La Roca Team dans le Final Three

La Roca Team a terminé 3e du Final Four à Tenerife en s'imposant face aux Italiens de Venise (91-77). Pas de titre cette année, mais une équipe remontée à bloc pour continuer sur sa lancée en championnat de France.

La marche était peut-être encore un peu trop haute pour le leader de Pro A. Moins de deux ans après sa montée dans l'élite du basket français, le formidable parcours de la Roca Team s'est finalement arrêté aux portes de la finale de la Champions League. Prouvant ainsi que malgré son manque d'expérience au haut niveau européen, elle y avait tout sa place. 

On espérait tous au moins une place en finale pour les hommes de Zvezdan Mitrovic tant ils ont été épatants cette saison. Mais l'équipe turque de Banvit a pu compter sur ses forces-vives Theodore, Vidmar et Korkmaz, pour freiner les ambitions de la Roca Team. Cette même formation qui avait déjà posé problème aux Monégasques en phase de poule. Les Rouge et Blanc s'étaient alors inclinés au match aller (79-65) avant de se reprendre in-extremis en Principauté  (65-63). 

Après une première période maîtrisée (26-14, 34-25), les coéquipiers de Jamal Shuler, diminués, ont fini par manquer d'adresse, ne marquant que 8 points lors QT3. Ils ont lutté jusqu'à la fin avant d'abdiquer dans les trois dernières minutes (83-74). "On a dépensé beaucoup d'énergie au cours des deux premiers quart-temps. Banvit a pris le dessus et on n'a pas pu reprendre le contrôle", a admis l'arrière américain à l'issue de la rencontre dans les colonnes de nos confrères de Nice-Matin. Les vainqueurs de la Coupe de Turquie ont alors rejoint les Espagnols de Tenerife en finale devant lesquels ils se sont inclinés 63-59.

Zack Wright dans les cinq meilleurs

De leur côté, pour la petite finale, les Monégasques n'ont pas déjoué face au Reyer Venezia, réalisant une solide prestation.  Ils ont mené le jeu dès le début de la partie, pour terminer le premier acte sur un fauteuil (47-33) et clôturer la partie en roue libre avec +14 pts. Un succès que l'Amiral et ses coéquipiers doivent notamment à leur pivot Brandon Davies, qui s'est tout particulièrement illustré avec 17 points au compteur. 

17191662 1891012844467428 2755854781276671242 O

Durant ce Final Four, un autre joueur du Rocher s'est lui aussi distingué. Le meneur Zack Wright a intégré l'équipe-type de cette BCL aux côtés de Jordan Theodore (Banvit, MVP), Melvin Ejim (Venise), Aaron Doornekamp (Tenerife) et Georgios Bogris (Tenerife). De quoi remonter le moral des Monégasques forcément déçus mais déjà tournés vers leur objectif premier de cette saison, le championnat de France. C'est ce qu'a d'ailleurs expliqué le coach monténégrin au terme de la compétition. "On a bien représenté Monaco et le basket français. Les joueurs ont libéré toute l’énergie accumulée pour ce Final Four. Maintenant, nous avons un but à accomplir, aller chercher le titre de champion de France". 

Amara Sy et les autres ont d'ores et déjà quitté Tenerife pour se rendre directement  à Paris, où ils affronteront ce mercredi Paris Levallois (6e). Il reste encore 5 journées au leader incontesté de Pro A avant d'entamer la phase finale de sa course au titre. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos