La Coupe Côte d’Azur pour l’AS Monaco

Dimanche 10 mai à Cagnes sur Mer, les Monégasques remportaient la finale de la Coupe Côte d’Azur face à Saint Laurent du Var, pensionnaire de D1. Une victoire qui s’est dessinée dans les 10 dernières minutes.

L’objectif était clair pour le coach Grégory Campi, la gagne et rien d'autre. "Évidemment qu’on voulait la ramener. En début de saison, on part pour tout gagner. Tous les matches ont été difficiles, mais en coupe, l’essentiel est de passer les tours, tant pis si on joue mal." Pour cette finale, l’affiche semblait déséquilibrée sur le papier, entre l’ASM 3, qui a terminé 4e de Régional 2, et Saint Laurent, qui n’a pas pu éviter la descente en D2. 

La division d’écart entre les deux équipes ne s’est pourtant pas fait sentir sur le terrain. Ce sont les outsiders qui ont pris le jeu en main pendant la première demi-heure, sans pour autant concrétiser. Les asémistes rentraient timidement dans la finale, se procuraient les plus grosses occasions au bout du quart d’heure de jeu, mais le cadre fuyait. ”On savait que Saint Laurent allait prendre les initiatives en début de partie. J'ai demandé aux garçons de les laisser faire, de les laisser s’essouffler", analyse le coach monégasque. Au terme de 45 minutes intenses physiquement, le score était nul et vierge à la pause.

10 dernières minutes décisives

La deuxième mi-temps reprenait dans la même physionomie, les Laurentins avaient la possession, et ont bien failli créer la surprise, en trouvant la barre peu après l’heure de jeu. Cette opportunité a eu le mérite de réveiller les joueurs de la Principauté qui reprenaient leurs esprits, et trouvaient enfin la faille par Rémi Rinaldi à dix minutes du terme de la partie (1-0, 80e). Le plus dur était fait pour les Monégasques, “qui ont su être patient pour punir l’adversaire.”

Whatsapp Image 2018 06 18 At 10 30 08

Saint Laurent a tenté le tout pour le tout, mais sur l’un des derniers contres, Rémi Rinaldi s’offrait un doublé et la coupe à son équipe (2-0, 90e). C’est la deuxième victoire de l’ASM dans cette compétition après 2012 et c’est un beau cadeau pour le capitaine emblématique Kévin Ménez, qui arrête sa carrière après ce match. “Julien Berthomier et Anthony Rinaldi quittent aussi le club . La page des anciens se tourne, on avait à coeur de ramener le trophée pour qu’ils partent le plus sereinement possible”, confie Grégory Campi.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

“Un très bon championnat”

Pour sa troisième année consécutive en R2 (ex DHR), Monaco termine à la 4e place : “je ne peux pas dire que nous visions la montée. Mon objectif est de gagner tous les matches. C’est la gagne et rien d’autre, plaisante l’entraîneur. Mais on a quand même fait un très bon championnat, les garçons ont été sérieux toute la saison.”