"Un gros test d'entrée"

Abdou Ndoye est l'un des nouveaux arrivants au sein de l'AS Monaco basket. Et le jeune arrière, qui pourrait être drafté dans les prochains mois, ne manque pas d'ambition ni de motivation à l'approche de ce nouvel exercice, près de 200 jours après le dernier match officiel.

Pourquoi avoir choisi l'AS Monaco ?

Quand ils ont annoncé la fin de la saison, Sasa (Obradovic) m'avait appelé. L'ASVEL s'était aussi présenté pendant le championnat, mais Sasa a été le premier coach à m'appeler personnellement. Ensuite ça a été compliqué, la draft a été décalée, le coach ici a changé, il y a eu aussi d'autres options, notamment avec l'Euroligue. Je voulais jouer une coupe d'Europe et le fait que je connaisse le championnat français était aussi un avantage. Ensuite, le coach Mitrovic est arrivé, et je me suis dit que c'est aussi une bonne occasion de franchir un palier et de sortir de ma zone de confort parce que je sais qu'il est très dur. Quand j'ai eu les équipes de NBA au téléphone, que je leur disais que j'hésitais entre Monaco et l'Espagne, ils étaient assez enthousiastes pour Monaco.  

Capture D Ecran 2020 09 23 A 09 25 11

Comment se sont passées la préparation et votre intégration ?

Ça a été parce que je connaissais déjà la plupart des français. Avant que Damien (Inglis) signe, on avait fait un restaurant ensemble et on en avait longuement parlé. Après, le stage à Bormio s'est bien passé. C'était une première de faire un stage à l'étranger, pendant deux semaines. Au début c'était un peu long mais c'est passé vite. On n'a pas fait beaucoup de matches mais les automatismes vont arriver petit à petit, tout le monde a la même envie. On s'entend tous bien, on est sur la bonne voie.

Vous entamez la saison contre Levallois, c'est un gros morceau pour débuter.

C'est un gros match. Paris, c'est solide sur le papier, ils ont fait une bonne préparation aussi, ça va être un gros test d'entrée, parce qu'on n'a pas joué d'équipe française, donc ça nous permettra également de nous évaluer sur le championnat français. Ce sera un très bon test.

Man 3622

Revenir sur les parquets va faire du bien après ces six mois loin des terrains ?

C'est ça. Moi, ce qui me stimule, ce sont vraiment les matches officiels. C'est ce que j'aime, qui me motive. On va débuter par un match très dur, mais il va falloir performer directement et prendre ce match très sérieusement.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos