Et si Monaco visait encore plus haut ?

Samedi soir, l’AS Monaco a conclu sa phase aller de Pro A sur une victoire à domicile face à Limoges (79-67). Pour sa première saison dans l’élite depuis 24 ans, le club du Rocher se retrouve co-leader avec Gravelines-Dunkerke. Retour sur un début de saison canon.

À mi-parcours, la Roca Team est en avance sur son objectif affiché en début de saison, à savoir atteindre les playoffs. Co-leader avec Gravelines-Dunkerke, les joueurs de Zvezdan Mitrovic avaient pourtant commencé par une défaite chez le voisin Antibois (80-67). Seize rencontres plus tard, les joueurs de la Principauté en sont à treize succès pour seulement quatre revers (77% de victoires). 

Mais Monaco a parfois alterné le bon, à l'image de sa victoire contre Rouen (à domicile 90 à 58) et le moins bon, comme à Strasboug, où les Monégasques ont été balayés 85-60. Un faux-pas qui contraste avec les bonnes prestations offensives que livrent les asémistes depuis le début de la saison.

Wsm 6535

Car il faut dire que la Roca Team a su tirer son épingle du jeu. À la mi-saison, l’équipe du Rocher est la meilleure attaque du championnat avec 1279 points en 16 rencontres. Un bilan en partie dû aux performances de deux néo-monégasques. Arrivés à l’intersaison, Yakuba Ouattara (12 points de moyenne par rencontre) et Jamal Shuler (14 points de moyenne) sont les deux meilleurs marqueurs de l’équipe. 

Shuler, l’arrière américain, est celui qui a également marqué le plus de lancers francs en Pro A (69 sur 75, 92%). Une statistique satisfaisante au vu de l’importance de ses shoots, notamment lorsque le match est serré. Une belle réussite pour ce qui reste un promu.

Une équipe à la hauteur de son ambition

Mais un promu pas comme les autres. Car vingt-quatre ans après sa dernière saison en Pro A, le président ukrainien, Sergueï Dyadechko, n’a pas hésité à mettre les moyens pour ce retour parmi l'élite. Seulement deux éléments (Darrel Mitchell et le capitaine Cyril Akpomedah) de Pro B ont été conservés cet été. En conséquence, pas moins de douze joueurs ont rejoint le Rocher, dont Aaron Cel (champion de Pologne en 2015) et Sergii Gladyr (vainqueur de la coupe de France en 2014 avec Nanterre). Des choix importants pour une formation qui compte désormais une grande profondeur de banc, composée de douze joueurs.

Wsm 6497

Une profondeur de banc d'autant plus importante qu'il n'y a pas de compétition européenne à jouer cette année. Un avantage lorsqu’on voit ce que cela peut entraîner pour des équipes comme Le Havre, dernier. Autre point fort de Monaco, son antre. En neuf rencontres, la salle Gaston-Médecin est restée imprenable. En plus de bonnes performances, le sous-sol du Louis-II affiche complet ces derniers matchs (2500 places).

Une bonne nouvelle pour les Rouge et Blanc qui dégagent une certaine sérénité au moment de débuter la seconde phase de championnat, le 30 janvier prochain, chez le cinquième Nanterre. Avant cela, Monaco accueille ce soir Elan Chalon (7e de Pro A) en 1/8e de finale de la coupe de France.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos