La marche était trop haute

Dans l'antre de la Juventus, l'AS Monaco n'a pas réussi à créer l'exploit. Défaits 2-1, les hommes de Leonardo Jardim voient donc leur route s'arrêter en demi-finale. Il leur reste le championnat pour donner un caractère impérissable à cette magnifique saison. Ce sera dès dimanche au Louis-II face à Lille (21 heures).

L'exploit était dans toutes les têtes. Tout était réuni pour que le football soit fêté. Le Juventus Stadium était quasiment plein (40 244 spectateurs), la Curva Sud donnait de la voix avant le coup d'envoi, et n'allait d'ailleurs pas faiblir 90 minutes durant, bien aidée par la Nord. 1207 monégasques avaient également fait le déplacement. Des tifos dans tout le stade, des chants, une vraie ambiance de Ligue des Champions. 

Sur le terrain, les 22 acteurs ont fait le boulot. La Juventus se présentait dans la même configuration qu'à l'aller et le seul changement dans le onze concernait Sami Khedira qui retrouvait sa place, Marchisio s'asseyant ainsi sur le banc. Côté Monégasque, Leonardo Jardim avait décidé de tenter un coup. Une défense à trois axiaux (Raggi, Glik, Jemerson), Dirar et Sidibé sur les ailes et Moutinho au milieu à la place de Fabinho. Lemar était l'élément offensif sacrifié, Bernardo soutenant le duo Mbappé-Falcao devant. 

Man 7977

Et malgré un bon début de match, où Mendy avait remplacé Dirar au pied levé, le Marocain s'étant blessé à l'échauffement, la Juve a encore démontré à quel point elle était taillée pour ce genre de matches. Alors que les Monégasques commençaient à croire en leurs chances, le rapport de force s'est progressivement inversé pour voir les Turinois prendre les devants. A l'issue de la rencontre, remportée 2-1 par les coéquipiers de Gianluigi Buffon, le même sentiment qu'au match aller prédominait. Les Italiens savent faire croire à leur adversaire que leur victoire est possible pour mieux les punir derrière. La Vieille Dame ira donc à Cardiff où elle jouera sans doute la finale face au Real Madrid le 3 juin prochain.

Tout avait pourtant bien commencé

Mendy avait donc pris la place de Dirar, blessé à l'échauffement. Et d'entrée de jeu, un sentiment d'optimisme habitait les supporters monégasques présents au Juventus Stadium ou devant leur poste de télévision. La défense de la Juve affichait quelques signes de fébrilité, comme lors de cette remise ratée de Buffon. Dans le même temps, les visiteurs se montrent entreprenants et sont même tout près d'ouvrir le score par l'intermédiaire de Kylian Mbappé. Récupérant une frappe contrée de Moutinho, le jeune prodige asémiste récupérait la balle l'envoyait long de ligne pour la voir finalement mourir sur le poteau. 

Man 8292

Un avertissement sans frais pour les Turinois, rapidement privés de Khedira, touché, qui était remplacé par Marchisio dès la 10e minute. A l'image d'un Bakayoko mieux dans les duels et dans l'utilisation du ballon, les Monégasques montrent d'autres dispositions qu'à l'aller. Et le schéma tactique choisi par Leonardo Jardim semble payer. Seul bémol sur ces 20 premières minutes, les mauvaises relances de l'arrière-garde. Que ce soit Glik ou Jemerson, l'habituelle paire de centraux n'arrive pas à lancer correctement Mbappé ou Falcao. 

Man 8090

Le rapport de force s'inverse progressivement et les Transalpins remettent peu à peu le pied sur le ballon. Le show Subasic, très sollicité et en vue ce soir, commence alors. Face à son compatriote Mario Mandzukic, le portier Croate de l'AS Monaco sort une parade exceptionnelle pour remporter son un contre un. Mais il ne pourra rien quelques minutes plus tard sur l'ouverture du score. Sur un centre de Dani Alves, encore énorme ce soir, Mandzukic reprend de la tête et Suba repousse le ballon. Mais l'attaquant suit bien et marque en deux temps. Le portier asémiste s'est d'ailleurs montré décisif à plusieurs reprises (37e, 44e), mais ne peut rien sur la volée de Dani Alves. 2-0 à la mi-temps. 

Mbappé a surgi

La deuxième mi-temps a été un véritable chemin de croix pour les outsiders durant les 20 premières minutes. Les Turinois, tranquilles, sûrs de leurs forces, étaient impressionnants de justesse technique et de vista dans leurs transmissions. Mais ils ont su montrer aussi à quel point le vice faisait partie de leur ADN, n'hésitant pas à faire un bon nombre de fautes pour casser le jeu quand cela s'avérait nécessaire.

Un point qui a à nouveau fait défaut aux asémistes qui ont trop souvent attendu un coup de sifflet de l'arbitre au lieu de continuer à jouer. Voyant ses hommes au bord de la rupture, Leonardo Jardim envoie Fabinho sur le pré à la place de Benjamin Mendy pour revenir à un système plus classique. Dans le même temps, Cuadrado, à peine entré en jeu à la place de Dybala, fait passer un frisson dans le dos des Monégasques, avec une frappe contrée in extremis par Jemerson (54e). Après quelques minutes de flottement, Djibril Sidibé sonne la révolte en servant Mbappé après un bon travail sur le côté gauche et voit son jeune coéquipier buter à nouveau sur Buffon, qui fêtait ce soir sa 150e en coupe d'Europe. Mais ce n'était que partie remise.

Man 8206

Alors qu'il devait initialement sortir, le bambin de la bande a su se trouver au bon endroit au bon moment pour reprendre victorieusement un caviar de Moutinho suite à un corner joué à deux. L'espoir renaissait alors. Lemar venait participer à la fête en remplaçant Bernardo Silva. Le rythme s'intensifiait à nouveau et la nervosité sur le terrain montait d'un cran. Glik piétinait la cuisse d'Higuain et Fabinho recevait un coup de Bonucci de l'autre côté du terrain, dans la continuité de l'action. Début d'échauffourée, l'arbitre donne un jaune à Bonucci mais signale une touche. Difficile à comprendre. Malgré leurs efforts, les Rouge et Blanc ne parviendront pas à scorer de nouveau et l'entrée de Valère Germain à la place de Bakayoko n'y a rien changé.

18359201 1921047101464002 2668533939179858030 O

L'AS Monaco quitte donc la compétition après deux défaites face à la Juventus, qui ira sans doute défier le Real Madrid en finale le 3 juin prochain à Cardiff. Une déception pour les Monégasques, mais ils auront l'occasion de se remettre dans le bain rapidement avec la réception de Lille ce week-end pour la 37e journée de Ligue 1. Un match qui pourrait les amener un peu plus vers un sacre qui semble de plus en plus certain. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos