Dossier

As Monaco football: Mission accomplie

L'exercice 2017/18 est terminé et l'AS Monaco a atteint son objectif principal, la deuxième place, directement qualificative pour la phase de groupes de Ligue des Champions. Si tout n'a pas été simple cette année, le groupe de Leonardo Jardim a su répondre présent.

2017 08 27 Asm Om 0533

Le jour d'après. C'est ce qui attendait le club monégasque après sa fantastique saison 2016/17, conclue par un titre de champion de France. L'inter-saison a été mouvementée, avec de nombreux départs (Bernardo Silva, Kylian Mbappé, Benjamin Mendy…) et plusieurs arrivées (Stevan Jovetic, Keita Baldé, Youri Tielemans), ainsi que les retours de joueurs prêtés, à l'image de Rony Lopes. Il fallait ouvrir un nouveau chapitre. Cette équipe avait son histoire à écrire. Neuf mois plus tard, le pari du board monégasque s'apparente à une franche réussite, malgré quelques couacs. 

Bien que la comparaison avec la saison dernière soit inévitable, elle est cependant erronée. Si la vérité d'un match n'est pas celle du suivant, il en va de même une saison sur l'autre, d'autant plus en football ou tout peut aller très vite. Car en terminant à la deuxième place, soit l'objectif fixé en début d'exercice, les Rouge et Blanc ont fait le boulot. Tout n'a pas été simple, la fin de saison a été crispante, mais le résultat final est là. Pour la cinquième fois consécutive, l'AS Monaco termine sur le podium avec son deuxième meilleur total de points (80, comme en 2013/14). Et valide au passage une qualification directe en phase de poules pour la prochaine Champions'. 

Des buts et de la force mentale

Si l'AS Monaco a été titulaire de la 2e place 26 journées sur 38, tout n'a cependant pas été un long fleuve tranquille, mais les satisfactions ont tout de même été nombreuses. Après avoir établi le record du club l'an dernier (107 buts), l'attaque monégasque en a inscrit 85 cette année. Au rang des artilleurs, on notera notamment les bons exercices de Radamel Falcao (18 buts en L1, 24 en tout) et Rony Lopes (15 buts). Le jeune milieu portugais a effectué un retour fracassant au bercail, lui qui était prêté lors des dernières saisons au LOSC. Avec 38 matches au compteur (pour 32 titularisations), celui qui a aussi bien joué à droite qu'à gauche a su écarter la concurrence. 

Régulier et souvent décisif (il a scoré lors de 8 matches consécutifs, de la 26e à la 33e journée, ce qui n'était plus arrivé au club depuis Shabani Nonda en 2003), ses buts ont souvent rapporté des points, comme lors de la réception de l'OL, lorsqu'il avait crucifié Anthony Lopes à la 88e minute pour le but du 3-2. Un match qui avait d'ailleurs montré que l'AS Monaco pouvait être doté d'une force mentale à toute épreuve. Sur cette partie, les Rouge et Blanc ont vite été menés 2-0. Revenus à hauteur des Lyonnais, les Monégasques l'avaient finalement emporté tout en étant réduit à 10. 

Un match symbolique d'un état d'esprit qui a permis au club de prendre 22 points en ayant été mené au score sur l'ensemble de la saison. Et cette force mentale était bien présente en fin de saison. Alors qu'avril s'avérait être le mois de tous les dangers, où l'AS Monaco a vu fondre son avance sur ses poursuivants (1 victoire, deux nuls et deux défaites dont le 7-1 face à Paris), les Monégasques ont sorti les muscles dans la dernière ligne droite en mai. Trois victoires pour finir en boulet de canon et consolider une deuxième place acquise dans la douleur contre Saint-Etienne. 

2018 02 04 Cdl Asm Ol 2140

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_2018_05_12_asmonaco-asse-7191

Le bilan de Vadim Vasilyev

A l'issue de la dernière journée contre Troyes (3-0), Vadim Vasilyev, vice-président et directeur général de l'AS Monaco, a dressé le bilan du club en zone mixte. "Cette deuxième place était notre objectif de départ et c'est une très grande satisfaction de savoir que nous allons jouer pour la 4e fois en 5 ans la Ligue Des Champions. Qu'on soit sur le podium pour la 5e année d'affilée est énorme, ce n'était pas arrivé à Monaco depuis 25 ans. Je suis fier du coach, de l'équipe et des supporters monégasques. Je suis content aussi de cette 3e place qualificative directe car je suis très investi dans cette quête du 3e ticket auprès de l'UEFA. C'était une saison difficile, car les joueurs ont été jugés dès le début et jusqu'au bout par rapport à l'année dernière, mais l'équipe a beaucoup changé et a écrit sa propre histoire. On atteint 80 points, le même nombre qu'en 2013/14, on a inscrit le 2e total de buts, on a traversé des moments difficiles, surtout en avril, mais l'équipe n'a jamais lâché et on est revenu. On va tirer les leçons de cette année et nous allons mieux préparer la Ligue des Champions. Avec tous les changements, c'est une grande saison."


La saison en chiffres

82 En pourcentage, le nombre de personnes ayant une bonne image de l'AS Monaco, ce qui en fait le club ayant la meilleure image de L1, et ce pour la deuxième année consécutive.

10 Le nombre de buts inscrits par des défenseurs de l'AS Monaco en L1 (Glik (3), Jemerson, Sidibé (2), Raggi, Jorge, Touré (1).

5 le nombre de podiums consécutifs en L1 avec 4 qualifications en Ligue des Champions à la clé.

19 Le nombre de buteurs différents, plus que tout autre équipe de L1.

18 Le nombre de buts de Falcao en L1, meilleur buteur du club cette année.

222 Le nombre de matches de Leonardo Jardim à la tête de l'AS Monaco, soit le 3e entraîneur le plus capé au club, derrière Lucien Leduc (345) et Arsène Wenger (349). Vadim Vasilyev rêve d'ailleurs d'en faire "le Alex Ferguson de l'AS Monaco".

3303 Le nombre de buts inscrits par Monaco en L1. L'AS Monaco est le 5e club à réussir cela, derrière Sochaux (3386), Bordeaux (3585), Saint-Etienne (3683) et l'Olympique de Marseille (3923).