Championnes !

En bronze l'an dernier, les filles de l'AS Monaco Beach-Volley ont mené à bien leur mission pour s'adjuger le titre de championnes de France clubs. Les garçons ont quant à eux échoué de peu en prenant la 5e place.

L'année 2017 pourrait bien être celle du beach-volley à Monaco. En tout cas, les licenciés du club ont tout fait pour. Après les deux belles médailles de bronze ramenées des Jeux des Petits Etats d'Europe au mois de juin (Caroline Revel-Chion / Magalie Muratore et Michaël Chamy / Franck Gopcevic), les joueurs de la Principauté se sont illustrés lors de la dernière édition de la coupe de France clubs. M15 garçons, M17 filles et garçons ainsi que seniors ont atteint les phases finales, avec des fortunes diverses. C'est à Dunkerque, à la fin du mois d'août, que les seniors sont allés disputer cet ultime tour.

L'accroc Montgermont

"La phase finale se déroule en deux parties. D'abord les matches de poule puis demi-finale et finale. Si on terminait en tête de notre groupe, on se qualifiait directement pour la demie", explique Julie Bertany. 

Cdf Dunkerque2017 Hd 2

Avec Eva Hamzaoui-Biton, Lisa May Hann et France Bausset, les quatre filles s'avançaient donc confiantes vers cette poule où se trouvaient Paris, Montpellier et Montgermont. Mais ce n'est pas forcément l'équipe à laquelle on pouvait s'attendre qui les a mises en difficulté. "On avait deux matches compliqués sur le papier, à savoir Paris et Montpellier, mais on a réussi à très bien les gérer", explique Eva Hamzaoui-Biton, joueuse et coach de l'équipe monégasque. Cependant, c'est face à de modestes Bretonnes que les choses se sont gâtées. L'équipe 2, composée de Lisa May Hahn et France Bausset, a perdu son match, mettant l'équipe 1 dans l'obligation de l'emporter pour arracher le golden set (chaque équipe rapporte un point par sa victoire. Il faut deux points pour remporter le match. 

Cdf Dunkerque2017 Hd 4

En cas d'égalité (1-1), il y a un match décisif en 15 points appelé golden set). "On a connu un certain stress et une forme de relâchement, avec une mauvaise appréhension du match. Mais le côté positif, c'est que cette confrontation nous a permis d'aborder la suite de façon exemplaire. Mentalement, l'équipe a été incroyable sur les deux dernières parties", note la coach.

Cdf Dunkerque2017 Hd 5

Au-dessus de la mêlée

Blessées dans leur orgueil, remontées comme des pendules, les filles de l'ASMBVB n'ont pas fait dans la dentelle dès lors que les demi-finales sont arrivées. "Lisa et France étaient un peu vexées d'avoir perdu le matin, donc c'étaient deux tigresses sur le terrain. Le Touquet, notre adversaire, n'a pas vu le jour", confie d'ailleurs Eva Hamzaoui-Biton. 

Cdf Dunkerque2017 Hd 3 8

Grâce à l'apport de Michaël Chamy et Franck Gopcevic, respectivement responsable du beach-volley et vice-président du club, qui ont aidé les filles, notamment au niveau des impacts et plans de jeu, le second match de la demie a lui aussi été à sens unique, les filles démontrant une réelle autorité dans le jeu, doublée d'une belle intensité. 

Cdf Dunkerque2017 Hd 6

Restait alors cette fameuse finale. "Julie n'a pas vu le premier match. Après Montgermont, je lui ai conseillé de ne pas regarder les parties. On dépense beaucoup d'influx parce qu'on vit le match avec elles, donc c'était bien aussi qu'elle se mette dans sa bulle, parce qu'elle n'était pas sur le banc en tant que coach, seulement comme spectateur en tribune, à l'inverse de moi. Et ça s'est super bien vérifié sur le terrain parce qu'elle fait une demi-finale parfaite et une finale d'un niveau…" détaille Eva Hamzaoui-Biton. Lisa et France assurent sur le terrain et, malgré la perte du deuxième set, le tie-break n'est qu'une formalité pour remporter la partie (15-2 !).  

Cdf Dunkerque2017 Hd 4 3

A Julie et Eva de jouer pour glaner ce premier titre sous les couleurs de l'AS Monaco. "Julie fait une finale extraordinaire. Ce n'est pas facile, une finale de coupe de France, les filles viennent de faire le travail devant, Julie est tout le temps visée (sur le service adverse), mentalement il faut tenir, elle a su faire la différence en side-out (réception de service), mais aussi en défense et au service. Elle a fait un match très complet. Techniquement et mentalement, elle a sorti son meilleur match au meilleur moment", note la coach. "Après je suis bien accompagnée aussi. J'ai beau avoir le premier ballon parce qu'on me tire dessus, si elle ne me donne pas les éléments qu'il faut, je n'arrive pas à gagner seule", commente de son côté Julie.

Cdf Dunkerque2017 Hd 3 2

Etat d'esprit et objectif accompli

Ce titre acquis est une récompense pour le beach monégasque, mais aussi une preuve de l'état d'esprit qui règne au sein du club. Car tout au long de cette coupe de France, et notamment lors des finales, pour Eva Hamzaoui-Biton, "c'était parfait. C'est ce qui fait la force d'un collectif. Il y a aussi l'humilité que l'on a su afficher parce qu'on a su se remettre en question, on ne s'est jamais sentie arriver." Pour Julie, cet esprit a aussi été une réelle force, elle qui était stressée à l'approche de la finale. "Je suis rentrée sur le terrain, mon corps était en mode vibreur (rires). Mais tu te sens trop bien parce qu'on est 4, on a atteint l'objectif du club, notre objectif collectif et personnel. Tu relâches tout, c'est trop bien. On a la médaille d'or." 

Cdf Dunkerque2017 Hd 2 3

Surtout, tout le groupe a souligné la joie de Lisa May Hann, qui remportait son tout premier titre et voulait absolument soulever sa coupe. "C'est un de ses rêves qu'elle a réalisé. C'est son premier titre de championne de France senior en beach, c'est une très belle performance. Mais c'est aussi une belle consécration du travail mis en place depuis plusieurs années à Monaco." 


Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les garçons y étaient presque

Ils étaient donc 4 eux aussi à partir à Dunkerque pour prendre part à ces phases finales de coupe de France clubs. Les frères Ferry, Pascal et Vincent, Guillaume Imary et Thomas Darvaux. Eux aussi auteurs d'une très belle compétition, mais pas vernis sur le système de tirage, ils ont tout de même réussi à améliorer les performances réalisées l'an dernier. Sixièmes en 2016, ils ont cette fois glané la cinquième place. "Ils n'ont pas fait de médaille mais c'est une belle performance quand même, en faisant mieux que l'an dernier. Une belle compétition au niveau de l'état d'esprit, ils ont été solidaires, combatifs. Ils ont vraiment bien abordé cette phase finale, mais ils n'ont pas eu de chance sur le système de compétition. Ils ont encore quelques petites choses à régler mais ils peuvent être fiers de leur parcours", notait la coach.