85e Rallye Monte-Carlo : Ogier en patron

Les clés de l'information

Parmi les différents corps qui existent au sein de l'organisation de l'ACM et du Rallye Monte-Carlo, il y a la commission média. Reconnaissables sur les spéciales avec leur blouson vert (code couleur FIA), ses membres sont au plus près de l'information et la distillent en temps quasi réel.

Au sein de l'Automobile Club de Monaco, la commission média est présidée par Michel Dotta. Un groupe d'une vingtaine de personnes aux missions très diverses, mais imposées par le cahier des charges de la FIA. Sur le terrain, c'est Richard Micoud, le responsable de la communication de l'ACM, qui coordonne l'ensemble du dispositif. Une mission qui ne s'arrête pas ou peu, de jour comme de nuit. Parmi les missions qui incombent à cette commission, il y a la tenue des salles de presse (Monaco et Gap), l'information à la presse, avec notamment les informateurs placés sur la route, mais aussi une équipe en direction de course, à Monaco, qui regroupe et transmet cela une fois que tout a été remis par écrit. 

10

Fonctionnement

A chaque mission son équipe. Voilà comment pourrait se résumer le fonctionnement de la commission média, même si cela serait tout de même un peu réducteur. A l'image de Richard Muller et François Gianettinni, tous deux bénévoles à l'ACM depuis une trentaine d'années, ils sont trois équipes de deux à sillonner les routes pendant l'épreuve. Fonctionnant toujours par paire, ils sont placés à l'arrivée des spéciales, aux points stop, et relèvent ce que disent les pilotes. A l'arrivée, les télés et radios qui diffusent en direct ont la priorité, suivies des télé et radios qui enregistrent pour une diffusion en différé. Les commissaires sont à côté et tendent l'oreille. Il y en a un côté copilote qui s'occupe des temps et son partenaire récupère les déclarations. Toutes les informations sont ensuite traitées informatiquement à la direction de course de Monaco et renvoyées en salle de presse pour diffusion sur papier, à la fois en français et en anglais. Une fois tous les commentaires réunis, ils sont ensuite envoyés par mail à tous les journalistes présents, mis en ligne sur le site de l'ACM et partagés sur les réseaux sociaux. 

2

De l'autre côté, en salle de presse, là encore les autres membres de la commission ont du pain sur la planche. Répondant à un cahier des charges important, la salle de presse doit contenir des équipements spécifiques et être apte à recevoir les conférences de presse. Avec un media center à Gap et un autre à Monaco, la coordination entre les équipes est importante, même si la salle de la Principauté n'est ouverte que le samedi et le dimanche du rallye. Distribution des accréditations et chasubles pour les journalistes et photographes, tenue de photocopieurs pour la diffusion des informations notamment, tout le monde tourne à plein régime une fois le rallye lancé. De même qu'en direction de course, où toutes les décisions sont prises et d'où l'information doit partir très vite. A la moindre chose, Richard Micoud est prévenu pour ensuite la diffuser directement aux médias. Mais le travail commence aussi en amont, car il faut éditer le "media safety book", sorte de bible des journalistes sur l'événement. Un cahier important de plus de 110 pages dans lequel tout est noté. Les consignes de sécurité, le programme, des plans détaillés des villes de Gap et Monaco, mais aussi des spéciales pour que chacun puisse repérer en amont les endroits où l'on pourra se placer. Tout y est extrêmement détaillé et illustré par des photos et plans afin que l'information soit la plus claire et complète possible. Un ouvrage rédigé en français et en anglais. 

Aspect sécuritaire

Basso G Granai L  Ita  Ford Fiesta R5 N 41 2017 Rmc  Jl  1

La commission média assure elle aussi une partie de la sécurité sur le rallye, notamment en terme d'informations. Dans les semaines qui précèdent l'épreuve, une grande campagne de prévention a ainsi été mise en place, avec des guides du spectateur diffusés dans la presse spécialisée et régionale. Une action nécessaire pour bien informer la population, d'autant que de nouvelles consignes de sécurité ont été mises en place cette année, comme celle qui impose d'être sur zone 30 minutes avant le début d'une spéciale. Et comme un homme averti en vaut deux, les médias ont eu eux aussi droit à leur briefing sécurité avant le shakedown. Réunis dans l'espace dévolu aux photographes, ces derniers, ainsi que quelques journalistes ont reçu un rappel des consignes et la projection d'un film réalisé par la FIA afin de sensibiliser tout le monde aux risques encourus en cas de non-respect des consignes. Même si les permanents qui suivent tous les rallyes sont généralement au courant, il est toujours nécessaire de refaire ce genre de points pour la commission média, notamment pour ceux qui ne s'accréditent que pour un rallye dans la saison et ne sont donc pas forcément au fait des règles en vigueur. Avec plus de 300 médias accrédités, la vingtaine de personnes qui composent cette équipe n'a pas eu le temps de s'ennuyer. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Monaco Info cartonne en live

Cette année, la chaîne Monaco Info avait mis le paquet pour le départ du rallye, place du Casino. Avec une diffusion en direct, deux journalistes, Dominique Poulain et Frédéric Helion, et un consultant, Franck Phillips, ancien pilote, la télévision monégasque a explosé tous ses chiffres avec une vidéo vue par plus de 130 000 personnes. Plus d'une heure trente de direct, des interviews à la pelle et des informations sur la course, les pilotes. Et surtout, une exposition internationale, les personnes suivant le direct l'ayant fait depuis de nombreux pays. Et en regardant de plus près les commentaires laissés sous la vidéo, il ne fait aucun doute que les téléspectateurs ont apprécié l'émission live proposée par la chaîne monégasque.