Bost, l'âge de raison

Capitaine de la Roca Team, Dee Bost entame sa 4e saison à l'AS Monaco. Parfois aussi insaisissable en entretien que sur le terrain, le meneur de jeu de la Roca Team savoure son rôle au sein de l'équipe et apprécie sa vie à Monaco. Portrait.

Dee Bost est le genre de joueurs pour lequel on paye sa place au stade. Le genre de bonhomme qui, une fois sur le parquet, va chercher une chose : amener son équipe à la victoire. C'est d'ailleurs l'une des premières choses que le capitaine de la Roca Team a glissé au cours de notre entretien. "D'un point de vue personnel, cette année, je veux juste continuer à m'améliorer. C'est le point principal. Sur le plan collectif, le plus est important est la victoire." Gagner et devenir meilleur. Deux leitmotivs qui accompagnent le natif de Charlotte, en Caroline du Nord, depuis ses débuts, chez lui, aux Etats-Unis. 

Mka Entrainement Rocateam Aout 2020 27

Le meneur de l'AS Monaco débute cette année sa 4e saison au club. Après un premier passage, en 2016/17, il est revenu en février 2019, dans la foulée de l'arrivée de Sasa Obradovic en remplacement de Saso Filipovski. A l'entame de la saison passée, le coach serbe avait fait de Bost son capitaine. Un rôle qu'il tiendra de nouveau cette année. Signe de sa mue, au fil des ans, où il est devenu un joueur plus complet, plus décisif, tout en gardant son tempérament de feu. Mais en ayant appris, aussi, à se canaliser.

Habits de lumière

Bost est un joueur que l'on a tendance à placer sous les projecteurs. Lors de son premier passage à Monaco, il a d'ailleurs signé sa meilleure moyenne de points sur une saison (13 points) depuis son arrivée en Europe. Et le bonhomme avait très largement contribué à la belle saison asémiste, ponctuée d'une deuxième Leaders Cup (premiers de la saison régulière, quart de finale de play-offs en Jeep Elite et final four en Ligue des Champions). Mais, déjà, son tempérament de feu avait montré que le garçon pouvait sortir de son match s'il perdait ses nerfs. Une chose qu'il a su corriger avec le temps. "Son passage en Euroligue lui a clairement fait du bien de ce côté", confie un suiveur du club. 

Man 3208

Le joueur, lui-même, concède avoir évolué depuis son premier passage en Principauté. "A l'époque, je voulais un peu trop prouver, ce qui a pu me faire dérailler par moments. J'étais tellement impatient que je pouvais parfois jouer de façon un peu sauvage. Aujourd'hui, j'ai toujours mon jeu, mais je suis beaucoup plus sage sur le terrain, plus intelligent, ce qui m'a aussi fait devenir plus décisif." Meilleur dans sa gestion du tempo d'un match, Bost fait preuve de beaucoup plus de justesse dans ses choix, que ce soit lorsqu'il faut prendre un shoot ou opter pour la passe. Des éléments supplémentaires à une panoplie déjà complète, lui le meneur difficile à suivre (il est très rapide), capable de dynamiter une défense sur deux appuis ou une passe que lui seul va voir. 

Mka Entrainement Rocateam Aout 2020 10

Élégant, ce qui fait dire à certains photographes "qu'avec lui, sur 10 photos, tu en as 11 de bonnes", il est aussi assez agressif dans sa manière de jouer. "Que ce soit offensivement ou défensivement, j'ai tendance à prendre les choses assez personnellement, comme lorsque quelqu'un me marque, je peux m'énerver, le prendre comme une attaque personnelle. Mais c'est parce que je suis un compétiteur."

Dr Jekyll et Mr Hyde

Si le rôle de capitaine a fait de lui un relais de choix pour le coach dans le vestiaire, Dee Bost n'en reste pas moins un ''grand gamin'', pour reprendre ses propres termes. Gros chambreur dans le collectif rouge et blanc, il adore taquiner ses petits camarades. Lors de notre entretien, il n'a d'ailleurs pas hésité à chambrer deux de ses nouveaux partenaires. 

Man Roca Team Bormio J2 151

"C'est important d'avoir un environnement, de garder l'équipe soudée, d'être bien en étant ensemble. Nous sommes toujours sérieux et concentrés, c'est important de prendre du temps pour rire et plaisanter. C'est mieux pour l'équipe." Hors des parquets, c'est un autre Dee qui profite du cadre de vie monégasque. 

Man Roca Team Bormio J1 80

Un Dee, père de famille, plutôt réservé, au contraire de ce qu'il laisse transparaître sur le terrain, lui qui est toujours disponible pour les fans le temps d'une photo. "Je pense que peu de personnes connaissent le vrai Dee. Je suis assez bavard, mais seulement si je connais la personne en face de moi. Si je ne vous connais pas, je ne vais pas venir vers vous et vous dire, 'hey, comment ça va ?'. Je suis quelqu'un de plutôt gentil et timide en fait.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos