Emmanuel Rivière, un nouveau Frenchie à Newcastle

L'officialisation du transfert de l'attaquant de l'AS Monaco ne semble être qu'une question d'heures. La saison prochaine, le Martiniquais portera le maillot des Magpies en Premier league, au sein d'un effectif où il retrouvera de nombreux compatriotes. Dans l'opération, l'ASM va empocher 8 millions d'euros.

Un peu à la surprise générale, Emmanuel Rivière avait terminé la saison 2013-2014 avec le statut de meilleur buteur de l'AS Monaco, avec dix réalisations au compteur. Un total que le joueur âgé de 24 ans avait atteint pour la première fois de sa carrière.

Ses prestations ont semblé séduire les Anglais de Newcastle, qui ont décidé de mettre 8 millions d'euros sur la table pour lui faire traverser le Channel.

Selon Sky sports, l'avant-centre se serait rendu aujourd'hui dans le nord-est de l'Angleterre pour y passer une visite médicale. Une information qui apparaît crédible. Une photo (prise de loin) montre même le grand "Manu" au bord de la pelouse de  St James' Park.

Juste après Cabella

Chez les Magpies, qui ont l'habitude de faire leur marché parmi les effectifs de Ligue 1, Rivière rejoindra plusieurs compatriotes. Dimanche c'est l'international Rémi Cabella qui a été acheté à Montpellier contre la somme de dix millions d'euros et qui a paraphé un contrat de six ans.

Les défenseurs Matthieu Debuchy (en partance pour Arsenal ?), Mapou Yanga-Mbiwa, Massadio Haïdara, les milieux Moussa Sissoko, Sylvain Marveaux, Hatem Ben Arfa et Gabriel Obertan, mais aussi l'attaquant Yoan Gouffran font déjà partie du groupe.

Newcastle, qui possède déjà Papiss Cissé et Sami Ameobi dans sa ligne d'attaque, a également fait l'aquisition de l'Espagnol Ayoze Perez (20 ans).

Les supporters de l'ASM se frottent les mains

L'AS Monaco, qui avait déboursé aux alentours de 4,5 millions d'euros en janvier 2013 pour recruter Rivière, qui évoluait alors à Toulouse, va réaliser une belle opération financière. Très belle, même, si l'on s'en réfère aux propos de certains de ses supporters sur Twitter.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :