Un jour sans pour Loeb et Elena

Après la victoire lors de la deuxième étape, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont commis des erreurs de navigation et ont perdu gros.

Les jours passent et ne se ressemblent pas pour le Français et le Monégasque. Vainqueurs solides hier à San Juan de Marcona (Pérou), ils ont été en difficulté dans la deuxième partie de course, pas vraiment aidés par le brouillard.

Tout avait pourtant bien commencé. Parti en premier, le pilote de PH Sport a passé facilement les grosses dunes et était "dans le bon coup même en ouvrant la piste", explique Daniel Elena sur les réseaux sociaux. Un début de course quasi-parfait pour les nonuple champions du monde de WRC, seul  Nasser Al-Attiyah (Toyota) faisant mieux qu'eux au moment du premier intermédiaire, le Qatari passant avec 38 secondes d'avances sur Loeb et Elena.

Fatidique kilomètre 172

Mais tout s'est ensuite compliqué dans les zones nord du Pérou, au niveau de "Duna Grande" et "Duna Argentina" (km 172). L'Alsacien et "Danos" se font piéger par le road-book et commettent une erreur de navigation. Difficile alors de retrouver la bonne trajectoire : "on s'est perdu, on n'a jamais retrouvé le fil. On a tourné, tourné et finalement on a lâché une demi-heure", regrettait d'ailleurs Sébastien Loeb en fin d'étape.

Cet incident n'est pas sans conséquences puisqu'ils terminent avec 42 minutes de retard sur Stéphane Péterhansel, vainqueur de sa 42ème étape dans le rallye-raid. Au classement général, Loeb et Elena reculent à la 8ème place, à 38 minutes du nouveau leader Nasser Al-Attiyah. Tout comme Loeb et Elena, plusieurs concurrents se sont fait piégés par le road book et ont décidé de s'entretenir avec l'organisation.  

Le Dakar se poursuit aujourd'hui à partir de 15 heures au Pérou pour les autos avec une étape "marathon" entre Arequila et Tacna (les pilotes n'ont pas d'aide des véhicules d'assistance, seule l'assistance entre concurrents encore en course sera autorisée).

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :