Le Monaco Basket Association pense déjà aux play-offs

Leader du classement de N2, l’équipe d’Olga Tarasenko a bien l’intention d’évoluer en Nationale 1 la saison prochaine. Pour l’heure, alors que les joueuses du MBA entament la phase retour du championnat, les résultats semblent aller en ce sens.

"Mentalement et physiquement, on est là." Les joueuses d'Olga Tarasenko, le prouvent match après match. Au sommet du classement de leur poule, les joueuses du Monaco Basket Association comptent bien continuer sur leur lancée pour accéder à l’échelon supérieur. Même s’il reste encore du chemin à parcourir avant de voir l’objectif fixé en début de saison se concrétiser, la coach monégasque est optimiste : "il reste encore sept matches à jouer. Il ne faut surtout pas lâcher, on y croit vraiment."

"L’essentiel est fait"

Img 2612

La phase aller est à peine commencée que le MBA donne le ton. En trois matches, elles remportent deux rencontres d’importance en battant Martigues (3e) et son voisin de l’AS Monaco (2e). "Nous avons fait l’essentiel en battant nos deux plus sérieux concurrents à la montée. À partir de là, on peut dire que l’essentiel est fait." Grâce à sa victoire sur le paquet de son voisin l’AS Monaco Basketball (58-60) et plus récemment sur le Basket Lattes Montpellier Méditerranée Métropole Association (103-41), le MBA garde un petit avantage confortable de deux points au classement. Une manière de penser plus sereinement à la Coupe de France.

Un groupe bien dans sa tête

Img 2611

La cohésion dans un groupe et l’efficacité forment l’alchimie parfaite vers le succès. "Il y a une bonne mentalité dans cette équipe. On passe beaucoup de temps ensemble, que ce soit sur les parquets ou en dehors. C’est important d’avoir une équipe soudée pour avancer", confirme la chef de file du MBA.

Qualifiées pour les 8es de finale de Coupe de France, les joueuses du MBA affrontent le 18 février prochain, à Roquebrune-Cap-Martin, l’équipe de l’AS Aorai, tout droit venue de Tahiti (NF3). En cas de victoire, le lendemain, elles enchaînent sur les quarts de finale. Comme l’explique Olga Tarasenko, si la coupe n’est pas une priorité, elle comporte néanmoins quelques avantages : "si on passe les quarts de cette compétition, nous gagnons un point supplémentaire au championnat. Cela nous permettrait d’avoir plus d’avance encore sur le reste du podium. De plus, nous aurons l’opportunité d’affronter des équipes de N1, une manière de situer notre niveau pour l’année prochaine. Si nous montons."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos