Monaco à une marche du final four

La Roca Team s’est offerte les Italiens de Sassari en match aller de la FIBA champions league (73-62). Si la victoire est là, les Monégasques savent que le match retour mercredi prochain en Sardaigne ne sera pas une mince affaire.

Rien n’est fait. L’objectif était de remporter le match avec des points, les Monégasques ont rempli le contrat, mais auraient pu mieux faire. Avec une avance de 11 pts, la Roca Team n’a pas totalement assuré sa place dans le final four. Pourtant, les hommes de Zvezdan Mitrovic entamaient la partie de la meilleure des manières. 

Diaporama Chg 2411

Déstabilisés par une défense de fer et une attaque éclair, les Italiens peinaient à déverrouiller leur compteur par plusieurs tirs maladroits. Avant la mi-temps, les fins de quart temps s’avéraient plus difficiles à gérer et Monaco n’arrivait pas à maintenir un écart conséquent (16-15, 39-30). Les fautes se multipliaient du côté des Rouges et Blancs, ce qui profitait logiquement aux visiteurs. A la pause, l’Amiral et sa troupe menaient de 9 pts et avaient intercepté 15 ballons au terme de deux actes en demi-teintes.

Fin de partie chaotique

Les Italiens n’ont jamais pris le match à leur avantage. C’est vraisemblablement ce qu’il faudra retenir de cette rencontre. Le réveil tardif de Dee Bost a permis aux joueurs de Zvezdan Mitrovic de se reprendre. Le meneur transperçait la défense adverse et servait Amara Sy, Davies et Yakuba Ouattara qui creusaient l'avantage. Ce dernier a offert aux 3 000 spectateurs monégasques un festival de 3 points. L’arrière de 25 ans, en confiance ces derniers temps, nous a presque fait oublier l’absence de Jamal Shuler (17 pts). Mais pas de quoi en revanche ôter ce sentiment de gâchis qui hantera sûrement les hommes de Zvezdan Mitrovic au moins jusqu'à mercredi prochain. 

Diaporama 16804200 1883819668520079 5261039624260642147 O

Alors qu’il tenait le score avec 20 pts à deux minutes de l'issue du dernier quart temps, le Rocher s’est effondré en fin de partie. Le capitaine Amara Sy n’a pas pas caché sa frustration au micro de Canal + Sport. "La fin de match a été catastrophique. Franchement, il n'y a pas d'autres mots. On a fait n'importe quoi. J'espère qu'on ne va pas le regretter là-bas, car apparemment, ils sont très bons chez eux. C'est là qu'on voit nos limites. Il faut qu'on joue avec nos têtes, qu'on joue tactique. La fin de match, c'était la catastrophe, j'ai rarement vu ça. On se rend la tâche plus difficile. J'espère que ce soir c'était un accident et qu'on jouera plus avec nos têtes là-bas." Les erreurs appartiennent au passé et le futur sera là pour les corriger. Tout du moins, on l’espère.


Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos