Le bel été de l'AS Monaco beach volley

L'été est souvent synonyme de beach-volley sur les plages. Même si les licenciés de l'AS Monaco beach-volley n'attendent pas que les températures soient plus clémentes pour pratiquer leur sport, la saison estivale leur réserve toujours un programme chargé. Et 2018 n'a pas dérogé à la règle, avec quelques beaux résultats à la clé.

Il suffit de passer faire un tour sur les terrains de beach-volley situés au Larvotto pour s'en rendre compte. Cela ne désemplit pas aux heures où l'ASMBV a ses créneaux. Les tournois s'y multiplient au fil des années et les résultats s'accumulent de plus en plus. Le club commence également à prendre part à des événements à l'échelle internationale. C'est dire l'ampleur que prend la discipline en Principauté.

Alors que l'ASM beach volley organisé son premier tournoi partenaire en juillet, le club a vu deux de ses licenciés s'envoler pour Tarragone pour les Jeux Méditerranéens avec les frères Ferry, Pascal et Vincent. Et tous deux ont remis ça quelques semaines plus tard, en compagnie Camille Orengo et Caroline Fuentes lors d'un tournoi européen de la "Small Country Division", du 2 au 5 août derniers. 

C'est donc à Vaduz, au Liechtenstein, qu'ils se sont envolés en compagnie de Michael Chamy (coach) pour prendre part à ce tournoi, une première dans l'histoire du beach monégasque. Dans cette compétition, où ils ont retrouvé tous les plus petits pays d'Europe, mais aussi quelques-uns plus grands, comme l'Ecosse ou l'Irlande, ils ont ainsi pris part à un tournoi de grande envergure, avec 16 équipes chez les garçons et 12 chez les filles, sur un format où deux défaites étaient synonymes d'élimination.

Chypre, l'épouvantail

Et s'il est une nation qui a posé problème aux Monégasques, c'est bien Chypre. Camille et Caroline avaient très bien commencé avec une victoire contre l'Ecosse et une autre, dans le match 3, face à l'Irlande (à chaque fois 2 sets 0), mais elles n'ont rien pu faire contre les deux équipes de Chypre présentes, contre qui elles se sont inclinées 2 sets à 0 dans les matches 2 et 4. La deuxième défaite sonnait donc le glas de leur participation et les positionnait en 7e position du classement final.

Vaduz

Chez les garçons, le chemin a été un peu plus long puisqu'ils ont atteint les demi-finales. Au cours de leur route jusqu'à l'avant dernière marche vers la finale, ils ont affronté pas moins de trois équipes de Chypre. S'ils ont su battre la première (2 sets à1), ils ont ensuite dû s'incliner face à la deuxième, en phase de groupe, puis face à la troisième en demi-finale. Solides mentalement, ils ont ensuite remis le bleu de chauffe pour écarter Saint-Marin et s'octroyer la médaille de bronze. 

De quoi satisfaire le coach, Michael Chamy. "Les frères Ferry ont réellement lancé leur aventure internationale cette année sous la tutelle de leur entraineur Eva Hamzaoui-Biton, avec notamment la participation aux Jeux Méditerranéens, il y a deux mois. L’expérience gagnée sur ces tournois et leur investissement sans faille dans la préparation ont commencé à payer avec cette très belle médaille ! Pour les filles, c'est une très belle performance car elles ont disputé leur premier tournoi ensemble sur cette compétition. On espère maintenant qu'elles pourront rééditer cela afin d'engranger de l'expérience.

Rendez-vous à Dunkerque

Si certains ont donc exploré le volley hors des frontières monégasques et françaises, le club a aussi préparé ses équipes pour une compétition où il a brillé ces dernières saisons. Notamment chez les filles, avec le titre glané l'an dernier sur la Coupe de France clubs. Et cette année encore, pour la troisième fois consécutive, garçons et filles se sont qualifiés pour la finale chez les seniors.

Les équipes monégasques sont donc parties à Dunkerque, du 24 au 26 août derniers, pour affronter les meilleurs clubs français durant trois jours de compétition. Pour représenter les couleurs de l'AS Monaco, Caroline Revel Chion, Julie Bertany, France Bausset et Manon Rebuffel formaient le groupe féminin, tandis que Mathieu Orszulak, Frank Gopcevic et les frères Ferry, Pascal et Vincent, composaient le groupe masculin. 

Sixièmes en 2016, cinquièmes l'an dernier, les garçons n'ont malheureusement pas réussi à améliorer leurs précédentes performances cette année en chutant en quart de finale. Une défaite au golden set qui les a vus prendre la huitième place. De leur côté, les filles, si elles n'ont pas réussi à conserver leur titre, ont tout de même pris à nouveau place sur le podium en décrochant le bronze et la troisième place. 

Podium Cdf Finales

"Cette compétition est très importante pour nous car elle est la seule en beach-volley qui met complètement le club en avant. Il y a une légère déception du côté des garçons, c'est sûr, et c'est d'autant plus dommage que les gars se sont investis dans la préparation mais cela montre aussi que le niveau global augmente", notait d'ailleurs Michael Chamy à l'issue du tournoi. 

De son côté, Eva Hamzaoui-Biton, coach du beach monégasque, soulignait "la constance de notre niveau. Cette médaille des filles est très positive, d'autant plus que nous avons perdu en demi-finale contre Montpellier dont les joueuses ont remporté tous les tournois de série 1 auxquels elles ont participé. Nos joueuses sont capables d'affronter les meilleures françaises et nous souhaitons dorénavant les aider dès l'année prochaine à prendre part à ce genre de tournois pour qu'elles défendent leurs chances du mieux possible.

De quoi grandir encore un peu plus pour un club qui n'en finit pas de monter.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos