons fini sur le podium avec Lyon et Paris. Le PSG continue à être très fort, Lyon n'a pas changé beaucoup et nous avons fait, je pense, les bons choix sur le recrutement. Nice s'est renforcé avec de bons joueurs, Marseille va faire une meilleure saison que l'an dernier et Saint-Etienne continue d'être une équipe forte, donc je pense que c'est plus équilibré.

Votre méthode a parfois pu être pointée du doigt par certains observateurs. Avoir aujourd'hui des résultats avec la manière, est-ce une victoire pour vous par rapport à ce qui a pu être dit, notamment la saison dernière ?

Les personnes qui critiquent émettent une opinion, et je ne suis pas forcément d'accord avec leur opinion. Beaucoup de victoires et beaucoup de défaites sont mensongères parce que nous ne sommes jamais très bons ou très mauvais. L'équipe et vous-même semblez avoir de plus en plus de soutien de la part des supporters. 

Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Je crois que les supporters sont toujours là pour soutenir le club. Il y a peut-être beaucoup de personnes qui parlent, mais je connais les vrais supporters de Monaco. Je vis ici, je les vois toutes les semaines. Les vrais supporters monégasques sont derrière nous et je n'en doute pas, mais je crois aussi que beaucoup de personnes parlent en tant que supporters de Monaco mais qu'ils n'en sont pas.

Mario Balotelli a signé chez le voisin niçois. C'est un attaquant de classe internationale qui fait déplacer les foules. Aurait-il pu venir à Monaco ?

Nous avons aussi des attaquants de qualité. Je pense que c'est une bonne recrue pour le championnat de France, il lui apporte plus visibilité, ce qui est une chose positive. 


*L'interview a été réalisée la veille du derby perdu face à l'OGC Nice (4-0). 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos