Le Rallye, c'est parti !

Le 87e Rallye Monte-Carlo a officiellement démarré hier à Gap avec les deux premières spéciales. Si le podium du WRC 2018 a assuré, Sébastien Loeb a vécu une journée compliquée.

Il faisait froid, très froid lors du départ du Rallye à Gap. -10°C ressentis et pourtant les moteurs ont chauffé. Pour ce premier jour dans les Hautes-Alpes, deux spéciales étaient au programme. Le sextuple champion du monde en titre, Sébastien Ogier (Citroën) a eu l'honneur de s'élancer le premier. Sur une route gelée, donc glissante, le local de l'étape a préféré jouer la carte de la sécurité pour éviter les surprises. Comme la majorité des pilotes, il a donc opté pour des pneus cloutés, adaptés aux conditions de cette première spéciale entre La Bréole et Salonnet (20,76 kms). "Il y a toujours des surprises sur ce rallye. Nous savions que ce serait piégeux d'entrée. Nous avons opté pour la sécurité avec notre choix de pneus, mais c’était encore plus glissant que prévu à certains endroits", confiait le pilote Citroën en fin de course, à l'issue de deux belles performances.

Ogier S Ingrassia J  Fra  Citroen C3  Wrc N 1 Rmc 2019  Oc  002

Les deux autres membres du trio de tête du classement général du WRC en 2018, Ott Tänak (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai) n'ont pas non plus failli à leur réputation, en signant les meilleurs chronos des ES 1 et ES 2. L’Estonien profite d'ailleurs pour s'octroyer la première place de cette première journée, 9" devant Sébastien Ogier et 14" sur Thierry Neuville. Ce dernier avait d'ailleurs créer la surprise en étant le seul à chausser des pneus tendres dès le départ. 5e à l'issue de la première spéciale, son choix se sera avéré payant dans l'ES 2 entre Avançon et Notre-Dame-de-Laus (20,59 kms) car sa i20 a roulé plus vite sur cette portion plus sèche, sans plaque de verglas. Malgré les 11 secondes d'avance sur Ogier, il s'attendait "à reprendre plus de temps dans la deuxième spéciale."

Meeke K Marshall S  Gbr Irl  Toyota Yaris Wrc N 5 Rmc 2019  Jl  1

Déjà du retard pour Loeb

Très attendu, le duel des Sébastien entre Ogier et Loeb aura finalement tourné court. Au volant de sa nouvelle i20 (Hyundai), un modèle bien différent de la Peugeot 3008 utilisée lors du Dakar, Sébastien Loeb et Daniel Elena se sont accrochés dans la première spéciale, avant de perdre 45 secondes dans la deuxième. "Nous n'avions pas le bon choix de pneus. Avec des pneus-neige ça bougeait dans tous les sens, c'était compliqué à conduire. On a fait ce qu'on a pu mais on perd beaucoup", regrettait l'Alsacien sur sa page Facebook. Cette contre-performance l'éloigne du podium du Rallye (8e à 55" de Tänak).

Tanak O Jarveoja M  Est  Toyota Yaris Wrc N 8 Rmc 2019  Oc  007

L'étape d'aujourd'hui est la plus longue du week-end avec 5 spéciales au programme. Initialement prévue à 9 h 11, l'ES 3 a été annulée. Les conditions étant délicates, le choix des pneus sera difficile car les pilotes devront affronter des portions de route sèche (ES 4) et une partie plus gelée (ES 5).

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos