"Être à la hauteur de la confiance accordée"

Il a rejoint le club il y a 5 ans en arrivant d'Istres. De l'épopée en Gambardella en 2016 avec, notamment, Kylian Mbappé, le jeune latéral gauche de 20 ans a découvert le monde pro la saison dernière, enchaînant trois titularisations lors des trois derniers matches de Ligue 1.

Julien Serrano a rendu au coach la confiance que ce dernier a placé en lui en signant des prestations solides lorsqu'il en a eu l'opportunité en fin de saison dernière. Il a d'ailleurs été récompensé mi-juillet en signant une prolongation de contrat qui le lie à l'AS Monaco jusqu'en 2022.

Quels souvenirs gardez-vous de vos années de formation avec l'AS Monaco ?

Cela a été un très beau parcours et je pense que j'ai fait de belles choses jusqu'ici en tant que joueur. La première année on a terminé champion en U17 nationaux et on avait participé aux play-offs. Il y a ensuite eu la victoire en Gambardella chez les  U19. J'ai signé mon premier contrat pro l'année dernière. Ç'a été une belle récompense de mes années passées depuis le début de ma formation. 

Serrano 3741

Justement, ce premier contrat pro, que vous êtes-vous dit au moment de le signer ?

Au départ, on n'y croit pas trop mais c'est un réel bonheur. Je me suis surtout dit que c'était le début d'une carrière, le début du travail à fournir pour faire carrière, car ce n'est pas en signant que je vais m'arrêter de travailler, bien au contraire. C'est là qu'on se rend compte que les choses sérieuses débutent vraiment et qu'il ne faut surtout pas s'arrêter.

Quand on intègre le vestiaire des pros, comment est-ce que ça se passe au départ ?

Mon intégration s'est très bien passée, j'ai vraiment été très bien accueilli. J'ai vite pris mes marques et c'est vrai que les anciens font ce qu'il faut pour mettre les jeunes à l'aise. On est un peu timide au départ, surtout en côtoyant des joueurs qu'on voyait avant à la télé, mais après ça passe assez vite au fil des entraînements et tout devient normal.

Serrano 8661

Qui vous a mis le plus à l'aise à votre arrivée dans le vestiaire des pros ?

Je suis arrivé avec quelques potes de la formation comme Moussa Sylla. Ensuite, les plus anciens nous ont vite intégrés comme Raggi, par exemple, parce qu'on sait que c'est un déconneur. Après, il y a Falcao, Diego (Benaglio) aussi qui nous ont bien intégrés. Baldé (Keita) avec qui je m'entends très bien. Et puis j'ai retrouvé des coéquipiers avec qui je jouais avant comme (Kevin) N'Doram, (Almamy) Touré, c'était assez facile.

Le fait que le vestiaire soit un mix entre joueurs d'expérience et des jeunes joueurs dont certains issus du centre, doit aider à rentrer dans ce groupe-là ? 

Oui bien sûr, ça aide. Il y a vraiment une bonne cohésion de groupe à l'AS Monaco. Il y a de tout, des anciens, des plus jeunes mais c'est ce qui fait la force du club je pense. Il y a une bonne ambiance dans le groupe et c'est très important. 

Serrano 2776

Le coach est réputé pour bien intégrer les jeunes, les faire travailler, être clair dans ce qu'il leur demande. Comment avez-vous vécu ces premiers moments de travail avec lui ? 

Tout le monde sait que Leonardo Jardim est un grand coach qui fait confiance aux jeunes. Il prend le temps de bien les laisser s'intégrer, de bien les faire travailler et d'attendre le bon moment pour les lancer. Pour moi, cela a pris quasiment 1 an, et au final il m'a lancé dans le bain, c'est ce qu'il m'avait dit et je suis très heureux. C'est bien de savoir qu'il me fait confiance et c'est à moi de montrer sur le terrain ce dont je suis capable et qu'il a eu raison.

Vous rappelez-vous des premières choses qu'il vous a dites ?

J'ai commencé mon intégration au début de l'année dernière. On avait fait les stages en Suisse puis en Autriche, où j'avais joué quelques matches amicaux. En revenant des stages, le club m’a proposé un contrat pro. Après, il m'avait dit que je pouvais devenir un bon joueur et qu'il allait m'accompagner durant ma carrière, en tout cas sur mon début de carrière et qu'il me faisait confiance. Maintenant, c'est à moi de travailler pour ça.

Serrano 8043

En fin de saison, il y a eu cette entrée en jeu à Guingamp (défaite 1-3) puis trois titularisations pour trois victoires sur les trois dernières journées de Ligue 1. Comment ça s'est passé pour vous ?

Honnêtement je me suis bien senti, je connaissais déjà tout le groupe, j'étais déjà intégré, c'était plutôt bien pour moi. Ça m'a fait découvrir la façon dont ça se passait sur le banc, ça donnait envie de croquer le terrain. Ma première apparition a été formidable pour moi, c'était mes débuts avec l'AS Monaco, ce que j'attendais depuis tout petit. Certes le résultat n'a pas été là mais on retient du positif quand même. Ma première titularisation était à Caen (victoire 2-1), c'était un grand moment pour moi. Avec Moussa Sylla, cela a été un bon début pour nous et on a enchaîné les derniers matches pour accrocher la deuxième place qui était un objectif important la saison dernière. 

Quels sont vos objectifs cette saison ?

Je vais essayer de faire le plus de matches possibles, rester concentré, aider l'équipe quand le coach me le demande et travailler, travailler, travailler (sourire).Sentir la confiance du club(il a été prolongé jusqu'en 2022) doit permettre d'avancer plus sereinement ?Oui bien sûr, forcément on est plus à l'aise quand le club nous fait confiance et ça donne envie de leur prouver qu'ils ne se trompent pas. Je fais tout pour aider le club, qui a des ambitions. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos