La DHR monégasque est toujours dans la course

Montée pour la première fois en DHR la saison dernière, l’équipe de Grégory Campi se bat toujours pour accéder à la Division Honneur. Avec une troisième place au classement, l’objectif de début de saison est toujours d’actualité pour les Monégasques.

"C’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens", Grégory Campi n’est pas du genre à baisser les bras facilement et cette montée, il y croit. "On s’était vraiment fixé l’ascension en DH comme objectif. Nous sommes troisièmes et rien est perdu",  précise l’entraîneur monégasque. Installée à la troisième place du classement l’ASM amateur reste un candidat sérieux pour la montée en Division Honneur. Pour l’heure, les Rouges et Blancs sont à quatre points de Istres, deuxième au classement. Il reste encore 11 journées aux Monégasques pour bousculer la hiérarchie.

Des adversaires de taille

Img 0709

Cependant comme l’explique Grégory Campi la bataille sera rude et les deux formations qui occupent les deux premières marches seront difficilement délogeables, "Arles Avignon et Istres ont une très grosse ossature. Ce sont des clubs issus de structures professionnelles. C’est difficile de rivaliser."

Pour la petite histoire, Arles Avignon qui "presque" logiquement est à la tête du groupe, évoluait il y a 6 ans de cela en Ligue 1. Une liquidation judiciaire a entraîné une dégringolade de l’équipe fanion, qui après avoir tutoyé les grandes formations du football français s’est retrouvé petit à petit en DHR. Du côté du FC Istres, pour des raisons financières également, le club s’est retrouvé exclu des championnats nationaux et rétrogradé en septième division. Le constat est simple, même en championnat de Ligue, ces deux équipes sont issues de structures professionnelles.

Dans la joie et la bonne humeur

Img 0743

Malchanceux, l’AS Monaco a hérité de ces deux clubs dans son groupe. "Il y a deux groupes en DHR et il a fallu que l’AC Arles et Istres tombent dans le nôtre", raconte Grégory Campi un poil agacé. Même s’il ajoute que cette troisième place n’est pas exclusivement liée à leur présence. Mais pour la section amateur, pas question de se prendre la tête, "on est là pour s’amuser." Renforcée depuis peu par l’arrivée de l’ancien international français Camel Meriem, cette équipe "est comme une grande famille." Composé également de Gaël Givet et Ludovic Giuly le groupe se porte bien et "l’adhésion est excellente."  Des joueurs de talent et d’expérience, de l’envie et une bonne cohésion de groupe, il n’y a plus qu’à…

Restés sur deux victoires consécutives les Monégasques devront confirmer la bonne dynamique du moment lors de leur déplacement à l’Olympique Rovenain (13e) le 19 février prochain.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos