Champions League : la Roca Team repart à la conquête de l'Europe

Nous avons rencontré Amara Sy, après la victoire de la Roca Team en Leaders Cup. Au sommet de la Pro A, l'Amiral et ses coéquipiers affrontent ce soir les Grecs de l'AEK Athènes en 1/8es de finale aller de la Champions League.

Premier du championnat, grand vainqueur de la Leaders Cup, le club du Rocher semble presque inarrêtable. Alors que les hommes de Zvezdan Mitrovic se dirigent vers les 1/8es de finale aller de la Champions League, le capitaine Amary Sy se livre sur cette toute nouvelle compétition. Il nous parle également de l'adversaire de la Roca Team, l'AEK, un club qu'il connaît particulièrement bien pour y avoir évolué il y a près de dix ans. Parole à l'Amiral.

La Champions League est une toute nouvelle compétition organisée par la FIBA. Qu'en pensez-vous ?

Je trouve que le niveau n'est pas très élevé. En comparaison avec l'Euroligue ou l'Eurocup, c'est vraiment différent. La majorité des équipes engagées sont plutôt faibles. Les clubs français ont bien tourné en phase de poule, en terminant premier comme Le Mans et nous, ou troisième comme Strasbourg. On va dire que sur les quarante équipes que compte la compétition, il y en a seulement une quinzaine qui affichent un bon niveau. Ça ne fait pas beaucoup.

L'AEK Athènes est troisième du championnat grec et s'est qualifiée pour ces 1/8es en phase de barrage, comment considérez-vous cette équipe ?

L'AEK c'est un gros morceau, il faut le dire. On fera notre maximum pour aller le plus loin possible. On va essayer de passer cette équipe en faisant un bon match chez eux. On va prendre l'aller comme une première mi-temps et le retour comme la seconde. Je pense que c'est la meilleure façon d'aborder la chose.

Man 1756

Ce match doit avoir une saveur toute particulière pour vous car vous avez joué pour l'AEK entre 2007 et 2008 …

C'est un club que je connais très bien. J'ai gardé d'excellents souvenirs de mon passage là-bas. Je me demande si ce sont toujours les mêmes dirigeants qu'à l'époque. Car je sais qu'en Grèce ça bouge beaucoup. La crise économique a d'ailleurs posé pas mal de problèmes à ce club. La seule chose que je puisse dire, c'est qu'il devrait y avoir une bonne ambiance. Les parquets grecs sont réputés pour ça. Après, les supporters ne se déplacent que pour les gros matches, donc nous allons voir s'ils considèrent Monaco comme une grosse équipe.

Le championnat, la Leaders Cup, la Champion's League, au niveau du calendrier, ce n'est pas trop difficile d'être régulier et performant à tous les matches ? 

Pour cette compétition on s'en sort plutôt bien. Nous avons terminé premiers de notre groupe et donc nous n'avons pas eu à passer par les barrages. Le mois de février était plutôt chargé et mars le sera également. Nous n'allons jouer que des gros matches, mais nous sommes des compétiteurs, on aime le basket, alors on ne va pas s'en plaindre et enchaîner les rencontres de la meilleure façon possible.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Résultats des phases de poules:

Aris BC 62-65 AS Monaco
Skyliners Frankfurt 64-70 AS Monaco
Helios Domžale 59-63 AS Monaco
AS Monaco 105-86 Bakken Bears
Ironi Nahariya 67-73 AS Monaco
AS Monaco 65-53 Banvitspor
ČEZ Nymburk 76-66 AS Monaco
AS Monaco 80-66 Aris BC