L'AS Monaco sans briller

Face au Maccabi Rishon Lezion, l'AS Monaco basket a laborieusement validé son ticket pour le Top 16 (77-75). Mais que ce fut dur...

Wilfried Yeguete et Paul Lacombe se jettent sur un ultime ballon. Face au sol, la balle les fuit et l'arbitre siffle la fin du match. Les Roca Boys l'emportent, mais que ce fut difficile. Et s'ils continuent comme ça, ils ne feront pas long feu en Eurocup. Il faut d'ailleurs croire que le Maccabi Rishon Lizon est une équipe qui ne réussit pas aux hommes de Sasa Obradovic. Défaits à l'aller, les locaux ont bien failli voir leur invincibilité à domicile s'effondrer. 

Man 1036

Mais comme souvent, ce sont des hommes providentiels qui ont assuré le coup pour que la fin de soirée soit heureuse. Paul Lacombe (19 points), d'abord. Norris Cole (18 points), ensuite. Les deux hommes ont tout simplement porté leur groupe, chacun à leur tour, pour éviter de sombrer, recoller, puis prendre les devants. Bien aidés par Buckner (16 points) et Ouattara (13 points), ils ont largement contribué à la victoire de leur équipe.

Le Maccabi débute bien

Malgré une entame réussie (9-2), les Rouge et Blanc ont finalement vu les visiteurs leur fondre dessus (9-0 pour mener 11-13). Multiplication des fautes de main, maladresse au shoot, passivité en défense, tous les ingrédients étaient réunis pour voir la Roca Team s'effondrer, comme à l'aller. Comme un symbole de ce QT1, les Roca Boys ont perdu 8 ballons. Beaucoup trop pour espérer mieux à ce moment-là du match. 

Man 1001

La tentative tactique de Sasa Obradovic n'a pas non plus été fructueuse. En passant à 3 meneurs sur le parquet avec le seul Yeguete pour amener de la densité physique, les Rouge et Blanc n'ont pas pu revenir (15-19 fin QT1). Si Norris Cole, dernière recrue monégasque, n'était pas dans un grand soir en première mi-temps (6 points entre QT1 et QT2), Paul Lacombe était bien présent. C'est d'ailleurs lui qui ramène son équipe une première fois à égalité (25-25), avant de voir Yakuba Ouattara lui emboîter le pas quelques secondes plus tard (28-28) et finalement repasser devant pour finir en tête à la mi-temps (40-33).

Un match mal maîtrisé

Dans un match inégal, où les fautes ont été nombreuses (27 commises par l'AS Monaco, 17 par le Maccabi), le déchet technique a lui aussi été important. Il suffit de jeter un œil aux statistiques asémistes pour s'en rendre compte et notamment du côté es shoots à 3 points (21% de réussite, 5/23). Des shoots souvent forcés, donc compliqués, finissant inlassablement par fuir le filet. 

Man 0961

Mieux entrés dans le QT4, après avoir miraculeusement terminé le 3e à égalité (60-60), les coéquipiers de Dee Bost ont vu Norris Cole prendre les choses en main. Auteur de 7 points en fin de QT3, l'américain, dernier arrivé dans le roster, en a ajouté 5 de plus dans le QT4 (18 points en tout), de quoi donner de l'air aux siens dans les moments importants.

Man 1214

Mais le public de Gaston Médecin a retenu son souffle jusqu'au bout. Incapables de prendre réellement le large (écart de 5 points maximum), les locaux ont fini par voir le Maccabi revenir à 1 point à quelques secondes du terme (après avoir manqué deux lancer-francs à 1'20 de la fin du temps). Mais Yakuba Ouattara a scoré le dernier point du match sur lancer-franc, de quoi sceller la victoire des siens à 3 secondes du coup de sifflet final. Une victoire synonyme de qualification pour le Top 16 et qui permettra d'entrevoir sereinement les deux derniers matches de cette phase de poules.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos