L'AS Monaco s'offre le scalp du Paris-Saint-Germain

Après une première période délicate, les Monégasques ont su renverser la tendance et l'emporter 3 buts à 2 face au Paris-Saint-Germain en ouverture de la 11e journée de Ligue 1. Un succès permettant aux hommes de Niko Kovac de grimper provisoirement à la deuxième place du championnat.

Pour qui a coupé sa télévision à la mi-temps, découvrir le score final du match peut créer la surprise. Mais le résultat n'est pas si illogique que ça si l'on regarde attentivement l'intégralité de la partie. Car le PSG n'a pas montré grand chose hier soir et l'AS Monaco, a contrario, a joué comme elle a su le faire au cours des dernières semaines. Avec le même résultat à la fin, la victoire. Même si tout n'a pas été aussi limpide que face à Bordeaux ou Nice. 

Car le PSG avait des atouts que les deux derniers adversaires de l'ASM n'avaient pas. A commencer par Kylian Mbappé, double buteur dans son ancien jardin. Mais le PSG a aussi quelques maillons faibles, symbolisés ce soir par d'autres anciens de la maison monégasque, Abdou Diallo et Layvin Kurzawa. Le latéral gauche, sorti à 68e a été souvent malmené sur son côté gauche tandis que le central parisien a offert le pénalty du 3-2, se faisant expulser par la même occasion. Et scellant le sort des siens. 

Le VAR paie l'addition

L'AS Monaco a débuté son match tambour battant, allant chercher haut les parisiens. Si le PSG a rapidement montré qu'il allait faire mal sur des contres, les Monégasques n'ont pas baissé le pied et ils ont d'ailleurs été les premiers à faire parler la poudre. D'abord par Diop, d'une frappe écrasée, puis par Volland, sur un coup-franc obligeant Keylor Navas a une belle envolée. Sérieux, les hommes de Niko Kovac ont maintenu cette pression durant plus de 20 minutes avant d'être punis une première par Mbappé, bien lancé par Di Maria après une perte de balle de Youssouf Fofana. Geubbels a ensuite eu l'occasion d'égaliser suite à une première erreur de Kurzawa, mais sa tête n'a pas trouvé le cadre. 

Quelques minutes plus tard, le PSG a doublé la mise. Fofana, en retard, a taclé Raphinha en pleine surface, offrant un pénalty aux parisiens. Penalty que Kylian Mbappé a transformé. La suite a été une affaire réglée dans le camion du VAR. Alors que Moise Kean a profité d'une tête en retrait mal appuyée de Benoit Badiashile pour tripler la mise, les assistants vidéo de Clément Turpin l'ont alerté pour signaler un hors-jeu. Quelques minutes, bis repetita sur Mbappé. Et l'AS Monaco rentrait aux vestiaires à 2-0 alors que le match aurait pu être plié.

Coaching gagnant

Au retour des vestiaires, Willem Geubbels, peu en vue, et Fodé Ballo-Touré, en difficultés, ont laissé leur place à Cesc Fabregas et Caio Henrique. Deux changements avec un impact direct sur le jeu des asémistes. Car, très rapidement, les monégasques ont su exploites les défaillances parisiennes. D'abord en insistant sur l'aile de Kurzawa, dont le couloir s'apparentait à un boulevard pour Gelson Martins. Fabregas, placé en meneur de jeu, en soutien de Volland, remonté d'un cran, s'est lui aussi régalé des espaces laissés par l'entre-jeu parisien.

Et logiquement, Volland a remis les siens dans le bon sens. D'un ballon venu des pieds de Gelson Martins, l'Allemand contrôle et conclut de près. Moins de dix minutes plus tard, Aurélien Tchouaméni centre côté droit et Fabregas surgit devant Kurzawa pour glisser la gonfle à Volland qui signe son doublé et remet les compteurs des deux équipes à zéro. Les nombreux changements de Thomas Tuchel, dont l'entrée en jeu de Neymar, n'apportent q pas grand chose et l'AS Monaco continue sur sa lancée. En exploitant une erreur de Diallo, Volland lui chipe le ballon, passe devant lui et voit le défenseur le ceinturer. Coup de sifflet, pénalty et Fabregas enfonce le clou. 

Une victoire au courage et par le jeu que les monégasques n'ont pas volé et qui leur offre la deuxième place au général de L1. De quoi s'avancer vers la prochaine journée avec confiance et toujours plus d'ambition. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos