Pro B : les Monégasques à la relance

Tombée face à Evreux vendredi dernier (80-77), l'AS Monaco se devait de réagir en recevant la Chorale de Roanne. Renforcée par une nouvelle recrue américaine, la Roca Team a fait le boulot hier soir à la salle Gaston-Médecin en l'emportant 68-64.

Après le revers subi sur le parquet d'Évreux vendredi dernier (80-77), les hommes de Savo Vucevic étaient dans l'obligation de s'imposer à domicile face à la Chorale de Roanne pour ne pas voir s'envoler le leader toulonnais au classement. Dans une salle bien remplie, les supporters de la Roca Team sont venus pour encourager leur équipe mais surtout pour observer la nouvelle recrue arrivée cette semaine dans les rangs monégasques. Marco Killingsworth, 2,03m, 115 kg, 33 ans, tout droit venu de l'Oural (Russie), attirait hier soir tous les regards. 

Fall des grands soirs

Dès le début de la rencontre, les joueurs monégasques démarrent pied au plancher. Poussés par des Ultras de l'ASM football venus en petit comité dans l'enceinte de la salle Gaston-Médecin, les Rouge et Blanc prennent très vite les commandes du match. Bien aidée par un Moustapha Fall (22 ans, 2,18m) omniprésent dans la raquette (8 points en 5 minutes), la Roca Team s'envole au score (15-2 à la 5'). 

Dominés en taille, les adversaires roannais n'ont rien pu faire face à la montagne Fall. Tellement tonitruant sur le terrain que le coach de Monaco en a oublié son autre intérieur, Jonathan Tornato (titulaire en début de saison), durant la totalité du match. 

10960475 10204711567081361 8605778819502076479 O

Tout proche du "hold-up"

Privés de Luc-Arthur Vebobe, pivot expérimenté de la Chorale, les hommes de Frédéric Brouillaud, sont tout de même parvenus à recoller au score au retour des vestiaires (43-38 à la 25'). Maladroits au shoot en première mi-temps, la roue a vraisemblablement tourné pour relancer le match. L'ex-Antibois, Torrel Martin a permis aux Rhônalpins de revenir à seulement un petit point grâce à deux paniers à trois points consécutifs (45-44 à la 27'). 

Touchés dans leur orgueil, les Monégasques ne se font pas prier pour réagir. C'est grâce à Cyril Akpomedah, Darrel Mitchell et Diego Vebobe que l'AS Monaco se rassure en creusant à nouveau l'écart (58-49 à la 36'). Opposés à une équipe hargneuse, les coéquipiers de Steed Tchicamboud, meneur roannais et ancien pensionnaire de Pro A, n'ont pas lâché prise. 

Recollant pour la troisième fois au score, Torell Martin a redonné de l'espoir à ses partenaires (63-60) dans les dernières minutes de la rencontre. Mais le meneur monégasque, Mitchell, ne laisse aucune chance à ses adversaires. Sang-froid jusqu'au bout des doigts, le "petit" américain a plié la rencontre sur un trois points primé. Résultat des courses, la Roca Team s'impose 68 à 64.

Une victoire importante

Mis à part la victoire obtenue hier soir à domicile, ce succès face à Roanne permet à Monaco de continuer d'exister derrière le leader toulonnais. Avec deux défaites de retard sur les Varois, la première place et la montée en Pro A sont toujours envisageables. Dorénavant bien accrochée à son siège de dauphin, l'équipe du Rocher a réalisé une seconde performance en empêchant les Roannais de récupérer le goal-average du match aller (68-65).

Mais la plus belle satisfaction de la soirée est sans hésitation le faux pas tant attendu du HTV (Toulon), en déplacement à Boulazac (3e). Tombés pour la quatrième fois de la saison, les Jaune et Bleu sont dans le doute avant le choc face à la formation de Savo Vucevic dans leurs bases, le 27 février.

10835474 10204711565201314 5102026039262537883 O

A noter la déception du côté des supporters concernant la prestation du nouveau pivot de l'ASM. L'Américain Marco Killingsworth (2 points en 12 minutes) aura surement besoin de plus de temps pour s'adapter au collectif monégasque. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :