Handibasket Le Cannet champion de France !

Quelques semaines après avoir remporté l'Euroligue 3, Le Cannet a remporté le premier titre de son histoire sur la scène nationale. En finale, les hommes de Charles Zila ont battu Meaux (64-59). L'aboutissement des efforts entrepris par le club pour se hisser dans la hiérarchie du handibasket français.

Au moment de retrouver le chemin des parquets, les Cannetans n'avaient pas fait grand mystère de leurs intentions. En pleine ascension, le club présidé par Alexandre Farrugia voulait se mêler à la course au titre.

Dimanche, comme depuis le début de la saison, les Azuréens ont prouvé qu'ils étaient capables d'atteindre leur objectif, après avoir échoué près du but à plusieurs reprises depuis leur arrivée en Nationale A, en 2008.

Loin d'être rassasiés après leur parcours victorieux en Euroligue 3 (le troisième échelon continental), les partenaires de Christophe Carlier abordaient le Final four avec des certitudes, malgré une défaite contre Hyères en finale de Coupe de France (65-62) il y a une quinzaine de jours.

Au-dessus du lot en demies

Détenteurs du meilleur bilan de la saison régulière, les Sudistes savaient qu'ils allaient devoir évoluer à leur meilleur niveau pour damer le pion à ses concurrents. Parmi les qualifiés pour le Final four, on retrouvait Hyères (désigné pour organiser la compétition, vice-champion de France 2012 et 2013), Bordeaux et Meaux (15 championnats remportés, dont les quatre dernières éditions).

Opposés à Bordeaux en demi-finale, Le Cannet n'a pas raté son entrée en matière. Déjà nettement devant à l'issue du premier quart-temps (23-13), le club azuréen a poursuivi ses efforts durant les dix minutes suivantes. 

Suffisant pour retourner aux vestiaires avec un très large avantage (53-21). Il ne restait plus qu'à gérer, sans dépenser trop d'énergie. Après 40 minutes, le tableau affichait 97-48 : le HBLC tenait son billet pour la finale. 

La fin de règne de Meaux

Dans l'autre demi-finale, le CS Meaux, auteur d'une saison mitigée, parvenait à écarter des Hyérois qui semblaient pourtant partir avec une longueur d'avance, devant leur public. Lors de ce remake de la finale 2013, les Varois ont payés leurs débuts timides et n'ont jamais réussi à rattraper les Meldois (85-81).

10322712 686929621344267 6921503276970226188 N

Dimanche, en milieu d'après-midi, Le Cannet se savait tout proche de rafler la mise. Mais avant cela, il allait falloir batailler ferme. Les Franciliens, désireux de ne pas finir la saison sans le moindre trophée dans leur escarcelle, vendaient chèrement leur peau.

Au coude à coude à l'issue du premier quart (19-16), les deux formations n'étaient séparées que d'un point après 20 minutes de jeu (34-33). Sous l'impulsion des indispensables Trevon Jenifer et Nabil Guedoun (respectivement 19 et 24 points), les Cannetans faisaient toujours la course en tête et parvenaient même à creuser un peu plus l'écart (50-47, 30e). 

Solides dans le dernier acte, les Cannetans pouvaient exulter et fêter leur premier sacre avec les supporters qui avaient le déplacement pour les encourager.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :