L'ASM Basket qualifié pour le Final Four

Dans un match retour bouillant disputé à Gaston Médecin, les joueurs de la Roca Team ont validé leur billet pour le final four de la fiba champions league malgré leur défaite face aux turcs de Banvit (74-75) grâce à leur victoire à l'aller (77-85).

Ils sont assurés d'être les seuls déjà présents l'an dernier à revoir le final four de la FIBA Champions League. En se qualifiant hier, l'AS Monaco rejoint le dernier carré de la compétition européenne pour la deuxième année consécutive, et prennent, au passage, une petite revanche sur les Turcs. Bourreaux des Monégasques en demi-finale l'an dernier, les joueurs de Banvit ont subi la loi de la Roca Team dans cette confrontation aller-retour qui s'est clôturée hier soir.

"Robinson is on fire"

Vainqueurs à l'aller (85-77), les coéquipiers de Gerald Robinson avaient un matelas confortable, mais loin d'être insurmontable, avant le coup d'envoi du match retour. Cependant, il ne fallait pas croire que les Turcs allaient laisser filer leur qualification aussi facilement. Et pourtant, le début de match porte à croire le contraire. Surtout, c'est un Gerald Robinson de folie qui fausse la donne. 

Man 2147

L'Américain réalise en effet un premier quart temps incroyable avec une réussite insolente au shoot. Stratosphérique, il inscrit pas moins de 19 points lors du QT1 (1/1 à 2 pts, 5/6 à 3 pts et 2/2 au lancer-franc). Solides défensivement, les coéquipiers de Yakuba Ouattara, de retour au bercail (mais non qualifié pour la coupe d'Europe) finissent avec une avance confortable (28-15)

Un long passage à vide

Peut-être trop sûrs de leurs forces, comme l'a souligné Paul Lacombe après la rencontre, les Roca Boys vont être pris de court par les Turcs. Dès l'entame du QT2, le manque d'adresse des locaux se fait de plus en plus grand, alors que les visiteurs ont réglé la mire. Moins présents en défense, les hommes de Mitrovic laissent progressivement revenir leurs adversaires. Plus agressifs défensivement, comme en témoignent les difficultés de Robinson à trouver une fenêtre de shoot, les Turcs réussisent même à prendre les devants à la fin du QT2 (37-42).

Man 1831

Le QT3 est aussi laborieux que le précédent. Si Monaco reste en vie grâce aux lancers-francs, la précision au shoot est toujours aussi faible, mais une bonne présence défensive a limité la casse, malgré quelques largesses accordées aux artilleurs turcs qui ne se faisaient pas prier pour scorer à 3 points. Kikanovic gardait le groupe en vie avec ses lancers (5/6 dans le QT3) et l'ASM restait collée aux Turcs (52-55).

Un QT4 fou

Tout devait se décanter dans l'ultime période de ce match. Sous l'impulsion d'un Paul Lacombe présent en défense comme en attaque (11 pts, 8 rebonds, 3 passes décisives), et avec l'appui du public, chauffé à blanc par le scénario du match et la qualification à portée des leurs, la Roca Team a alors réussi à repasser devant. Robinson, de nouveau efficace face au cercle, donnait un peu d'avance à l'ASM. 

Man 2383

Mais un peu plus de 2 minutes de la fin, Banvit revenait. Après avoir recollé à 70-70, les Turcs repassaient même devant, prenant jusqu'à 5 points d'avance. Mais la force collective monégasque était telle que les joueurs de Mitrovic ont su réduire l'écart. S'ils ont connu leur première défaite en deux ans de coupe d'Europe à Gaston Médecin, les Rouge et Blanc ont cependant validé leur billet pour le final four qui aura lieu les 6 et 7 mai prochains. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos