L'AS Monaco à la pointe de la jeunesse

Alors que le mercato estival a été perturbé par le mondial en Russie, notamment pour les joueurs confirmés, le marché des jeunes sied toujours autant à l'AS Monaco. Avec plusieurs arrivées de joueurs, le club asémiste renforce un peu plus sa position dans ce secteur.

Les exemples sont toujours plus nombreux à mesure que les saisons passent. Il y avait eu Bernardo Silva. Avant lui, Anthony Martial. Plus récemment, Thomas Lemar. Trois joueurs qui sont les exemples parfaits d'un projet qui tourne et qui a fait ses preuves. Et continue de les faire. Tous les trois sont arrivés à l'AS Monaco avec moins de 20 printemps au compteur. Tous les trois en sont repartis pour aller caresser les hautes sphères de l'Europe du football après avoir brillé sous le maillot Rouge et Blanc. Avec, au passage, une sacrée plus-value réalisée par leur club. 

Navarro 3277

La formation et la post-formation sont deux des grands axes du projet monégasque. Qu'ils soient issus du centre de formation ou qu'ils arrivent d'autres clubs, les jeunes qui passent par l'AS Monaco intègrent un schéma dont ils se trouvent au cœur. Lors de la reprise, Leonardo Jardim, le coach monégasque, l'a d'ailleurs de nouveau rappelé. "Notre projet est tourné vers les jeunes, ils peuvent nous aider dès maintenant. D'autres nous aideront plus tard, tout le monde sait que cette jeunesse a besoin de temps. Il n'y a pas de baguette magique. On ne passe pas de joueur de N2 à titulaire avec les pros du jour au lendemain."

Des renforts de poids pour l'Academy

Comme pour perpétuer la tradition belge de ces dernières saisons (Carrasco, Bongiovanni, Antonucci) Eliot Matazo, 16 ans, a été l'une des premières recrues de l'été côté monégasque. Arrivé en provenance d'Anderlecht, ce jeune "box to box", allant d'une surface à l'autre, présente toutes les qualités d'un milieu de terrain moderne en plus d'une belle puissance physique. Capitaine des équipes de jeunes d'Anderlecht, comme en sélection, il était suivi par de nombreux tops clubs européens, mais a finalement choisi la maison monégasque. Autre milieu de terrain de 16 ans, Tiago Ribeiro a lui aussi rejoint le Rocher cet été (en provenance de Porto), et, comme Matazo, intégrera d'abord les rangs de l'Academy avant de postuler dans le groupe pro. Tous les deux ont d'ailleurs été rejoints par Robert Navarro. L'an dernier, Jordi Mboula avait quitté la Masia pour rallier Monaco. 

Pierre Gabriel 7763

C'est au tour de son jeune compatriote (16 ans) de faire de même cette année. Milieu offensif technique et doté d'une belle vision de jeu, Navarro, vu comme l'un des plus grands espoirs barcelonais, fera en sorte de suivre les traces de Mboula, qui a fait plusieurs apparitions avec le groupe pro en fin de saison après avoir essentiellement évolué avec la réserve et les U19 en Youth League. Il a lui aussi joué la Youth League l'an dernier en étant avec les U19. Arrivé à 15 ans au centre de formation, Han-Noah Massengo a vu ses efforts récompensés avec la signature de son premier contrat pro à 17 ans seulement. De quoi lui permettre de franchir un palier dans sa progression et de suivre le chemin des ses illustres prédécesseurs, tout en montrant l'exemple à ses collègues issus de l'Academy.

Un nouveau directeur de la formation

Pour encadrer tout ce petit monde, l'Academy dispose depuis cet été d'un nouveau directeur en la personne de Manuel Pires. Arrivé après le départ de Bertrand Reuzeau, Pires a souligné la qualité du réservoir asémiste. "Le club dispose de joueurs de grand talent français mais également internationaux. C’est un projet excitant. Le club investit beaucoup sur les jeunes joueurs, nous allons travailler pour en faire des joueurs de très haut niveau." Avec Manuel Pires à la tête de l'Academy, l'AS Monaco a choisi un profil qui colle parfaitement à la formation et à la post-formation de ses jeunes pousses. Titulaire du BEPF, le diplôme d'entraîneur, cet ancien milieu défensif a eu quelques expériences sur un banc, que ce soit en Ligue 2 (Red Star, comme adjoint), en National (Stade Lavallois), mais aussi chez les jeunes, lors de son passage à l'OGC Nice. 

Pires 8398

Ce qui lui permet de comprendre les attentes et exigences de l’équipe première. "Le projet de l'Academy est assez large parce qu'il s'étend de la pré-formation à la post-formation. J'ai longtemps travaillé dans le secteur de la formation et c'est là où je me sens le mieux. Notre objectif est de régler un peu cette Formule 1 et avec les bons réglages on veut amener les jeunes en équipe première. C’est l’objectif principal et c’est très valorisant. L’AS Monaco a la chance d’avoir un coach comme Leonardo Jardim qui ouvre la porte aux jeunes", déclarait ainsi Manuel Pires lors de sa signature à l'AS Monaco. Prônant un jeu fluide et une réelle rigueur défensive, le nouveau directeur du centre de formation sera très attentif aux résultats des pros de demain, "car la culture de la gagne, ça s'apprend dès le plus jeune âge.

Les pros dans le viseur

Pour autant, l'AS Monaco ne s'est pas cantonnée à renforcer les effectifs de l'Academy. Quelques-unes de ces premières recrues estivales seront ainsi amenées à découvrir le groupe pro et la L1 dès cette année. On pense notamment à Samuel Grandsir, en provenance de Troyes. Milieu offensif excentré, capable d'évoluer un cran plus haut avec de belles qualités techniques et de vitesse, l'ancien Troyen devrait prendre place durablement dans le groupe pro de Leonardo Jardim. Mais aussi à Ronaël Pierre-Gabriel, latéral droit pouvant évoluer à gauche (20 ans) et Antonio Barreca, un peu plus expérimenté du haut de ses 23 ans, qui sera candidat au poste de titulaire comme arrière-gauche. 

Pierre Gabriel 3977

Ce groupe pro, objet de toutes les convoitises pour ceux évoluant un cran en-dessous, verra sans doute quelques-uns d'entre eux venir y prendre place en cours de saison. Des garçons comme Sofiane Diop et Wilson Isidor, tous deux 18 ans et en provenance de Rennes, ont sans doute cela en tête. S'ils évoluaient avec la réserve l'an dernier, ils devraient débuter de la même manière cette saison avec l'ambition de monter d'un cran, à l'image de ce qu'ont pu réaliser Moussa Sylla et Julien Serrano en fin d'exercice dernier. Ce sera aussi l'objectif de Jonathan Panzo, en provenance de Chelsea. Le solide défenseur gaucher sera d'ailleurs à surveiller de près, lui qui a déjà tout gagné ou presque chez les jeunes, en club comme en sélection. Actif sur le marché, l'AS Monaco a aussi emporté la mise avec Willem Geubbels. En rejoignant le Rocher à 17 ans, le désormais ancien lyonnais a fait un choix fort. 

Isidor 3247

Considéré comme un phénomène, on lui prédit un avenir doré. S'il ne sera peut-être pas dans le groupe tous les week-ends en Ligue 1, nul doute que le board monégasque va attacher une importance toute particulière à la progression de cet espoir acheté à Lyon cet été. Des recrutements portés sur l'avenir, de quoi coller à la sortie de Michael Emenalo lorsque ce dernier évoquait son rôle. "Selon moi, directeur sportif revient à prendre soin à moyen et long terme du club, sans pour autant en négliger les besoins à court terme." Le club semble bien armé de ce point de vue. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Une academy studieuse

L'AS Monaco voit son centre de formation tourner à plein régime. Si tout roule sur les terrains, il en va de même sur les bancs de l'école. Il suffit de jeter un œil aux résultats des examens de fin d'année pour s'en convaincre. Avec 100% de réussite pour les 16 inscrits, c'est un sans faute pour l'année scolaire 2017/18. "On fait 100% du premier coup, personne n'est allé au rattrapage, donc ça fait plaisir, surtout pour eux", se réjouit d'ailleurs Virginie Gollino, directrice de la scolarité de l'Academy, qui souligne également les mentions acquises (9 en tout). "Sur six qui représentaient le Bac STMG, il y a eu cinq mentions bien et une assez bien. Pour le Bac Pro, une mention bien et deux assez bien. Les jeunes disent toujours "il y a que le foot", en fait non, c'est bien de montrer qu'ils travaillent et qu'ils pensent aussi à leur avenir."