Dernière escale avant l’Atlantique

L’AS Monaco reçoit ce mercredi le Montpellier Hérault SC en demie-finale de Coupe de la Ligue. Une dernière étape pour espérer se rendre le 31 mars au Matmut Atlantique, lieu de la finale.

C’est sûrement leur dernière chance. L’AS Monaco veut terminer la saison avec un titre au compteur, objectif annoncé en début de saison par ses dirigeants. Cette Coupe de la Ligue semble désormais le seul accessible pour le club du Rocher. Éliminés de toutes compétitions européennes, et depuis peu, de la Coupe de France, les Rouges et Blancs ne semblent pas en capacité d’inquiéter le PSG en championnat.

Cette rencontre prend alors des allures de "tournant" dans la saison du club de la Principauté, comme l’indique Leonardo Jardim en conférence de presse. "C’est vraiment important de jouer une finale, d’avoir la possibilité de remporter une coupe." Le 31 mars est donc une date bien notée dans le calendrier de l’entraîneur lusitanien.

Se servir du passé

Sur le papier, Monaco sera favori de cette demi-finale. Mais les Monégasques n’ont pas su battre les hommes de la Paillade cette saison. Un nul concédé à domicile en septembre dernier (1-1), et guère mieux lors du déplacement à la Mosson il y a moins d’un mois (0-0). "Il suffira d’un but de plus", précise le coach portugais.

Mais d’un point de vue historique, Montpellier, qu’ils affrontent pour la première fois en Coupe de la Ligue, est un adversaire que les joueurs du Rocher dominent allègrement en Principauté. Sur leurs douze dernières rencontres, le bilan est implacable. 8 victoires, pour 4 matchs nuls et 0 défaite. Une statistique qui devrait rassurer les supporters monégasques.

Autre point positif pour l’ASM, l’arbitre du match. Amaury Delerue n’a été au sifflet qu’à une seule reprise cette saison lors d’un match de Monaco. Et ce fût une réussite pour les Azuréens. Une victoire 4-0 à Geoffroy-Guichard, face à l’AS Saint-Etienne.

Lemar encore absent

Comme face à l’Olympique de Marseille ce dimanche, Thomas Lemar ne sera pas sur la pelouse face à Montpellier. “On va essayer de le faire revenir contre Lyon, mais il ne sera pas prêt pour mercredi”, indiquait son entraîneur. 

Touché de manière spectaculaire face aux Phocéens (entaille au genou), Radamel Falcao était lui aussi incertain. Leonardo Jardim ironisait sur cette blessure pourtant loin d’être une bonne nouvelle. “Il a sept points de suture. Sept points pour l’équipe, c’est bien ! Pour son genou, pas vraiment…” Heureusement pour les asémistes, le capitaine colombien sera bien présent au Louis-II, tout comme Jorge, de retour de blessure.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :