La Roca Team tombe d'entrée

Pour son retour à la compétition, la Roca Team s'est inclinée à domicile face à Boulogne-Levallois (62-72). Malgré cette défaite face à l'une des équipes que l'on devrait retrouver en play-offs en fin d'année, les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont tout de même montré de belles choses, promettant de meilleurs lendemains.

Un premier match difficile. Zvezdan Mitrovic l'avait annoncé lors du media day, vendredi dernier. Il va falloir se montrer patient avec son roster avant d'en voir la pleine expression. Mais, déjà, les hommes de la Roca Team ont montré quelques belles choses malgré un vécu encore léger. 

Man Roca Team Levallois 10

Dans un match qui sentait bon la reprise, où le déchet a été important, notamment au shoot, les Roca Boys ont su redresser la barre après un premier quart d'heure de jeu délicat. Menés à l'issue du QT1 (11-15), ils ont ensuite durci le ton à mi parcours du QT2 pour reprendre l'avantage (33-28). Et ne plus le lâcher ensuite, malgré une remontée dangereuse des Metropolitans en fin de QT3 (50-43). Jusqu'à leur réveil dans le QT4.

Man Roca Team Levallois 14

Un temps de jeu particulièrement âpre, et c'est là où Levallois a fait la différence (23 points dans le QT4). Malgré une entame où le jeu s'est durci et où le score a peu évolué (5 points inscrits dans les 3 premières minutes du QT4), les franciliens ont ensuite haussé le ton et ont montré qu'il faudrait compter sur eux, reprenant l'avantage après une bonne séquence monégasque, pour ne plus le perdre ensuite et s'envoler à la marque, mettant ainsi fin à l'invincibilité à domicile (en championnat) de l'AS Monaco qui durait depuis deux ans (62-72) (Les Metropolitans étaient déjà la dernière équipe à s'être imposée à Monaco).

Willis et Knight dans le coup

Malgré cette défaite inaugurale, la Roca Team a été dans le coup jusqu'au bout, notamment grâce à Darral Willis et Marcos Knight, tous deux très importants ce soir. Le meneur, transfuge de Ludwigsbourg, qui peut aussi évoluer arrière, a fait un bien fou, prenant bon nombre de rebonds et scorant dans des moments importants. Darral Willis de son côté, a été très combatif, et ce dans les deux raquettes, où sa hargne lui a permis d'aller arracher quelques paniers à des moments importants, à l'image des deux points scorés pour passer à 28-26 dans le QT2 et gratter bon nombre de ballons dans la raquette.

Man Roca Team Levallois 7

Inglis a lui aussi été très intéressant, surtout en début de match, ouvrant le compteur de l'équipe avant de se montrer agressif défensivement. Dee Bost, le capitaine monégasque, a beaucoup parlé pour placer ses coéquipiers, notamment avec le jeune Abdou Ndoye, dont la soirée a été délicate (deux shoots rentrés, 5 points). Mathias Lessort a également montré tout ce qu'il pourra apporter à l'équipe, lui qui est arrivé quelques jours seulement avant ce match. Il faudra attendre encore un peu pour réellement juger cette équipe, mais une chose est sûre, quand la magie du coach Z prendra, la Roca Team fera mal. Mais il faudra pour ça, entre autres, régler l'adresse au shoot, l'un des gros points noirs de la soirée (18/35 à 2 pts, 3/16 à 3 pts et 14/23 aux lancers francs). 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos