Antibes sanctionné par la Ligue Nationale de Basket

Les Sharks d'Antibes ont été sanctionnés d’une victoire pour "non-respect des règlements de la Ligue National de Basket". Cela à cause d’un problème lié aux finances du club. Une sanction que les dirigeants du groupe de Pro B ne comptent pas contester.

Coup dur pour les Sharks d’Antibes. Avec un début de saison mitigé, où ils ont gagné deux matches et en ont perdu autant en 4 sorties, la Ligue Nationale de Basket (LNB) leur a finalement retiré une victoire.

Et pour cause. A l’issue de la saison 2013/14, les clubs de Pro A et Pro B devaient envoyer leurs comptes clôturés au 30 juin de cette année. Suite à la réception de ces comptes, le Conseil supérieur de gestion a décidé de convoquer plusieurs clubs. Ces derniers risquaient une sanction en cas d’explications non-satisfaisantes pour le policier financier de la LNB. Trois d’entre eux n’ont pas convaincu, parmi lesquels les Sharks d’Antibes.

Sanction

Ces derniers sont condamnés pour les "écarts constatés entre le budget prévisionnel et les comptes clôturés", indique le communiqué de la LNB. A la différence de la Chorale de Roanne, également épinglé par la Ligue, l’Olympique d’Antibes a pris un retrait ferme. 

Les Roannais n’ont écopé que d’un retrait d’un match avec sursis, assorti d'une amende de 20 000 euros. Cependant, la sanction qui touche les Sharks aurait pu être plus grosse, à l’image d’Aix-Maurienne Savoie Basket qui a écopé d’un retrait de deux victoires.

Réaction

Suite à la publication de cette sanction, les dirigeants du club trois fois champion de France ont rapidement réagi sur leur site Internet, notamment par la voix de leur vice-président et directeur général, Frédéric Jouve.

"Cette décision est un coup dur pour le Club et nous ne pouvons que la subir. Le Club s'inscrit aujourd'hui dans une nouvelle dynamique au travers de notre plan "Sharks 2020", avec une nouvelle équipe dirigeante et un staff sportif renouvelé à 80%, nous sommes en pleine reconstruction."

Le club accepte donc cette sanction, et ne compte visiblement pas faire appel, comme il en a le droit. Mais le vice-président n’oublie tout de même pas de rappeler que son équipe actuelle n’est en rien responsable de cette décision, "Nous assumons cette décision même si plus aucune personne de l'ancienne équipe dirigeante n'est aux manettes aujourd'hui."

Avec deux victoires et deux défaites au compteur en championnat, les Sharks vont désormais retomber un peu plus au classement (ils sont pour le moment 9e), puisqu’ils ne comptabiliseront plus qu’une seule victoire. Mais cette mésaventure ne semble pas entamer la motivation et les ambitions de l’équipe dirigeante, comme en témoigne cette déclaration de Frédéric Jouve : "Nous l'assumons au nom du Club et nous allons affronter ce nouveau challenge sans changer une virgule de notre objectif : atteindre les play-offs dès la fin de cette saison." 

Union sacrée

Côté sportif, c’est l’union sacrée avec le corps dirigeant. Sur le site du club, Julien Espinosa, coach des Sharks, a rappelé que "nos dirigeants sont solidaires avec nous lors des moments difficiles et lors des défaites, à notre tour d’être solidaires avec notre nouveau management."

Le projet amorcé cette saison fédère l’ensemble des composantes du club, et tout le monde semble avancer dans le même sens, comme l’a précisé Espinosa. "Aujourd'hui nous sommes tous regroupés autour d'un projet sportif d'envergure dans lequel nous avons confiance, les moyens ont été mis à notre disposition pour atteindre nos objectifs qui restent inchangés. Toute l'équipe est soudée, nous sommes un bloc où seuls les mots action, courage, engagement et détermination comptent."

Pour atteindre ces objectifs, une victoire demain face à Evreux (5e journée de Pro B, 20 h 30 à l'Azur Arena d'Antibes) serait la bienvenue.  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :